vendredi 7 octobre 2022

Un anniversaire célébré comme il se doit ce vendredi matin avec les startupeurs devenus grands et les plus jeunes ! À lire aussi : Ubi-transport quitte la Cité mais reste à Mâcon.

 

Faire d’un fleuron du patrimoine industriel de Mâcon, un site capable d’apporter des solutions aux entreprises locales qui souhaitent se développer, d’attirer toujours de nouvelles entreprises sur le bassin a été l’objectif majeur de se projet.

L’agglomération mâconnaise, forte de son positionnement géographique privilégié et bien désservi par les grands axes de communication, attiraient déjà les entreprises. Mais celles-ci avaient besoin d’une plus grande réactivité pour leur permettre de s’implanter rapidement dans des locaux adaptables et disponibles rapidement pour l’accueil de projets très écclectiques.

La Cité de l’Entreprise ambitionnait d’être un pôle économique fort pour l’agglomération, particulièrement dédiée à l’innovation numérique :

- Un site de 11 500 m² sur 7 ha
- 8 000 m² de terrain constructible
- Un hôtel d’entreprises
- Une pépinière d’entreprises
- Un centre d’affaires
- 1 restaurant inter-entreprises
- 400 places de stationnement
- Réseau fibre optique


L’objectif a été atteint.

39 entreprises ont été accueillies à la Cité de l’Entreprise pendant ces dix années générant 420 emplois sur le territoire, pour une projection à 775 emplois d’ici 3 ans. Chaque société encore en activité a généré en moyenne 16 emplois.

 


UBI transport quitte la Cité mais reste à Mâcon

Créée en 2012, Ubitransport a été l’un des premiers locataires de la Cité de l’entreprise et fête également ses 10 ans cette année.

Berceau de cette belle success-story mâconnaise, la Cité de l’entreprise a été un vrai tremplin dans l’aventure Ubitransport.

« Au fil du temps, des recrutements, de l’hypercroissance, ce creuset de l’innovation Made in Mâcon a su répondre aux enjeux de notre entreprise, à chaque étape de son développement, grâce au soutien des élus locaux et à la réactivité des équipes de la Cité de l’entreprise.

Pendant 10 ans, nous avons bénéficié d’infrastructures de qualité, accueillantes, fonctionnelles et surtout évolutives ! « explique Jean-Paul Medioni, le président et fondateur d’Ubitransport qui aime à rappeler que «s’installer à Mâcon a été un vrai choix lorsque j’ai fondé Ubitransport et une chance. Nous sommes une entreprise des territoires, au service des territoires. Aujourd’hui, c’est notre ADN. »

L’entreprise souhaite plus que jamais contribuer à la dynamique économique locale en s’inscrivant dans un projet local emblématique du programme Action Cœur de ville : la requalification de l’immeuble du 25 rue Gambetta en espace de travail de nouvelle génération.

Avec le souhait de faire de ce nouvel espace un lieu totem French Tech, capable d’incarner le numérique et les enjeux de la mobilité, d’animer cet écosystème au travers d’événements pour faire de Mâcon une vraie vitrine, ancrée dans le 21e siècle, et d’inciter le développement de nouvelles startups et l’installation de nouvelles familles sur le territoire.




Les créateurs d'entreprise à la Cité ont unanimement salué la qualité du site : bail progressif, excellent rapport qualité-prix, proximité des voies de transport, « compatibilité avec une activité industrielle » pour Rémi Pontone, directeur de Tekna.

Pour tout ces entrepreneurs de la French tech, le bonheur est dans la Cité. « Bienvenue au MIT, Mâcon Institut of Technologie » a conclu Marc Riedel, patron de Aum-Biosync.

En conclusion de la cérémonie, Jean-Paul Médioni s'est vu remettre les clefs du bâtiment de la rue Gambetta où Ubitrnasport va migrer cette fin de mois.

 


Christine Robin – maire Charnay, vice-présidente de MBA en charge de l'économie

« Les études avaient démarré en mars 2004. L'idée était de mener une opération expérimentale pour requalifier une friche industrielle, ce qui est aujourd'hui particulièrement d'actualité.

À l'époque, nous n'avions pas d'immobilier locatif pour une industrie, pas de vitrine, pas de centre d'appel. La cité a représenté un investissement de 13 millions d'euros. Nous avons eu 5 millions d'€ de subvention.

En 2012, nous avons profité de Mâcon ville étape du tour de France pour installer la fibre à la cité de l'entreprise. Le TDF à Mâcon a été une belle opportunité. La ville accueillait des journalistes du monde entier à la cité. Évidemment, il leur fallait la fibre. Nous leur avons apporté. Aujourd'hui, elle sert la vocation économique de cet endroit.

La cité compte un peu plus de 400 emplois, ce qui est plus que l'ancienne Seita. Les emplois d'hier ont été remplacés par les emplois d'aujourd'hui. La boucle est bouclée.

Avec Saône digitale à proximité, le développement continue. Ce sont les entreprises qui font le développement. Les collectivités créent les conditions du développement. Cela a toujours été notre philosophie. On ne change pas une formule qui gagne. »



Claude Cannet – vice-présidente du Conseil départemental

« Le Département a été le premier client d'Ubitransport en achetant la technologie créée par Jean-Paul Médioni pour notre réseau de transport scolaire. Si le Département n'a pas pour compétence l'économie, la collectivité a su néanmoins aider au lancement de cette belle entreprise. Un site comme celui-ci participe de l'attractivité d'un territoire. Et pour le Département, l’attractivité, c'est essentiel. Donner de la fierté à ses habitats, voilà aussi ce qui nous anime lorsque l'on participe à ce type de projet économique.»

 


Jean-Patrick Courtois – maire de Mâcon et président de l'Agglomération MBA

« C'est une réussite commune qui est partie d'une volonté collective avec une destination : être utile à tous. Quand nous sommes arrivés à la tête de la Ville, le bâtiment était déjà propriété de la ville, mais il était vide, aucun projet. Ce n'était pas acceptable pour nous et nous avons décidé de maintenir sa vocation économique et d'en faire aussi un lieu de convivialité et d'échange entre les entrepreneurs.

Je salue François Patriat, ancien président de la Région, mon ami, qui a été mon premier soutien pour ce projet, y compris contre ses amis politiques.

La cité a vu 39 entreprises passer par ici. 26 sont toujours présentes. Et les prévisions pour l'emploi sont très bonnes : 775 à l'horizon 2025. C'est une aventure qui s'amplifiera. »



Benjamin Dirx – député

« François Patriat a montré la voie en effet. Il m'avait dit, pour qu'un projet réussisse, il doit répondre à la formule suivante : Un homme, un projet, un territoire. Ici, ce sont plusieurs projets qui ont pu voir le jour grâce à l'action des élus. Empêché le développement du territoire avec des considérations comme la limitation de l'artificialisation des sols, ce n'est normal. Les entreprises veulent se développer et on les empêche de le faire. Au contraire, il faut les aider. Je ne suis pas contre la redistribution des richesses, mais il faut d'abord les créer. Ensuite, elles retombent sur tout le monde.

Sans vous, chefs d'entreprise, nous ne sommes rien. Créer de la richesse d'abord ! C'est bien par la croissance que ça se fera. Continuons à travailler ensemble. »

 


Jean-Paul Médioni - patron de Ubitransport

« Je prends la mesure de la confiance que vous accordez aux entrepreneurs. Les collectivités ont compté beaucoup à l'heure du démarrage de Ubitransport, qui est présente aujourd'hui dans onze régions. On dit souvent que les entrepreneurs sont fous, mais je le dis aujourd'hui, je crois que les élus aussi. Ils ont cru en nous et le résultat est là. Merci. »

 

© Photos Rodolphe Bretin

Belle complicité entre Jean-Paul Médioni et Fabian Humbert, patron de Kineti technologies pour souhaiter un joyeux anniversaire à la cité de l'entreprise, qui les a vu naître. Tous les deux, avec Stephan Marrocq, sont à l'initiative d'Inobyz, booster de start-ups

Gérard Colon, président de la SEMA 71, a remis les clefs de son nouveau siège à Jean-Paul Medioni

AZÉ - Festival des solutions : les fours solaires et en carton, ça existe et ça marche !

Magalie Lagarde a offert ce samedi 1 octobre à Azé une démonstration d’un four en carton qui fonctionne à l’énergie solaire. Un concept intéressant et innovant qui a attiré, malgré la pluie, quelques curieux.ses. À découvrir aussi, il n'y a pas que le four qui est en carton avec Magali...

SAÔNE-ET-LOIRE – Journées du patrimoine économique : L’entreprise Coffratech sur son 31 avec des locaux flambant neufs

Avec un accueil de grande classe, notamment grâce au personnel du siège social mobilisé et un ShowRoom spécialement érigé pour l’occasion, l’entreprise des frères Olcay a sorti le grand jeu ce samedi. 

SAÔNE-ET-LOIRE – Journées du patrimoine économique : Meunier, un métier de l'industrie agro-alimentaire

Qui l'eut cru ? C'est en visitant la minoterie Forest de Bray ce vendredi, à l'occasion des journées du patrimoine économique, que l'on peut découvrir la forme industrielle d'un métier ancestral, celui de meunier.

TOURISME : + 17 % de fréquention en Saône-et-Loire pendant la saison estivale

C'est dans un petit coin de paradis à St-Amour, Ma Chambre à St-Amour, ça ne s'invente pas, que le président du Conseil départemental André Accary et sa vice-présidente en charge du tourisme et de l'attractivité Elisabeth Roblot, ont présenté le bilan de la saison touristique qui s'achève.

MÂCON - RDV de l'emploi : La parole aux entreprises

À l'occasion de la 19ème édition des Rendez-vous de l'emploi qui s'est déroulée à Mâcon ce mercredi, macon-infos est allé à la rencontre de quelques entreprises du coin.

AGRICULTURE : La vente directe, c'est chouette mais ce n'est pas une sinécure

C'est le message qu'a fait passer en substance Marine Seckler, gérante de la Ferme du Mont Rouge à Blanot, dans le Clunisois, présidente des Jeunes Agriculteurs de Saône-et-Loire, aux élu.e.s de la Région venu.e.s lui rendre visite lundi après-midi.

