dimanche 14 août 2022

 

Communiqué

Dans sa profession de foi, Benjamin Dirx estime avoir tenu ses promesses, et, à ce titre, redemande la confiance des électeurs de la première circonscription de Saône-et-Loire. Dans son auto-apologie publiée le 14 mai sur Mâcon Infos, M. Dirx s’attribue tous les mérites, en Saône-et-Loire, de l’action du gouvernement.

Pourtant, il est l’un des députés les moins actifs de l’hémicycle : le site www.nosdeputes.fr le situe dans les 150 moins actifs pour 9 des 13 critères d’évaluation proposés. Au premier chef, les critères qui font le cœur du rôle d’un député : le nombre de lois proposées (zéro !), le nombre d’amendements proposés ou signés, le nombre d’interventions à l’assemblée ou en commission. Il n’atteint même pas le top 150 pour la présence en commission, alors qu’il est secrétaire de la commission des finances… À ce titre, il obtient son seul top 150 dans la catégorie « rédaction de rapports » (avec une moyenne de 2,2 rapports par an).

Reste le plus curieux : que M. Dirx se vante – donc encense le gouvernement – pour son action en matière écologique, qui n’est, précise-t-il, l’affaire d’aucun mouvement politique en particulier. Les preuves sont pourtant à charge.

L’association Agir pour l’Environnement a mis en ligne un classement des députés pour leur action en la matière (https://parlementerre.fr/), se fondant sur les données publiques du site de l’Assemblée nationale. Les résultats sont éloquents : M. Dirx est classé 296e, aucun député LREM/Renaissance ne se trouve dans les 68 premiers, et 155 des 197 députés les plus mal classés sont LREM/Renaissance. Par contraste, tous les députés étiquetés à gauche (à l’exception d’un seul), sont classés dans les 69 premiers. Les deux meilleurs groupes sont : LFI (27e rang en moyenne) et PS et assimilés (50e rang en moyenne). Et encore, l’hémicycle ne comporte aucun député EELV. Alors, l’écologie n’est-elle vraiment d’aucun mouvement politique en particulier ?

Mais qu’est-ce qui peut bien valoir à M. Dirx ce rang si mauvais (quoique meilleur que le 594e d’Amélie de Montchalin, nouvelle ministre… de la Transition écologique) ? Réponse : son absence à tous ces votes consacrés aux questions environnementales, hormis celui du 6 octobre 2020, concernant la réintroduction des insecticides néonicotinoïdes. Il a bien sûr voté pour ! (l’information est vérifiable sur le site de ParlemenTerre, ainsi que sur le site officiel de l’Assemblée nationale, scrutin n° 2940).

Avec une telle activité, quelle parole porte M. Dirx ? Que peut-elle valoir, lorsque face à une telle réalité, il soutient en 2022 avoir tenu ses promesses de 2017 ? A-t-on là le député qu’on mérite dans notre circonscription ?

Les 12 et 19 juin prochains, vous aurez l’opportunité de vous prononcer sur ces questions.

Patrick Monin, candidat de la NUPES

 

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».