mardi 5 juillet 2022

 

Le groupe Altares a dévoilé les chiffres des défaillances d’entreprises en Bourgogne-Franche-Comté pour l’année 2021.

 

Le niveau de défaillances tombe sous le seuil des 1000 défauts (993) : les défauts sont en baisse de 17 % dans la région en 2021 après un recul de 37 % observé en 2020. Cette tendance favorable témoigne de l’efficacité des aides de l’État tout au long de cette année 2021 marquée par une reprise économique soutenue. Mais le débranchement progressif des aides, les difficultés d’approvisionnement en matières premières et l’envolée des prix menacent de fragiliser les trésoreries des entreprises.

Le nombre de défaillances d’entreprises en Bourgogne-Franche-Comté recule de 17,6 % en 2021, la région fait beaucoup mieux que la tendance nationale

993 procédures collectives ont été ouvertes en Bourgogne-Franche-Comté en 2021. La région observe un recul de de 17,6 % du nombre de défaillances : un niveau deux fois inférieur au niveau d’avant crise. 

Les mesures d’aide déployées à partir du printemps 2020 pour soutenir les entreprises en difficulté sont restées en partie actives en 2021. Par ailleurs, face à la résurgence des variants du Covid-19, le calendrier d’allègement de ces aides a été adapté. Cet accompagnement de l’État et des territoires a permis de protéger les entreprises de la faillite et voir les défaillances atteindre leur plus bas niveau depuis 30 ans.

Dans ce contexte favorable, la région Bourgogne-Franche-Comté semble même avoir mieux résisté que l’ensemble des régions : les défaillances ont reculé de 17,6 % en Bourgogne-Franche-Comté contre 11,8 % sur le territoire national.

Les défaillances reculent dans l’ensemble des départements, à l’exception du Doubs

Moins de 50 procédures collectives ont été ouvertes dans le Territoire de Belfort. Le département affiche la plus forte baisse de la région (-46 %). L’Yonne arrive sur la deuxième marche du podium avec un recul de 40 % (122) des défauts devant le Jura (-35 %) qui compte seulement 84 défaillances.

Peu de procédures ont été ouvertes en 2021 en Haute-Saône (-19%) etdans la Nièvre (-13 %) : respectivement 60 et 71.

La Saône et Loire (-9 %) et la Côte d‘Or (-7 %) comptent quant à elles chacune un peu plus de 200 défauts d’entreprises et représentent ensemble quatre défaillances régionales sur dix.

Enfin, dans le Doubs, le nombre de cessations de paiement avait reculé de 47 % en 2020. En 2021, le département bascule dans le rouge (+11 %).

Les PME de moins de 50 salariés davantage fragilisées

En Bourgogne-Franche-Comté, l’essentiel des défaillances (95 %) concernent des TPE. Ce sont donc naturellement ces dernières qui donnent le ton de la tendance régionale. Une trajectoire très favorable puisque les TPE enregistrent une baisse de près de 18 % du nombre de défaillances. 

Seulement 3 employeurs d’au moins 50 salariés sont passés en jugement en 2021. Quant à ceux de 10 à 49 salariés, leur sinistralité diminue légèrement. 47 de ces entreprises ont fait défaut en 2021 contre 49 un an plus tôt.

 

Les défaillances en baisse dans la plupart des secteurs

BÂTIMENT 

En 2021, en Bourgogne-Franche-Comté, le bâtiment représentait un peu moins d’une cessation de paiement sur cinq. 188 entreprises du secteur ont été placées en redressement ou en liquidation judiciaire, c'est 11 % de moins qu'en 2020. Une tendance favorable davantage portée par le gros œuvre (-23 %) que par lesecond œuvre (-8 %) ou les travaux publics (-6 %)

 
COMMERCE 

Le commerce de détail résiste encore très bien (-32 %), notamment dansl’habillement (-69 %) ou le sport et loisirs (-56 %). En revanche, la sinistralité ne baisse plus dans le détail alimentaire.

Dans la vente et réparation de véhicules automobiles, le nombre de procédures recule rapidement (-15 %). Le secteur est pourtant sous tension dans la plupart des régions.

 

INDUSTRIE 

En 2021, le nombre de défaillances recule encore rapidement dansl’industrie manufacturière (-22%) portée par la plupart des activités à l’exception de la mécanique métallurgie où la sinistralité peine à se stabiliser. 
 

SERVICES AUX ENTREPRISES 

Le nombre de cessations de paiement recule encore dans lesservices aux entreprises (-11 %) en dépit de la dégradation observée dans les activités techniques deconseil en communication et gestion (+45 %) et dans lesservices d'architecture et d'ingénierie (+33 %).

 

TRANSPORTS 

En 2020, le secteur des transports routiers de marchandises était tombé sous le seuil de 20 défaillances. Le niveau baisse encore en 2021 (-11 %). 


RESTAURATION 

La restauration a subi de nombreuses contraintes de fermetures administratives mais, grâce aux aides de l’État, le secteur a bien résisté. Le nombre des défaillances baisse donc encore fortement (-49 %) en 2021. Une tendance portée par la restauration traditionnelle (-53 %) comme rapide (- 47%). L’amélioration est également forte pour les débits de boisson (-45 %).

 
SERVICES À LA PERSONNE 

Dans les services à la personne, la tendance est très bonne pour les coiffeurs et soins de beauté (-30 %) qui comptent désormais moins de 30 défaillances d’entreprises. C’était deux fois plus en 2019.

 

 

LA ROCHE VINEUSE : Les Entre'preneurs.es en pique nique festif à Ecogit'actions

Ecogit’actions a coordonné, pour la 5ème année, « le pique-nique Entre’preneurs ».

MÂCON - Conseil municipal : Avis favorable et unanime pour la ZAC Saône digitale !

