mercredi 29 mai 2024

 

Communiqué de la CPME 71

L’idée première de l’Europe était certes de faciliter les libres circulations, mais également, ne l’oublions pas, de favoriser la compétitivité des entreprises et donc la croissance économique. Le contexte géopolitique et la construction de grands blocs rendent plus que jamais cette idée d’actualité. Nous restons convaincus que nous avons « besoin d’Europe. » 


« Mais l’UE doit continuer à se construire sur le fondement de valeurs et d'objectifs partagés, insiste Clarisse MAILLET. Nos entreprises sont prêtes à prendre leur part, notamment sur les transitions écologique et numérique. Mais elles ont besoin d’un cadre réglementaire réaliste, favorable à l'esprit d'entreprise plutôt que de se recroqueviller sur le principe de précaution. 

Or, les ambitions de l'UE se sont traduites par une avalanche de nouvelles règles. Depuis 2019, le législateur européen a imposé un total de 850 nouvelles obligations aux entreprises, ce qui représente plus de 5 000 pages de législation qui ajoutent une charge supplémentaire pour les entreprises. »

« Dernière folie administrative, relate la Présidente de la Cpme71, la directive CSRD qui ne prévoit pas moins de 1 000 indicateurs. Une bonne idée, qui est celle du reporting extra-financier, risque de se transformer en cauchemar pour les entreprises. Et ce alors même que l’Europe se targue d’un grand plan pour réduire la complexité administrative. 

Pour garantir sa réussite, nous proposons, au niveau européen aussi, un « test PME » permettant de bien mesurer les conséquences potentielles d’un nouveau texte…avant son adoption définitive. » 

« Et que dire d’une Europe qui, s’interroge à nouveau la représentante des TPE/PME du département, aux antipodes de la valeur travail, impose aux entreprises de payer à leurs salariés en arrêts maladie, des congés payés, sans mettre en face un travail effectif ? 

De même, le libre-échange, qui reste pour nous un formidable accélérateur économique, n’a de sens que s’il est associé à une véritable réciprocité, ce pour quoi nous plaidons. » 

« Notre conviction est simple, martèle-t-elle : il faut redonner du sens et de la cohérence à l’Europe. Et refuser qu’elle serve de bouc-émissaire à tous les échecs nationaux. C’est pourquoi la CPME propose d’interdire les surtranspositions dans le droit français. »  

« À l'approche des élections, poursuit Clarisse MAILLET, nos 150 propositions pragmatiques visent à bâtir un meilleur avenir pour les PME européennes avec des solutions audacieuses pour construire le cadre indispensable à la mise en œuvre du développement durable et de l'innovation industrielle, pour faciliter l'investissement dans la technologie et dans la main-d'œuvre, et redonner ainsi de la compétitivité aux Etats membres. »

Ces propositions seront débattues avec les principales têtes de liste, en venant échanger avec des entrepreneurs, au siège de la CPME. 

Cliquez ici pour voire le propositions

 

EUROPÉENNES : Valérie Hayer est passée par Mâcon et Jalogny avant de poursuivre sa route en Saône-et-Loire

Avec trois députés appartenant à la majorité présidentielle sur cinq que compte la Saône-et-Loire, et un député européen du même bord, la visite en Saône-et-Loire de la candidate tête de liste “Besoin d'Europe” était incontournable. C'est fut chose faite ce samedi 25 mai.

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »