samedi 25 juin 2022

Lors d’un entretien accordé à macon-infos, l’actuel député de la 1ère circonscription de Saône et Loire a affirmé sa volonté de poursuivre les efforts entrepris et menés lors du quinquennat d’Emmanuel Macron.

En pleine campagne pour les législatives qui se dérouleront les 12 et 19 juin 2022, Benjamin Dirx, député La République en Marche, s’est montré une nouvelle fois fier du bilan de son mandat aussi bien à l’échelle nationale que locale.

Premier point fort, « la baisse du chômage qui selon moi était la mère des batailles » nous confie-t-il avant de poursuivre « en moins de 5 ans, nous avons réussi à inverser la courbe et nous sommes arrivés au plein emploi dans la 1ère circonscription de Saône et Loire ». En effet, les chiffres annoncés par Pôle Emploi à la fin du dernier trimestre 2021 attestent un taux de 5,6 % ; ce chiffre devrait se rapprocher des 5% seulement à la rentrée prochaine de Septembre.

Il justifie cet objectif atteint grâce à la baisse des impôts et donc une hausse du pouvoir d’achat « La diminution des impôts représente 25 milliards d’euros pour les ménages et 25 milliards d’euros pour les entreprises sur l’ensemble du quinquennat Macron ». Ajoutés à cela, la suppression de la taxe d’habitation et bientôt la redevance audiovisuelle, l’instauration des heures supplémentaires défiscalisées, l’augmentation de la prime d’activité, la baisse de l’impôt sur le revenu de 14 à 11 % ou encore la suppression et l’allégement des charges sociales…

Ces améliorations ont été constatées très rapidement au début du quinquennat et ce juste avant la crise sanitaire. Concernant les sujets sensibles justement, l’homme politique mâconnais assume les choix et décisions du gouvernement et se dit satisfait de la gestion des différentes périodes de crise traversées lors de ce mandat « c’est aussi pour cette raison que je me présente à nouveau » nous indique-t-il.

Il a également abordé le sujet de l’éducation et le dédoublement des classes CP/CE1 « cela peut paraître évident mais il est très important de savoir lire et écrire dès le plus jeune âge » ajoute-il. Pour renforcer l’éducation des enfants, il souligne aussi la mise en place de l’école obligatoire dès 3 ans et l’instauration des congés paternité pour apporter un certain équilibre au sein du foyer familiale. Des chiffres très positifs concernant le développement de l’apprentissage avec un nombre passant de moins de 300 000 à 700 000 apprentis…

Sur la question de l’environnement et le plan de la rénovation énergétique, les efforts entrepris sont importants et doivent continuer « aujourd’hui, l’environnement n’est pas l’affaire d’un parti mais de tous » s’est exprimé Benjamin Dirx.

Après avoir évoqué les sujets liés à la santé et la revalorisation des salaires suite au plan SEGUR, il a insisté sur la question de la sécurité avec le recrutement de plus de 10 000 policiers et gendarmes au niveau national et à l’échelon local, la création d’une brigade des stup et l’agrandissement du commissariat de Mâcon « cette lutte n’est pas uniquement destinée à la ville de Mâcon mais à toute la circonscription » précise-t-il.

« J’ai pris mon mandat au niveau local en affirmant qu’il fallait dépasser les clivages afin d’être présent pour les citoyens, cela signifie que si quelqu’un appartient à un autre parti politique, cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas travailler ensemble… » Parmi les efforts constatés, le travail mené au niveau de la justice « au début de mon mandat, j’ai pu rencontrer l’ensemble de la justice mâconnaise et tout le monde avait peur de perdre le Tribunal de Grandes Instances, non seulement nous l’avons conservé mais en plus nous avons pu obtenir la création de la cité judiciaire, et ce grâce à un financement qui provient à 100 % de l’État (soit 5 millions d’euros). » Sans vouloir prendre le risque de s’avancer, le député nous informe que ce projet devrait voir le jour en fin d’année prochaine puisque les travaux viennent de commencer.

