mercredi 29 mai 2024

 

Communiqué

Sénatrices et sénateurs, c'est à vous d'agir‌ ͏

Ce ne sont pas ceux qui annoncent le plus qui font le plus.

Il suffit, pour s’en convaincre, de songer au mouvement des agriculteurs en colère qui a éclaté en début d’année. L’une des revendications de nombre d’entre eux était de pouvoir vivre dignement de leur travail. Quand le gouvernement se défausse, soutenu par les droites et l’extrême droite, laissant de côté la détresse sociale au profit du renoncement à réduire l’exposition aux pesticides, toxiques pour la santé et l’environnement, les écologistes, eux, les entendent et agissent.

Ainsi, rien n’avait été prévu pour le revenu de nos agriculteurs, malgré le Conseil des ministres du 3 avril dernier, portant sur le projet de Loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture. Là où le Gouvernement ne prend pas de mesures, les députés écologistes ont profité dès le lendemain de leur niche parlementaire pour rappeler les urgences et prendre de réelles mesures concrètes. La députée de la Drôme Marie Pochon a ainsi présenté un texte ambitieux pour assurer un revenu digne aux agriculteurs et agricultrices. Ce texte a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale. C’est une victoire politique des écologistes, soutenus par les autres forces politiques de gauche au sein de l’Hémicycle.

Pour garantir la dignité de ce revenu, le texte écologiste prévoit un prix minimal d’achat fixé par « une conférence publique » dans les filières qui le souhaitent, ou sur décision du gouvernement en cas de désaccord. Le texte prévoit aussi que les prix ainsi déterminés permettent de rémunérer les agriculteurs à hauteur de deux fois le Smic, le prix minimum pouvant être revu tous les quatre mois. Il promeut également des « prix planchers » que le président de la République Emmanuel Macron avait évoqué lors de sa visite houleuse du Salon de l’agriculture en février, mais sans leur donner suite depuis.

S’il fallait encore démontrer qu’il y a d’un côté des pragmatiques qui agissent, et de l’autre ceux qui se contentent de grandes déclarations, il suffit d’analyser les votes sur ce texte : le RN s’est abstenu malgré les grands discours sur la précarité paysanne ; LR a été quasi absent du débat sauf pour marquer son désaccord, par l’intermédiaire de son unique député Pierre Cordier ; Renaissance s’est opposé au texte.

Adoptée au Palais Bourbon, la proposition de loi écologiste a été transmise au Sénat, qui doit prochainement l’examiner. Nous, élu-es Écologistes et Solidaires de la Région Bourgogne-Franche-Comté, appelons les sénateurs de nos huit départements à être à la hauteur des problèmes sociaux et économiques du monde agricole. Par conséquent, nous les appelons solennellement à voter ce texte pour permettre aux agriculteurs et agricultrices de vivre dignement de leur travail

Claire Mallard, présidente du groupe Écologistes & Solidaires
Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

 

EUROPÉENNES : Valérie Hayer est passée par Mâcon et Jalogny avant de poursuivre sa route en Saône-et-Loire

Avec trois députés appartenant à la majorité présidentielle sur cinq que compte la Saône-et-Loire, et un député européen du même bord, la visite en Saône-et-Loire de la candidate tête de liste “Besoin d'Europe” était incontournable. C'est fut chose faite ce samedi 25 mai.

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »