lundi 8 août 2022

 
« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience : la Cour suprême américaine, l’équivalent de notre Conseil Constitutionnel, vient de revenir sur l’arrêt Roe vs Wade qui garantissait une protection fédérale du droit à l’avortement. Six juges sur les neuf ont voté contre la reconnaissance nationale du droit à l’avortement. Concrètement, cela signifie que chacun des 50 Etats américains peut décider s’il autorise ou non les femmes à avorter. Les conséquences dramatiques de cette décision ne se sont pas fait attendre : neuf Etats ont déjà interdit l’avortement, et huit d’entre eux l’ont fait dans les six heures qui ont suivi l’annonce de la Cour suprême.

Femmes solidaires, mouvement féministe, laïque et universaliste, manifeste son soutien sans condition aux femmes américaines. Notre solidarité, notre sororité leur sont acquises. Cette décision remet gravement en cause la séparation déjà ténue entre l’Eglise et l’Etat aux Etats-Unis. Car c’est bien au nom des convictions religieuses des chrétiens fondamentalistes que l’avortement est interdit. Une fois encore, nous mesurons l’importance de la laïcité pour les droits des femmes.

A ce titre, Femmes solidaires tient à rappeler que cette décision de la Cour suprême ne va pas empêcher les avortements ; elle va empêcher qu’ils soient pratiqués dans des conditions sûres pour les femmes. L’interdiction de l’avortement va, de fait, tuer des femmes dont la mort est évitable, en les contraignant à avorter dans des conditions dangereuses.

L’un des juges conservateurs de la Cour suprême, Clarence Thomas, a par ailleurs exprimé son souhait que la Cour se penche ensuite sur le droit à la contraception et les droits des personnes LGBT+ (dont le droit d’avoir des relations sexuelles consenties entre personnes de même sexe et le droit de se marier). Une page sombre de l’histoire américaine s’ouvre, et avec elle, un rappel glacial : le populisme ne prend jamais le pouvoir sans conséquences catastrophiques pour la population. En effet, la décision de la Cour suprême a été rendue possible par Donald Trump qui, en nommant à la Cour trois juges ultraconservateurs, a fait de cette institution un bastion réactionnaire qui a toute latitude pour attaquer les droits fondamentaux de la population.
 
La même semaine, le Brésil de Bolsonaro a refusé à une petite fille de 11 ans, victime de viol, le droit d’avorter. En réponse à cette attaque des populistes, le gouvernement français a annoncé qu’il soutiendrait un projet de loi visant à faire du droit à l’avortement un droit constitutionnel. Le gouvernement canadien, lui, a annoncé qu’il accueillerait sur son sol les femmes américaines qui souhaitent avorter. Nous saluons ces décisions qui contribuent positivement au rapport de force à l’échelle internationale.

Les conservateurs, quoi qu’ils en disent, ne sont pas du côté de la vie : ils ont fait le choix de la haine, de la violence et de la mort. Femmes solidaires l’affirme sans ambigüité : partout où ils seront, de nos quartiers aux Nations unies, ils nous trouveront face à eux. »
 
Communiqué de Femmes solidaires
 
 
 
 

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».