mardi 16 juillet 2024

 

Communiqué de Femmes solidaires Mâcon

Élections en Espagne : les féministes, en Europe, entre soulagement et crainte…

Les élections législatives anticipées espagnoles se sont tenues dimanche 23 juillet. Les sondages réalisés avant les élections prédisaient tous une large victoire du Parti Populaire de droite (PP) et même la possibilité d’une majorité absolue avec l’appui de Vox.Pourtant, si ces élections ont offert une victoire au PP*, ce n’est pas suffisant pour qu’Alberto Núñez Feijóo, le leader du parti, puisse être élu Premier ministre ; à l’inverse, la défaite du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE), mené par Pedro Sanchez, est relative, et son résultat pourrait suffire pour un vote d’investiture, grâce à l’appui de la gauche radicale**, voire des partis basques et catalans***.

Pourquoi ce scrutin a suscité un intérêt inhabituel à l'étranger?

L’Espagne est en effet depuis plusieurs années considérée comme un pays pionnier en matière de droits de la communauté LGBT+, et il fait référence en matière de droits des femmes en Europe. Le gouvernement Sanchez compte plus de femmes que d’hommes. L’interruption volontaire de grossesse a été dépénalisée en Espagne en 1985, puis légalisée en 2010, et en février dernier, les députés espagnols ont adopté un projet de loi beaucoup plus large visant à faciliter l’accès à l’avortement.

Ce projet prévoit également un congé menstruel pour les femmes souffrant de règles douloureuses, ce qui est totalement inédit en Europe.

La loi espagnole permet de changer librement de genre dès 16 ans. Cette loi transgenre a certes fait débat, au sein même des socialistes et des féministes, mais c’est une mesure avant-gardiste dans le monde aujourd’hui. Enfin, les bracelets anti-rapprochement, mis en place en 2009, ont prouvé leur efficacité dans la lutte contre les violences faites aux femmes: aucune utilisatrice de ce service n'a été depuis assassinée par son partenaire ou ex-partenaire. Plus de 3 000 bracelets sont actifs en Espagne, alors qu’il y en a seulement 1 000 en France.

L’arrivée au pouvoir d'une alliance entre la droite traditionnelle et Vox, parti ultranationaliste, ultraconservateur, europhobe et ouvertement anti-LGBT, risquerait de remettre en question les droits à l'avortement et l'existence de la violence de genre. Vox veut supprimer la loi contre les violences faites aux femmes pour parler de "violences domestiques".

Face aux résultats des élections, les féministes, comme les Femmes Solidaires Mâcon, éprouvent donc un certain soulagement. La droite espagnole devance de justesse le PSOE…

Mais l'inquiétude demeure. Ce sont des espagnol.e.s qui se rassemblent autour de l’idée que c’était mieux avant, ce sont des nostalgiques du franquisme, ce sont des jeunes aux motivations différentes, qui ont voté pour le PP ou pour Vox dimanche.

Et ça, ça craint...

 

*Le PP totalise 136 sièges sur un total de 350 au congrès des députés et le parti d’extrême droite Vox 33 sièges. Soit un total de 169 sièges, alors que la majorité absolue est fixée à 176.

**Le PSOE remporte 122 sièges, et Sumar (gauche radicale et écologistes) a obtenu 31 députés.

***Respectivement 14 et 11 sièges.

 

Et pendant ce temps-là, en France, le remaniement gouvernemental : les féministes sont inquiètes...

Alors qu’en Espagne les tractations politiques ont désormais commencé pour constituer le prochain gouvernement, à la suite des résultats des élections législatives anticipées du 23 juillet, en France nous avons aussi eu droit à notre lot de rebondissements, avec l’annonce, le 20 juillet, du remaniement gouvernemental.

Il ne s’agit que d’un microremaniement, car il n’y a que huit nouveaux ministres, et peu de changement dans les portefeuilles régaliens. Mais ces "ajustements", comme les appelle Elisabeth Borne, s’avèrent alarmants…

Le président Macron se déclare satisfait de la parité de son nouveau gouvernement. Constatons cependant qu'un seul ministère régalien revient à une femme, celui de l'Europe et des Affaires Etrangères, pour Catherine Colonna. Quant aux nominations de Bérangère Couillard et d’Aurore Bergé, ce sont des choix inquiétants.

Bérangère Couillard, nouvelle ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, s’est opposée en 2020 - alors qu’elle était députée de Gironde -, à l’intégration des couples de même sexe dans une proposition de loi contre les violences conjugales...

Aurore Bergé, nouvelle ministre des Solidarités et des Familles, a toujours combattu le mariage pour tou.te.s, et s'est manifestée dans la lutte contre les droits des personnes transgenres…

Le président a récemment rappelé que la lutte pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes et contre les violences conjugales et intra familiales faisait partie des objectifs principaux de son quinquennat. L'annonce de ces remaniements nous donne des raisons d'en douter. Les Femmes Solidaires Mâcon sont très inquiètes…

 

Femmes Solidaires Mâcon

 

LÉGISLATIVES : Benjamin Dirx très largement en tête à Mâcon

Les résultats dans la ville préfecture bureau de vote par bureau de vote

LÉGISLATIVES : Les résultats dans les autres circonscriptions de Saône-et-Loire-et-Loire

Aurélien Dutremble (RN) est élu sur la 3ème circonscription. Il bat le député Ensemble Rémy Rebeyrotte de 65 voix. C'est l'un des faits marquants en Saône-et-Loire. Rappelons qu'Aurélien Dutremble siège au conseil municipal de Mâcon. Autre fait marquant, la défaite de Cécile Untermaïer sur la 4ème face à Eric Michoux (LR-RN). 