Actualisé : les précisions sur la position des élus Mâcon citoyens

ÉCONOMIE - Vins de Bourgogne : 3ème année consécutive de croissance à l'export vers le Royaume uni

Le Royaume uni est le 2ème marché en volume et en valeur des vins de Bourgogne

CHARNAY-LES-MÂCON : L’entreprise Coffratech béton a fêté ses 10 ans

Les deux frères, Ali et Beytullah Olcay, fondateurs et directeurs associés de l’entreprise, ont souhaité retracer le chemin parcouru auprès de leurs compagnons, à l’occasion d’une belle fête d’entreprise.

MÂCON : Les Jardins de Cocagne, une association dynamique qui continue d’évoluer

L’association tenait son assemblée générale ordinaire jeudi dernier à la salle familiale de Champlevert.

PRISSE : 2021, une année « presque » parfaite pour les Vignerons des Terres Secrètes

C’est ce qui se dégage de l’assemblée générale annuelle et ordinaire qui s’est tenue vendredi 6 mai au chai de Prissé.

ECONOMIE : Dirigeants.es d'entreprise, donnez votre avis sur les priorités de la CCI Métropole de Bourgogne dans les 5 prochaines années

Quelles doivent être les priorités d’actions pour les CCI à l’avenir ? Chefs d’entreprises, dirigeants et entrepreneurs, participez à la consultation des CCI, réagissez aux propositions et déposez les vôtres : vous avez la parole jusqu’au 5 juin ! 

MÂCON : Orgamy, la start-up mâconnaise n’a pas fini d’innover

Ce lundi, Orgamy accueillait Jean-Patrick Courtois, au Locow rue Victor Hugo à Mâcon. Récompensée en mars par le prix du Talent du numérique 2021, l’entreprise continue d’améliorer sa plateforme de secrétariat numérique afin d’améliorer l’organisation des soins complexes sur tout le territoire national.

Télétravail et coworking : un développement post-covid avec Locow Coworking

Avec la crise sanitaire, le télétravail est un modèle qui s’est grandement répandu au sein des entreprises. Malgré l’allègement des mesures, le distanciel reste à la page. Le point avec Thierry Valdor, patron de Locow coworking à Mâcon, qui a lancé les chèques télétravail.

ENTREPRISES : Ubitransport (Mâcon) acquiert ACTOLL pour former un leader de la mobilité intelligente

Le 5 avril 2022, Ubitransport acquiert la société ACTOLL. Le rapprochement de ces deux acteurs majeurs donne naissance à un groupe leader de la mobilité intelligente combinant billettique connectée et solutions de paiement, capable d’adresser tout type de besoin et de territoire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les entreprises anticipaient une croissance de leurs activités en 2022

La Banque de France publie les résultats de son enquête annuelle sur l’activité des entreprises en Bourgogne-Franche-Comté. Les données sont encourageantes, mais à prendre avec mesure car l'étude a été réalisée avant le conflit en Ukraine...

ENTREPRISE : La sécurité, priorité numéro un chez Metso Outotec France

400 ! C’est le chiffre du jour pour Metso Outotec France. 400 comme le nombre de jours consécutifs sans accident de travail avec arrêt !

ÉCONOMIE : À Mâcon, les structures d'insertion et les entreprises locales se rencontrent pour évoquer des partenariats

Sur l’invitation de BGE et du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA), en partenariat avec le Pôle Ressources Insertion par l’Activité Economique et le FQP (France Qualité Performance), une trentaine de personnes s'est réunie vendredi matin pour un petit déjeuner RSE au restaurant Le Comptoir d’Antoine à Mâcon.

ÉCONOMIE - Défaillances d'entreprises : La Saône-et-Loire s'en sort plutôt bien sur l'année 2021

Le groupe Altares a dévoilé les chiffres des défaillances d’entreprises en Bourgogne-Franche-Comté pour l’année 2021.

ST-MARTIN-BELLE-ROCHE : L'usine eurosérum devrait fermer au 3ème trimestre 2022

119 emplois sont menacés sur le site de St-Martin-Belle-Roche annonce ce jour la coopérative laitière française Sodiaal dans un communiqué.

MÂCON : Le Traiteur du Val de Saône face à la crise sanitaire

Alex Bénat, associé avec Clément Badet, s’exprime concernant son activité de traiteur pendant cette période de pandémie.

ÉCONOMIE : Plus de 17 millions d'€ de plus pour la filière nucléaire en Saône-et-Loire

Une enveloppe accordée dans le cadre du plan France Relance à 11 projets.

ENTREPRISE : Mathilde Créations rachète Decoclico.fr à Adeo

Quatre ans après sa reprise à la barre du tribunal par Labruyère Développement et Industrie, branche Capital investissement du Groupe Labruyère, Mathilde Créations affiche aujourd'hui une belle santé et une présence forte à l'international, dans l'univers de la décoration et du parfum d'intérieur.

MÂCON : Le salon du vrac industriel VRAC TECH se tient au Spot cette semaine

Un évènement fédérateur pour les entreprises industrielles intégrant la gestion du vrac dans leurs installations, à tous les stades du process et de la manutention.

ST-AMOUR : Un salon en région vaut mieux que Paris pour Louise Hérault (Louh Maroquinerie)

Elle était une des très rares entrepreneuses de la région de Mâcon à participer au salon parisien MIF (Made in France) qui s'est déroulé du 11 au 14 novembre porte de Versailles. Rencontre.

ENTREPRISES : "Nous sortons peut-être de la crise sanitaire, mais sûrement pas de la crise économique" pour la CPME71

Thierry Buatois, président de la CPME71, répond à quelques questions au lendemain de l'intervention télévisée d'Emmanuel Macron.