mardi 26 septembre 2023

 

Il y a quelques jours, les autorités scolaires ont présenté leur carte annuelle des fermetures et ouvertures de classe. Avec 48 fermetures sur les 199 de toute la région, la Saône-et-Loire est le second département le plus touché par la désertification scolaire cette année.

Les élus régionaux du Rassemblement National renouvellent leur ferme opposition à ce mouvement de désertification au profit des quartiers prioritaires de la ville, à cette opération comptable qui se résume à donner aux uns les moyens retirés à d’autres. Le Rassemblement National se mobilise pleinement sur le terrain comme à Tramayes, directement concernée par la fermeture d’une classe, où Aurélien Dutremble, conseiller régional et délégué départemental du RN, est venu soutenir les familles lors d’une manifestation le samedi 11 février.

Pour le Rassemblement National, seul l’intérêt de l’enfant doit primer et la fermeture d’une classe en milieu rural met en péril le développement des territoires ruraux et leur qualité de vie. Nos campagnes sont déjà à l’agonie, de plus en plus privées de services publics indispensables, réduisant de façon drastique l’offre de soins, d’éducation, de transport et organisant ainsi peu à peu leur disparition.

La colère, la déception et l’incompréhension étaient perceptibles parmi les familles de Tramayes : elles se sentent trahies par cette décision contraire aux discours de Pap Ndiaye, ministre de l’Education nationale qui annonçait au mois d’août, comme priorité nationale « le soutien à la ruralité ».

Les parents d’élèves déclarent ne rien vouloir lâcher : leur école avec ses 4 classes est une vraie chance pour leurs enfants. Elle leur garantit un enseignement de qualité dans un cadre privilégié que le Rassemblement National défendra face au grand mouvement de destruction de l’école rurale en France.

 

Aurélien Dutremble,

Conseiller régional de Bourgogne Franche-Comté

Délégué Départemental du Rassemblement National de Saône-et-Loire

 

POLITIQUE : Michel Neugnot suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire du PS 21

Le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté est accusé d'avoir tenu des propos racistes. Actualisé : il s'en défend.

ÉDITO : Le référendum n'est pas un « cas échéant », c'est une obligation constitutionnelle

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.

Harcèlement scolaire : L'éloignement du harceleur, "une mesure attendue mais il reste encore beaucoup à faire" estime Marie Mercier

Le 21 février, je déposais une proposition de loi "visant, dans le cadre d’un harcèlement scolaire, à poser le principe d’une mesure d’éloignement du harceleur pour protéger la victime", indique Marie Mercier, sénatrice de Saône-et-Loire, dans un communiqué.

POLITIQUE - Julien Odoul (porte-parole du RN) à Mâcon : « La France est en danger de mort »

Une première fête des nationaux en Saône-et-Loire s’est déroulée ce jour samedi 8 juillet, en présence du député et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, invité par Aurélien Dutremblre, responsable de la Fédération du 71.

Des polluants en nombre dans les cheveux des sénatrices et sénateurs socialistes

Les Sénatrices et Sénateurs socialistes ont fait dépister leurs cheveux. Jérôme Durain, sénateur de Saône-et-Loire, évoque la chose...

POLITIQUE : Le rapport d'évaluation présenté par le député Benjamin Dirx « 5000 terrains de sport » adopté par la commission des finances de l'AN

En Saône-et-Loire, 17 terrains de sport ont bénéficié du dispositif, dont 5 sur la 1ère circonscription.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le groupe d'opposition au conseil municipal très remonté contre la majorité

Le départ précipité de la directrice générale des services après seulement 3 mois d'exercice a provoqué l'ire des quatre élu.e.s d'opposition, qui ont décidé de s'exprimer ensemble lors d'une conférence de presse ce samedi matin. L'occasion d'évoquer différents sujets très épineux.

MÂCON – Conseil municipal : Budget 2023 adopté, pas à l'unanimité mais sans remous. Quoi que...

La séance consacrée au budget 2023 s'est tenue lundi soir. Les investissements s'élèvent à 70,2 millions d'€. Les élu.e.s de gauche l'ont qualifié de budget « à contre-courant », qui « nous conduit dans l'impasse », mettant aux couleurs locales le « quoi qu'il en coûte »... Par ailleurs, le maire a annoncé une évolution prochaine dans la vidéo-protection.

Banalisation de cours : «Une injonction tardive, précipitée et irrespectueuse du travail des équipes pédagogiques et éducatives»

Une banalisation de cours « pour les épreuves de spécialités de terminale » qui met en colère un certain nombre de personnels de direction... 

POLITIQUE - Réforme des institutions : Sébastien Martin plaide pour « une France des bassins de vie »

À l’occasion de la réunion entre le président de la République et les présidentes et présidents d’associations d’élus à l’Élysée cet après-midi, Sébastien Martin, président du Grand Chalon et président de Intercommunalités de France en a appelé à la mise en œuvre du modèle porté l'association...

EXPRESSION CITOYENNE - 8 mars : «Les femmes mâconnaises remercient Monsieur le Maire» ironise Refondations 71

Message à propos de la Journée Internationale des droits des Femmes du 8 mars organisée par le maire de Mâcon.

Explosion du coût de l'électricité, la faute à l'Europe ? Henri Proglio répond par l'affirmative

Dans un entretien accordé à la chaîne internet Thinkerview, l'ex-capitaine d'industrie, ex-patron d'EDF, raconte comment a été opéré le sabotage de ce fleuron industriel français par ce qu'il nomme une « doctrine » bruxelloise de la concurrence. Florilège. 

EXPRESSION CITOYENNE : «Le sexisme, on ne sait pas toujours comment ça commence, mais on sait comment ça se termine…»

L'association Femmes solidaires Mâcon s'exprime sur le dernier rapport du Haut conseil à l'égalité homme-femme quant au sexisme en France.