lundi 26 février 2024

 

 

Sociétés coopérative et participative. Ainsi se décline cet acronyme relativement peu connu. Peu connues et pourtant bien présentes sur le territoire régional, les SCOP sont au nombre de 4 406 entreprises, dont 1 359 SCIC (société coopérative d'intérêt collectif). Elles emploient près de 82 000 personnes en Bourgogne-Franche-Comté et réalisent un chiffre d'affaires de 8,4 milliards d'€, en augmentation de 11 % par rapport à 2021 ! Honorine De Mari, consultante pour l'Union régionale des SCOP en BFC annonce une augmentation de 4 % du nombre de salariés en SCOP en 2023 !

À retenir dans les SCOP, le partage équitable des richesses sous forme de participation des salariés – les salariés-associés décident eux-mêmes des règles de répartition des résultats de leur coopérative – et la gestion démocratique de l'entreprise – chaque associé dispose d'une voix aux assemblées générales, quel que soit le capital détenu.

La SCIC ajoute un caractère d'utilité sociale au bien ou service fourni par l'entreprise.

Autres atouts des SCOP, leur taux de pérennité à 5ans : 76 %, contre 61 % pour les entreprises traditionnelles ; par ailleurs, 69 % de taux de sociétariat, ce qui révèle l'implication des salariés dans leur entreprise.

Partage équitable du résultat et gouvernance démocratique, la SCOP est une autre manière de voir l'engagement professionnel.

R.B.

 

Photo : Honorine De Mari sur le forum Vita'créa © Rodolphe Bretin