lundi 20 mars 2023

 

Deux policiers ont dû faire usage de leur arme.

Le chauffard avait pris une voie en sens interdit et une voie de bus devant une brigade en patrouille.

Retrouvé et placé en garde à vue, il était déféré au parquet jeudi après-midi. ACTUALISÉ : Il a été jugé vendredi soir. Verdict...

 

Le parquet a décidé jeudi de sa comparution immédiate devant le tribunal de correctionnel de Mâcon. Le verdict est tombé à 22h30. Il a été déclaré coupable et condamné à 3 ans d'emprisonnement plus 6 mois de révocation d'un sursis probatoire, 150 € d'amende et interdiction de passer le permis de conduire pendant un an pour refus d'obtempérer et violences aggravées sur trois policiers.

Une course poursuite s'était engagée avec les policiers. 

En fuyant, il avait fortement endommagé le véhicule d'un automobiliste, qui s'est constitué partie civile. Ajouté à cela qu'il conduisait sans permis de conduire...

Signalons que le tribunal, fait assez rare, est allé au delà des réquisitions du procureur.

 

 

Notre article du 9 janvier :

Il est peu habituel − et c'est heureux − que les policiers soient obligés de dégainer leur arme en centre-ville pour stopper un chauffard. C'est pourtant ce qui s'est passé ce matin, peu avant 9h00, rue de l'Héritan, non loin de la MJC du même nom.

Alors qu'ils s'apprêtaient à contrôler un chauffard ayant emprunté un sens interdit et une voie de bus, celui-ci a refusé de se soumettre au contrôle et, pire, a foncé en direction des policiers pour leur échapper. Deux d'entre eux ont donc dû faire usage de leur arme, mais l'individu est parvenu à fuir. Il est évidemment recherché.

R.B.

 

Actualisé le 9 janvier à 17h40 :  "Il n'y a eu aucun blessé, ni dommage collatéral" précise ce soir le commandant Maussan, "Les investigations se poursuivent, l'individu est en voie d'identification."

 

 

MÂCON : Agressé dans un pub, il appelle la police et finit… dans le box des accusés

Dans la nuit de samedi à dimanche, JD se rend dans un pub de la rue Franche. Il est près d’une heure du matin quand, lors d’une altercation, il prend un coup à la tête qui le blesse. Victime, il appelle la police, qui se rend sur les lieux. Et tout bascule...

MÂCON : Délit de fuite d'un chauffard qui allait être contrôlé par la police

Deux policiers ont dû faire usage de leur arme. Le chauffard avait pris une voie en sens interdit et une voie de bus devant une brigade en patrouille. Retrouvé et placé en garde à vue, il était déféré au parquet jeudi après-midi. ACTUALISÉ : Il a été jugé vendredi soir. Verdict...

MÂCON : Les deux braqueurs de l’épicerie de la rue Victor Hugo en prison

Après leur braquage la nuit du 30 au 31 décembre en centre-ville, ils comparaissaient cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Mâcon. Ci-dessus, lors de leur interpellation à Mâcon (© photo police nationale). Actualisé à 12h00.

TRIBUNAL DE MÂCON : « J'étais bien en prison, je veux y retourner. Je vais mourir avant 30 ans »...

Très troublante audience de comparution immédiate ce vendredi... Un homme de 25 ans, accusé d'être l'incendiaire de plusieurs véhicules les 21 décembre et 3 janvier dans le secteur des archives départementales, conteste les faits. Pourtant tout l'accable.

MÂCON : Une voiture est tombée dans la Saône depuis le pont St-Laurent

La voiture a été sortie de la Saône. Une Mâconnaise de 36 ans était à bord. Elle est décédée. ACTUALISÉ : L'acte a été classé en suicide par le parquet. C'est une caméra de surveillance de la Ville qui a permis de dire avec certitude qu'une voiture était tombée dans la rivière. Toutes les photos de l'opération de recherche et de sortie du véhicule de la Saône.

SAÔNE-ET-LOIRE : Plusieurs accidents sur l’A39 et la D 975 ce matin

Actualisé à 12h10 - Les accidents ont fait trois décès

SAÔNE-ET-LOIRE : 8 maisons détruites et 1 endommagée par un incendie à Torcy

ACTUALISÉ : Le préfet Yves Séguy et le président du Conseil départemental André Accary se sont rendus sur place.

AUTOROUTE A6 : L'autoroute bloquée au petit matin à hauteur de St-Albain pour cause d'accident

ACTUALISÉ : La somnolence serait à l'origine de l'accident.

AFFAIRE CHEVENET : Les services de l'Etat ont rendu leur rapport d'inspection

Le 27 octobre, une association faisait paraître une vidéo contenant des images signalant de potentiels manquements en matière de protection animale dans un élevage de chèvres de Saône-et-Loire.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les douaniers saisissent 146 kg de cannabis en Bresse bourguignonne

Les agents de la brigade des douanes de Chalon ont contrôlé, sur la D975, route de Tournus, un ensemble routier bâché immatriculé en Pologne et stationné aux abords de la déchetterie de Cuisery.

MÂCON : Conduite en état d'ivresse, malgré un permis annulé, et pour faire 300 mètres...

Il était récidiviste. C.B., 51 ans, comparaissait cet après-midi devant le tribunal correctionnel pour des faits datés du 10 octobre.

MÂCON : « Fils de pute », « sale enculé » à l'adresse d'un policier !...

L'individu qui a proféré ces insultes n'y est pas aller à moitié ce 3 novembre. Incarcéré le 4 novembre à la suite de ses forfaits, il comparaissait ce lundi après-midi au tribunal correctionnel pour outrage, vol, rébellion, refus de se soumettre au contrôle d'alcoolémie...

MACONNAIS SUD – Contrôles routiers : 14 infractions en 3h, dont 1 délictuelle, entre St-Symphorien d'Ancelles et Romanèche cet après-midi

Veille de départ en vacances, ce vendredi après-midi a été jour de mobilisation médiatisée pour les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière.

Vols roulottes à Solutré et Romanèches : un couple interpellé et placé en garde à vue

Depuis le mois de juillet 2022, plusieurs faits de vols à la roulotte ont été commis sur les parkings des sites touristiques des communes de Solutré-Pouilly et Romanèches-Thorins.

MÂCON : Nouveau contrôle de police au rond-point de la Madone

Bilan : trois délits et cinq contraventions diverses…

MÂCON : Il lui casse un doigt, dernier acte de 25 ans de violences conjugales

D.D., 53 ans, se retrouve encore dans le box des accusés ce 7 octobre. Il comparaît pour des violences commises le 5 octobre sur son épouse (sous curatelle).