vendredi 14 juin 2024

 

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

Quelques semaines après la présentation du Plan National Loup 2024-2029, le Sénateur Fabien Genet a interrogé la Secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité Sarah El Haïry sur la procédure visant à réexaminer le statut du loup au niveau européen d’espèce « strictement protégée » à « protégée ».

Mercredi 25 octobre, la Commission de l’Aménagement du Territoire et du Développement Durable du Sénat auditionnait la Secrétaire d’État chargée de la Biodiversité Sarah El Haïry sur la stratégie nationale en matière de biodiversité à l’horizon 2030.

Membre du groupe de travail de la majorité sénatoriale dédié au loup, le Sénateur Fabien Genet avait alerté le Gouvernement à plusieurs reprises sur la gravité de la situation, et espérait que les éleveurs seraient entendus dans le cadre de l’élaboration du Plan National Loup 2024- 2029, présenté il y a quelques semaines par le Gouvernement.

Toutefois, les réponses apportées ne semblent pas suffisantes au regard de la gravité de la situation.

« Le Gouvernement doit faire bouger les lignes : en 2018, 38 départements étaient concernés par la prédation du loup, en 2023, ils sont 53. Les attaques en Saône-et-Loire se multiplient, près de 10 attaques en un mois, et elles concernent les ovins, mais aussi les bovins. », a alerté le Sénateur.

Régulièrement en contact avec les éleveurs du département, il a tenu à souligner la détresse de ces derniers face à la multiplication des attaques :

« La semaine dernière, à Malay, 13 pauvres brebis se sont jetées dans la rivière, dans la Grosne, pour échapper à leur prédateur. Ces attaques nous posent question sur le bien-être animal et sur l’immense traumatisme chez les éleveurs concernés, qui vivent dans l’angoisse de ces attaques ».

Parmi les annonces du Plan Loup, l’étude du reclassement d’espèce « strictement protégée » à « protégée » au niveau international et européen avait suscité l’espoir chez les éleveurs.

Le Sénateur Fabien Genet a interrogé la Secrétaire d’Etat sur la position du Gouvernement en la matière, en demandant des précisions quant au calendrier. Il a par ailleurs insisté sur les spécificités des territoires, dont la Saône-et-Loire, qui rendent très difficiles la mise en place de mesures de protection.

Si la Secrétaire d’Etat a reconnu l’importance de la territorialisation dans la prise en compte du problème, elle a indiqué ne pas avoir d’information précise quant à l’évolution du statut.

« A ma connaissance, au moment où l’on se parle, il n’y a pas eu de demandes qui ont été réactivées suite aux déclarations de la Présidente Von der Leyen (...). Le loup reste aujourd’hui une espèce strictement protégée mais l’arrivée d’échéances électorales européennes peut laisser présager que cela pourrait s’accélérer » a-t-elle déclaré.

Pour rappel, la présidente de la Commission Européenne Ursula Von der Leyen avait ouvert la porte en septembre à une requalification du statut européen du loup en exhortant les autorités nationales locales des différents États membres à utiliser pleinement les dérogations existantes dans le cadre de la directive Habitats. Elle avait également invité les pays à soumettre leurs données afin de réexaminer l’état de conservation du loup dans l’Union Européenne.

Le sénateur Fabien Genet regrette vivement que ces discussions au niveau européen ne soient pas déjà engagées.

Communiqué Anatole Sagot, collaborateur parlementaire

 

POLITIQUE – Conseil régional : Gilles Platret et les élus de l’opposition viennent « prendre le pouls du terrain »

Gilles Platret, président du groupe des RDCEI (rassemblement des Républicains de la Droite, du Centre et des Écologistes Indépendants) à la Région Bourgogne-Franche-Comté avait donné rendez-vous à la presse ce vendredi 7 juin au bar de l’Hôtel de Ville de Mâcon.

EUROPÉENNES : Valérie Hayer est passée par Mâcon et Jalogny avant de poursuivre sa route en Saône-et-Loire

Avec trois députés appartenant à la majorité présidentielle sur cinq que compte la Saône-et-Loire, et un député européen du même bord, la visite en Saône-et-Loire de la candidate tête de liste “Besoin d'Europe” était incontournable. C'est fut chose faite ce samedi 25 mai.

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».