Autre chose très importante pour le candidat, le bilan du service public avec la création d’une maison au sein des villages et quartiers, menée par le Réseau France Service et destinée à répondre aux besoins des habitants sur les questions de l’emploi, les déclarations d’impôts, des aides sur la gestion des retraites, la justice, la poste, le numérique et l’ingénierie etc… Les lieux concernés par ce dispositif dans la circonscription sont les villages de Matour, La Chapelle de Guinchay, Salornay, Saint-Gengoux le National, Cluny, Cormatin et le quartier des Blanchettes à Mâcon. 

Benjamin Dirx a souligné le grand projet de rénovation de la RCEA où il a été particulièrement impliqué : « je tiens à saluer l’action menée par le président du département, André Accary, car c’est la première fois que tous les élus étaient d’accord. C’est d’ailleurs la route la plus financée de France avec 220 millions d’euros d’aides de l’État, et nous voyons enfin la fin. »

Concernant l’avenir, le vice-président du Groupe Majoritaire à l’Assemblée Nationale, insiste sur la nécessité de poursuivre les efforts engagés d’où l’importance selon lui d’avoir une majorité au sein de l’Assemblée Nationale pour le gouvernement Macron.

Le candidat fera campagne sur le terrain tout le mois de mai et début juin avec de nombreux meeting dans la circonscription, à commencer par mercredi soir prochain, le 18 mai à 19h à Dompierre les Ormes où il devrait révéler l’identité de sa suppléante. En attendant, Benjamin Dirx souhaite continuer à établir un climat de confiance et de travail avec les principales collectivités et conserve son slogan ‘’ensemble !’’.

A.L.

 

Benjamin Dirx, l’enfant du territoire, a choisi le sommet de la Roche Coche sur la commune de Berzé la Ville car « c’est le point équidistant entre toutes les communes de la circonscription » nous précise-t-il.

 

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Valérie Gaudillère, suppléante de Christophe Juvanon (Les Républicains)

Le candidat LR de la première circonscription de Saône-et-Loire a également présenté ses soutiens et dévoilé son programme.

POLITIQUE - Législatives : La NUPES, union de la gauche, une réalité aussi pour le Mâconnais-Clunisois

Mieux vaut tard que jamais dit l’adage. J.-L. Mélenchon, arrivé 3ème à la présidentielle, a pris le pari de devenir Premier ministre grâce à un succès de l’Union populaire écologique et sociale aux prochaines législatives, union de la gauche dont le candidat est Patrick Monin sur la 1ère circonscription. Celui-ci lançait sa campagne vendredi à la salle Pavillon.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Benjamin Dirx (LREM) fait valoir son bilan

Lors d’un entretien accordé à macon-infos, l’actuel député de la 1ère circonscription de Saône et Loire a affirmé sa volonté de poursuivre les efforts entrepris et menés lors du quinquennat d’Emmanuel Macron.

LÉGISLATIVES : Les Républicains de la 1re circonscription en ordre de bataille pour la défense du Mâconnais

Mardi, Jean-Philippe Belville, délégué LR de la 1re circonscription du Mâconnais Clunisois, avait donné rendez-vous à ses adhérents et militants pour donner le coup d’envoi des élections législatives. Et ce, dans la suite des investitures décidées le week-end dernier par les instances nationales du parti.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Ce sera Patrick Monin (EELV) pour l'Union populaire écologiste et sociale

Le maire d'Azé aura Catherine Amaro (LFI), conseillère municipale à Mâcon, pour suppléante.

POLITIQUE - Législatives : Quatre investitutures pour la Majorité présidentielle en Saône-et-Loire

Pour l'heure, 450 candidats.es sont investis par la Majorité présidentielle en France. Olivier Véran a été investi aussi, tout comme Jean-Michel Blanquer, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne... mais pas en Saône-et-Loire bien sûr.

POLITIQUE : Les Départements de France veulent une meilleure collaboration avec l'État

Par la voix de son président François Sauvadet, élu de Bourgogne, l'association d'élus rappelle que, dans un pays fracturé, les Départements sont aussi les « garants de l'équilibre ville-campagne »