samedi 2 mars 2024

 

Plus de 40 personnes étaient attendues par la Fédération 71 du Rassemblement National pour la traditionnelle cérémonie des voeux qui se déroule en 5 étapes dans chacune des circonscriptions législatives.

Ce samedi 14 janvier à Mâcon, salle du Pavillon, le délégué de RN 71, entouré de son équipe, recevait en avant première la presse pour un moment d’échange, soucieux de préserver « les très bonnes relations que nous entretenons avec la presse et de maintenir le lien de respect mutuel que nous souhaitons préserver ».

Visiblement en très grande forme et très affûté, le jeune conseiller régional et municipal du RN s’était entouré de son équipe départementale : Sandrine Baroin, candidate sur la 3ème circonscription (Autun), Arnaud Sanvert, 5ème circonscription et adjoint de la fédé 71, Valérie Deloge 4ème circonscription (Bresse), conseillère régionale, agricultrice, Rachel Drevet 1ère circonscription, secrétaire fédé  71, Catherine Condamin, responsable aux adhésions, et Olivier Damien, conseiller régional excusé.

Le patron RN du département aborda avec une souriante énergie le bilan national de son parti : « 2022 fut pour nous une année exceptionnelle, record de voix aux présidentielles, plus de 13 millions de voix, record de députés élus devant LFI et LR, record de popularité dans l’opinion publique, élection réussie en démocratie interne de Jordan Bardella à la présidence RN.

Même réussite au niveau local avec moins de 500 voix d’écart avec Emmanuel Macron et une forte progression de nos adhésions… »

Aurélien Dutremble rappela ensuite les enjeux nationaux de son parti : « Le grand défi des énergies, le pouvoir d’achat des français, l’immigration massive, l’insécurité avec en exemple, le chiffre de 120 attaques au couteau par jour… il y a une hypocrisie totale de NUPES, de la Droite, et de la Macronnie, qui ont refusé l’augmentation des salaires de 10%, de supprimer les ZFE, le droit de visite des parlementaires dans les EHPAD, le port de l’uniforme à l’école, la proportionnelle aux législatives… »

Pour le volet projets et actions, la détermination était perceptible : « nous sommes soucieux de faire grandir le lien qui nous unit à tous les habitants de Saône et Loire, c’est le sens de notre lettre aux boulangers de France, de notre opposition ferme aux projets éoliens, de notre lutte pour le pouvoir d’achat laminé par la hausse des produits alimentaires, alors que nous préconisons une baisse de la TVA à 5,5% sur l’énergie, à 0% sur 100 produits de 1ère nécessité, et une augmentation de 10% des salaires. Dans ce contexte, nous préparons activement les prochaines échéances électorales et le recyclage de la vieille politique… »

Le Conseiller Municipal RN de Mâcon nous confia alors avec sérieux : « Jean-Patrick Courtois a fait,  dès le début, de belles choses pour Mâcon, mais le temps passe, et il ne faudra pas qu’il se trompe en préparant le lit de la Macronie… »

L’équipe confirma sa mobilisation en reprenant le crédo « nous sommes vigilants, tous en contact avec de nombreux élus locaux qui souhaitent nous rejoindre, nous conservons une oreille attentive a ceux, de plus en plus nombreux, qui regardent avec intérêt nos propositions et qui comprennent notre démarche politique, nous préparons l’alternance, pour éviter le désastre économique et social, pour éviter l’impasse politique… nous ne sommes ni de droite, ni de gauche, nous sommes français, extrêmement Français, nous voulons l’union des Français, l’important c’est la France ! »

J.-Y.B.

 

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

MÂCON - Conflit Israël/Palestine : Quelque 200 personnes réunies pour la paix à Gaza

Malgré une pluie battante, éclairs et tonnerre, le rassemblement départemental s'est déroulé place Saint-Pierre cette fin d'après-midi. 

MÂCON : La ministre des sports en visite dans la ville Préfecture

Ce vendredi après-midi, après une première visite à Vinzelles où elle a inauguré le terrain multisport/city stade de l’école municipale avec le député Benjamin Dirx, la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra s’est rendue au complexe sportif Fernand-Velon de Mâcon.

POLITIQUE : Michel Neugnot suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire du PS 21

Le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté est accusé d'avoir tenu des propos racistes. Actualisé : il s'en défend.

ÉDITO : Le référendum n'est pas un « cas échéant », c'est une obligation constitutionnelle

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.

Harcèlement scolaire : L'éloignement du harceleur, "une mesure attendue mais il reste encore beaucoup à faire" estime Marie Mercier

Le 21 février, je déposais une proposition de loi "visant, dans le cadre d’un harcèlement scolaire, à poser le principe d’une mesure d’éloignement du harceleur pour protéger la victime", indique Marie Mercier, sénatrice de Saône-et-Loire, dans un communiqué.