MÂCON - Économie : La Cité de l'entreprise a 10 ans !

Un anniversaire célébré comme il se doit ce vendredi matin avec les startupeurs devenus grands et les plus jeunes ! À lire aussi : Ubi-transport quitte la Cité mais reste à Mâcon.

LA ROCHE VINEUSE : Les Entre'preneurs.es en pique nique festif à Ecogit'actions

Ecogit’actions a coordonné, pour la 5ème année, « le pique-nique Entre’preneurs ».

MÂCON - Conseil municipal : Avis favorable et unanime pour la ZAC Saône digitale !

Actualisé : les précisions sur la position des élus Mâcon citoyens

ÉCONOMIE - Vins de Bourgogne : 3ème année consécutive de croissance à l'export vers le Royaume uni

Le Royaume uni est le 2ème marché en volume et en valeur des vins de Bourgogne

CHARNAY-LES-MÂCON : L’entreprise Coffratech béton a fêté ses 10 ans

Les deux frères, Ali et Beytullah Olcay, fondateurs et directeurs associés de l’entreprise, ont souhaité retracer le chemin parcouru auprès de leurs compagnons, à l’occasion d’une belle fête d’entreprise.

MÂCON : Les Jardins de Cocagne, une association dynamique qui continue d’évoluer

L’association tenait son assemblée générale ordinaire jeudi dernier à la salle familiale de Champlevert.

PRISSE : 2021, une année « presque » parfaite pour les Vignerons des Terres Secrètes

C’est ce qui se dégage de l’assemblée générale annuelle et ordinaire qui s’est tenue vendredi 6 mai au chai de Prissé.

ECONOMIE : Dirigeants.es d'entreprise, donnez votre avis sur les priorités de la CCI Métropole de Bourgogne dans les 5 prochaines années

Quelles doivent être les priorités d’actions pour les CCI à l’avenir ? Chefs d’entreprises, dirigeants et entrepreneurs, participez à la consultation des CCI, réagissez aux propositions et déposez les vôtres : vous avez la parole jusqu’au 5 juin ! 

MÂCON : Orgamy, la start-up mâconnaise n’a pas fini d’innover

Ce lundi, Orgamy accueillait Jean-Patrick Courtois, au Locow rue Victor Hugo à Mâcon. Récompensée en mars par le prix du Talent du numérique 2021, l’entreprise continue d’améliorer sa plateforme de secrétariat numérique afin d’améliorer l’organisation des soins complexes sur tout le territoire national.

Télétravail et coworking : un développement post-covid avec Locow Coworking

Avec la crise sanitaire, le télétravail est un modèle qui s’est grandement répandu au sein des entreprises. Malgré l’allègement des mesures, le distanciel reste à la page. Le point avec Thierry Valdor, patron de Locow coworking à Mâcon, qui a lancé les chèques télétravail.

ENTREPRISES : Ubitransport (Mâcon) acquiert ACTOLL pour former un leader de la mobilité intelligente

Le 5 avril 2022, Ubitransport acquiert la société ACTOLL. Le rapprochement de ces deux acteurs majeurs donne naissance à un groupe leader de la mobilité intelligente combinant billettique connectée et solutions de paiement, capable d’adresser tout type de besoin et de territoire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les entreprises anticipaient une croissance de leurs activités en 2022

La Banque de France publie les résultats de son enquête annuelle sur l’activité des entreprises en Bourgogne-Franche-Comté. Les données sont encourageantes, mais à prendre avec mesure car l'étude a été réalisée avant le conflit en Ukraine...

ENTREPRISE : La sécurité, priorité numéro un chez Metso Outotec France

400 ! C’est le chiffre du jour pour Metso Outotec France. 400 comme le nombre de jours consécutifs sans accident de travail avec arrêt !

ÉCONOMIE : À Mâcon, les structures d'insertion et les entreprises locales se rencontrent pour évoquer des partenariats

Sur l’invitation de BGE et du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA), en partenariat avec le Pôle Ressources Insertion par l’Activité Economique et le FQP (France Qualité Performance), une trentaine de personnes s'est réunie vendredi matin pour un petit déjeuner RSE au restaurant Le Comptoir d’Antoine à Mâcon.

ÉCONOMIE - Défaillances d'entreprises : La Saône-et-Loire s'en sort plutôt bien sur l'année 2021

Le groupe Altares a dévoilé les chiffres des défaillances d’entreprises en Bourgogne-Franche-Comté pour l’année 2021.

ST-MARTIN-BELLE-ROCHE : L'usine eurosérum devrait fermer au 3ème trimestre 2022

119 emplois sont menacés sur le site de St-Martin-Belle-Roche annonce ce jour la coopérative laitière française Sodiaal dans un communiqué.

MÂCON : Le Traiteur du Val de Saône face à la crise sanitaire

Alex Bénat, associé avec Clément Badet, s’exprime concernant son activité de traiteur pendant cette période de pandémie.