LÉGISLATIVES : «Je m'engage à être le député de tous, profondément attaché aux valeurs de la République»

La campagne du 2ème tour s'achève ce soir à minuit. Le dernier mot du candidat Ensemble pour la République Benjamin Dirx

LÉGISLATIVES : «Mobilisation générale le 7 juillet, sanctionner le bilan catastrophique de Macron et gagner contre Benjamin Dirx, son représentant local»

La campagne du 2ème tour s'achève ce soir à minuit. Le dernier mot de la candidate du Rassemblement national Rachel Drevet

LÉGISLATIVES : «Le service public fait campagne contre le RN avec l’argent des Français»

Le groupe RN au Conseil régional réagit à la campagne de dénigrement menée sur France télévision.

LÉGISLATIVES : Jean-Luc Delpeuch (NFP) en tête à Mâcon

Benjamin Dirx et Rachel Drevet dans un mouchoir de poche. ACTUALISÉ : Les résultats bureau de vote par bureau de vote

LÉGISLATIVES : Benjamin Dirx en tête à Charnay ; Rachel Drevet (RN) très largement devant à La Chapelle

Rachel Drevet en tête à Crêches-sur-Saône ; Jean-Luc Delpeuch (NFP) largement devant à Cluny, son fief.

LÉGISLATIVES : Rachel Drevet (RN) en tête sur la 1ère circonscription

Benjamin Dirx (ENS) arrive second, Jean-Luc Delpeuch (NFP) est 3ème. Le RN en tête dans toutes les circonscriptions de Saône-et-Loire. ACTUALISÉ : Tous les résultats affinés. 

LÉGISLATIVES - Jean-Philippe Belville : «Le communiqué d’hier aura eu un mérite, celui d’avoir la certitude qu’une ère se termine»

Le candidat des Républicains sur la 1ère circonscription répond au communiqué de Jean-Patrick Courtois paru hier sur macon-infos.

LÉGISLATIVES : «Non, le rôle d’un parlementaire n’est pas d’obtenir des subventions» répond le collectif Mâcon citoyens

Le collectif Mâcon citoyens réagit au communiqué de soutien de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx.

LÉGISLATIVES - Jean-Luc Delpeuch : "C'est ce type d'outrance qui conduit notre pays à l'impasse"

Le candidat NFP sur la circonscription Mâcon-Cluny a souhaité répondre à Jean-Patrick Courtois

ÉDITO : Un peu de respect pour le suffrage universel !

La cacophonie de cette dernière quinzaine, lors de laquelle on aura tout vu de la chienlit politique, est proprement insupportable. Nos cœurs, nos yeux et nos oreilles de citoyennes et citoyens sont mis à rude épreuve...

LÉGISLATIVES : «Le 30 juin, un seul choix possible : Benjamin Dirx» affirme Jean-Patrick Courtois

Dans un communiqué, le maire de Mâcon apporte son soutien plein et entier au député sortant. Il en profite pour mettre une petite charge à deux de ses adversaires.

LÉGISLATIVES - Circonscription Mâcon-Cluny : J.-L. Delpeuch, candidat NFP, a tenu réunion publique à Mâcon hier soir

Il était aux côtés de sa suppléante Catherine Amaro et du sénateur et conseiller régional socialiste Jérôme Durain (à gauche sur la photo)

LÉGISLATIVES - Circonscription Mâcon-Cluny : Armand Roy, candidat Debout La France, parti de Nicolas Dupont-Aignan

Armand Roy est une personnalité bien connue sur le territoire, il est agriculteur et maire de la commune de Flagy, près de Cluny, depuis près de 25 ans.

LÉGISLATIVES - Circonscription Mâcon-Cluny : Jean-Philippe Belville, candidat LR contre vents et marée

Le candidat Les Républicains tenait réunion publique lundi soir à la salle Pavillon. Devant une vingtaine de personnes, il a expliqué son engagement, son état d'esprit et quelques unes de ses propositions.

LÉGISLATIVES : Benjamin Dirx, en réunion avec des viticulteurs, reçoit le soutien du Président André Accary

C'est à la CUMA de Péronne que Benjamin Dirx, candidat à sa réélection à la députation, avait rendez-vous ce lundi matin avec le Président du Département André Accary et des représentant.e.s du monde viticole.

LÉGISLATIVES - Circonscription Mâcon-Cluny : « On ne renonce à rien » affirme Rachel Drevet (RN)

La candidate du Rassemblement national sur la 1ère circonscription ne tiendra pas de réunion publique. C'est pourquoi nous l'avons rencontrée vendredi après-midi, accompagnée de Sylvie Raoul, sa suppléante. Elle s'explique sur ce choix de campagne et évoque d'autres sujets.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Créer de la richesse pour mieux la partager, c'est ce que je continuerai de porter » 

Benjamin Dirx et sa suppléante Anne Brochette, candidats de la majorité présidentielle, ont tenu réunion publique mercredi soir à Mâcon devant plus d'une centaine de personnes dont un parterre d'élu.e.s.

POLITIQUE – Conseil régional : Gilles Platret et les élus de l’opposition viennent « prendre le pouls du terrain »

Gilles Platret, président du groupe des RDCEI (rassemblement des Républicains de la Droite, du Centre et des Écologistes Indépendants) à la Région Bourgogne-Franche-Comté avait donné rendez-vous à la presse ce vendredi 7 juin au bar de l’Hôtel de Ville de Mâcon.

EUROPÉENNES : Valérie Hayer est passée par Mâcon et Jalogny avant de poursuivre sa route en Saône-et-Loire

Avec trois députés appartenant à la majorité présidentielle sur cinq que compte la Saône-et-Loire, et un député européen du même bord, la visite en Saône-et-Loire de la candidate tête de liste “Besoin d'Europe” était incontournable. C'est fut chose faite ce samedi 25 mai.