samedi 8 octobre 2022

Communiqué de presse du collectif d'habitants de Flacé

La contestation contre la privatisation et bétonisation du stade de Flacé ne faiblit pas mais change de forme !

Des habitants vont demander l'annulation du permis d'aménager le stade Flacé



Suite à un travail entre habitants du collectif de Flacé sur les motifs d'un recours amiable dit "gracieux" en annulation du permis d'aménager le stade, plusieurs habitants vont individuellement faire des lettres de recours.

Sur la forme, des interrogations alimentent ces recours :

  • Pourquoi n'y a t il eu aucune délibération du conseil municipal sur l'aménagement du stade ?
  • Pourquoi n'y a t il aucune mention du projet d'école sur le panneau apposé sur le portail du stade (informant du permis d'aménager), alors que le dossier de demande mentionne bien la nécessité de cet aménagement pour l'installation de l'école (parking, accès piétons, ....) ?
  • Pourquoi n'y a t il eu aucune étude d'impact sur le réaménagement du stade ?
  • Pourquoi la mairie n'a jamais mis en place de concertation avec les habitants et usagers ?


Sur le fond, les habitants s’inquiètent :

  • La construction du parking et de l’école entrainera l’artificialisation d’espaces verts (environ 6 000 m²).
  • l’augmentation de la circulation et de la congestion routière va accroitre différentes nuisances :
    • Impact sur le temps de circulation
    • Problème d’accès à l’hôpital par les professionnels (pompiers, samu…)
    • L’insécurité réelle et ressentie notamment rue de la Liberté : Un radar pédagogique installé 15 jours en 2021 a relevé une moyenne de 59 km/h au 26 de la rue. Aucun aménagement pour réduire la vitesse ou substituer le vélo à la voiture n’est prévu. A noter d’ailleurs que le projet d’aménagement n’évoque aucun stationnement pour les vélos.
    • Les nuisances sonores : les riverains de la rue de Liberté se plaignent beaucoup du bruit occasionné par le flux automobile, la vitesse, et le mauvais état de la chaussée.

Pour ceux qui se posent la question du pourquoi de cette démarche de recours, voici un petit historique de ce projet d'aménagement :

1. En 2017, le Maire de Mâcon déclare que "l’avenir du stade serait mis au service des habitants de Flacé".

2. Dans son programme électoral de 2020, nulle mention d’une école privée pour le stade Jules Révillon. Il est indiqué un "aménagement paysager", ainsi qu’"un bassin d’orage".

3. Revirement en septembre 2021 : Sans information des habitants, ni concertation préalable, le Conseil Municipal vote la cession d’une partie du stade au diocèse d’Autun qui souhaite déménager l’école primaire Jeanne d’Arc dans des locaux à bâtir.

4. Décembre 2021, le Conseil Municipal décide d'accorder une garantie à 100% de 2 emprunts d'un total de 4,5 M € contractés par le diocèse pour la construction de l'école

5. Mai 2022 : Sans délibération du conseil municipal, la mairie s'accorde à elle-même un permis d'aménager le stade : parking 65 places, terrain sportif, parc jeux, bassin d'orage.
Il est précisé dans le dossier de demande qu'il s'agit d'aménager le terrain en prévision de la construction de l'école diocésaine.

6. Juillet 2022 : Un permis de construction de l'école est en cours d'instruction.

 

Photos : DR

POLITIQUE : «Vive la rentrée citoyenne ! Mâconnais.es, prenez la parole !» invite Mâcon Citoyens

Le groupe des élu.e.s de gauche au conseil municipal propose des rencontres chaque premier mercredi du mois.

POLITIQUE : Les Républicains de la 1ère circonscription ouvrent, avec Aurélien Pradié, la route du renouveau

J.-P. Belville, délégué du parti Les Républicains de la 1ère circonscription, ouvrait hier soir à Charnay une séquence nouvelle vers l’élection du président du parti LR.

POLITIQUE - Gilles Platret : «Il ne faut pas donner d’air à ce gouvernement et je souhaite qu’il soit renversé»

Le Maire de Chalon et Président des Républicains 71, qui dira d’ici une semaine s’il est effectivement candidat à la Présidence des Républicains, se confie dans une longue interview. La première depuis de longs mois.

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation