dimanche 4 juin 2023

 

Communiqué

Vendredi 24 février, la gauche régionale a fait voter une hausse de près de 5% , en moyenne, de la tarification TER.
 
Préférant le secret de la commission permanente à un débat public en assemblée plénière, la présidente socialiste Marie-Guite Dufay porte un nouveau coup au porte-monnaie des Bourguignons et des Francs-Comtois après la hausse en 2022 des tarifs de cantine et la suppression de l’exonération de taxe de carte grise pour l’achat d’un véhicule hybride. Prétextant la mise en place d’un nouveau tarif jeune pour les TER qui coûterait 700.000 euros à la Région, la majorité socialo-écolo-communiste va augmenter les billets à hauteur de près d’1,5 million d’euros.
 
Après l’épisode du grand gel budgétaire en janvier avec l’annonce de la mise en pause des politiques régionales, c’est maintenant le hold-up dans les dépenses obligatoires des Bourguignons et Francs-Comtois qui utilisent le train. Le Rassemblement National a dénoncé cette décision d’autant plus incompréhensible qu’elle ne rapporterait au final que quelques 700.000 euros sur un budget de près de 2 milliards d’euros.
 
« Qu’est ce qui change pour les Bourguignons et les Francs-Comtois depuis que Marie-Guite Dufay est aux commandes ? Rien ! Hormis les prix qui augmentent, la qualité de service ferroviaire ne cesse de se dégrader. On fait circuler des trains sous-équipés, bondés qui finissent trop souvent par être supprimés. Les Icaunais payent toujours un prix indécent et injuste : un Sénonais payera toujours 270€ de plus par mois que son voisin de Montereau pour travailler à Paris. Les Nivernais vont être coupés de Dijon en train pendant 7 mois sans aucune compensation. Cette escroquerie doit cesser ! Ce n’est pas aux habitants de notre région de payer les échecs de la gauche et son incapacité à travailler avec la SNCF. » - Julien Odoul, Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

 

POLITIQUE : Le rapport d'évaluation présenté par le député Benjamin Dirx « 5000 terrains de sport » adopté par la commission des finances de l'AN

En Saône-et-Loire, 17 terrains de sport ont bénéficié du dispositif, dont 5 sur la 1ère circonscription.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le groupe d'opposition au conseil municipal très remonté contre la majorité

Le départ précipité de la directrice générale des services après seulement 3 mois d'exercice a provoqué l'ire des quatre élu.e.s d'opposition, qui ont décidé de s'exprimer ensemble lors d'une conférence de presse ce samedi matin. L'occasion d'évoquer différents sujets très épineux.

MÂCON – Conseil municipal : Budget 2023 adopté, pas à l'unanimité mais sans remous. Quoi que...

La séance consacrée au budget 2023 s'est tenue lundi soir. Les investissements s'élèvent à 70,2 millions d'€. Les élu.e.s de gauche l'ont qualifié de budget « à contre-courant », qui « nous conduit dans l'impasse », mettant aux couleurs locales le « quoi qu'il en coûte »... Par ailleurs, le maire a annoncé une évolution prochaine dans la vidéo-protection.

Banalisation de cours : «Une injonction tardive, précipitée et irrespectueuse du travail des équipes pédagogiques et éducatives»

Une banalisation de cours « pour les épreuves de spécialités de terminale » qui met en colère un certain nombre de personnels de direction... 

POLITIQUE - Réforme des institutions : Sébastien Martin plaide pour « une France des bassins de vie »

À l’occasion de la réunion entre le président de la République et les présidentes et présidents d’associations d’élus à l’Élysée cet après-midi, Sébastien Martin, président du Grand Chalon et président de Intercommunalités de France en a appelé à la mise en œuvre du modèle porté l'association...

EXPRESSION CITOYENNE - 8 mars : «Les femmes mâconnaises remercient Monsieur le Maire» ironise Refondations 71

Message à propos de la Journée Internationale des droits des Femmes du 8 mars organisée par le maire de Mâcon.

Explosion du coût de l'électricité, la faute à l'Europe ? Henri Proglio répond par l'affirmative

Dans un entretien accordé à la chaîne internet Thinkerview, l'ex-capitaine d'industrie, ex-patron d'EDF, raconte comment a été opéré le sabotage de ce fleuron industriel français par ce qu'il nomme une « doctrine » bruxelloise de la concurrence. Florilège. 

EXPRESSION CITOYENNE : «Le sexisme, on ne sait pas toujours comment ça commence, mais on sait comment ça se termine…»

L'association Femmes solidaires Mâcon s'exprime sur le dernier rapport du Haut conseil à l'égalité homme-femme quant au sexisme en France.

POLITIQUE : Le groupe Mâcon citoyens déterminé et combatif en ce début d'année

Les six élu.e.s d'opposition au conseil municipal de Mâcon ont tenu un point presse lundi dans leur local municipal. Un moment pour rappeler leur état d'esprit.

POLITIQUE - Aurélien Dutremble, président du RN 71 : « 2022, une année exceptionnelle pour le RN »

Plus de 40 personnes étaient attendues par la Fédération 71 du Rassemblement National pour la traditionnelle cérémonie des voeux qui se déroule en 5 étapes dans chacune des circonscriptions législatives.

Coût de l'énergie pour les entreprises : Jean-Patrick Courtois et Christine Robin en appellent à la Région

« Depuis plusieurs mois, notre société doit faire face à une succession d’évènements qui bouleversent profondément notre mode de vie et l’ensemble des secteurs de notre économie.

Contrôle de l'âge des visiteurs sur les sites pornographiques maintenu

La sénatrice Marie Mercier salue « une petite victoire pour la protection de nos enfants »

ÉNERGIE : François Sauvadet demande à l’État le retour au tarif réglementé de l’électricité et la possibilité, pour les Départements, de soutenir l’économie de proximité

Le président de Départements de France demande de «permettre d’apporter des solutions pour agir massivement en faveur du commerce rural.

VOEUX 2023 : macon-infos vous souhaite une année de résistance et de résilience, de lumière et d'élévation

Réchauffement climatique, attentats, Gilets jaunes, manifestation des agriculteurs, grève des urgentistes, pandémie de covid-19, guerre en Ukraine, hyper-inflation, démocratie évaporée, souveraineté confisquée... la désillusion et la résignation gagnent toutes les âmes, traumatisées depuis 2015.