samedi 2 mars 2024

 

Communiqué

La mobilisation du 7 mars contre la réforme des retraites est aussi
celle du 8 contre les inégalités subies par les femmes dans le travail

Les manifestations qui se sont tenues hier en France et dans notre Région Bourgogne-Franche-Comté ont marqué une très forte mobilisation contre la réforme des retraites.

Face à un gouvernement qui poursuit par la voie sénatoriale dans son entêtement à faire passer une réforme injuste reportant l’âge de départ à la retraite et la durée de cotisations, il est nécessaire de soutenir l’opposition populaire à ce texte.

En ce 8 mars, il est urgent de rappeler combien cette réforme pénalisera particulièrement les femmes. Plus exposées au temps partiel contraint, elles subiront plus fortement, du fait d’un déroulement de carrière moins linéaire, les conséquences négatives de cette réforme.

Cette réforme qui allonge la durée de cotisation et reporte l’âge de départ touche plus fortement les femmes parce qu’elles ont déjà moins de périodes cotisées. Aujourd’hui, elles sont déjà 40 % à partir à la retraite sans avoir validé toutes leurs annuités.

Quels sont le plus souvent les dilemmes vécus par les femmes proches de l’âge de la retraite ? Avoir une petite retraite, être une travailleuse pauvre ou survivre avec une faible allocation chômage. 

Rappelons que les femmes occupent le plus souvent des métiers dans les secteurs des services à la personne, du commerce ou du nettoyage, où les risques psychosociaux sont les plus élevés. La crise actuelle dans le secteur du commerce de l’habillement et la disparition d’enseignes de nos villes montre combien l’emploi majoritairement occupé par des femmes est fragilisé par son exposition aux chocs économiques.

Ces situations de précarisation et d’inégalités d’indemnisation sont indéniables et pourtant absolument ignorées du projet gouvernemental. Rappelons que selon Pôle Emploi, les femmes âgées de 50 à 54 ans perçoivent une allocation moyenne de 1220 € contre 1550 € pour leurs homologues masculins. Cet écart de 330 € augmente au fil des âges pour atteindre 640 € chez les plus de 60 ans.

Pour les femmes, ce qui devrait conduire toute réforme du travail est mis de côté, et notamment les enjeux que constituent la lutte contre les inégalités de genre, la réduction des écarts de salaire entre les femmes et hommes et la hausse du taux d’emploi des femmes. Ce serait là de vraies pistes pour répondre aux besoins de financement.

L’amplification du mouvement social contre la réforme des retraites ouvre d’autres champs de luttes pour l’emploi et la retraite des femmes.
Nous soutenons l’ensemble des revendications qui mettent en exergue toutes les inégalités contenues dans le projet de réforme des retraites.

 

Les élu(e)s du Groupe majoritaire Notre Région Par Cœur (PS / PRG / DVG) au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

MÂCON - Conflit Israël/Palestine : Quelque 200 personnes réunies pour la paix à Gaza

Malgré une pluie battante, éclairs et tonnerre, le rassemblement départemental s'est déroulé place Saint-Pierre cette fin d'après-midi. 

MÂCON : La ministre des sports en visite dans la ville Préfecture

Ce vendredi après-midi, après une première visite à Vinzelles où elle a inauguré le terrain multisport/city stade de l’école municipale avec le député Benjamin Dirx, la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra s’est rendue au complexe sportif Fernand-Velon de Mâcon.

POLITIQUE : Michel Neugnot suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire du PS 21

Le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté est accusé d'avoir tenu des propos racistes. Actualisé : il s'en défend.

ÉDITO : Le référendum n'est pas un « cas échéant », c'est une obligation constitutionnelle

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.

Harcèlement scolaire : L'éloignement du harceleur, "une mesure attendue mais il reste encore beaucoup à faire" estime Marie Mercier

Le 21 février, je déposais une proposition de loi "visant, dans le cadre d’un harcèlement scolaire, à poser le principe d’une mesure d’éloignement du harceleur pour protéger la victime", indique Marie Mercier, sénatrice de Saône-et-Loire, dans un communiqué.