mercredi 10 août 2022

 

Ivre de jalousie, sans alcoolémie, R.O. a fracturé le nez de sa compagne mardi 14 juin. Il a dû répondre de cet acte devant le tribunal correctionnel cet après-midi au cours d'une comparution immédiate.


Elle voulait partir, pas pour retrouver un autre homme, mais pour échapper une bonne fois pour toute l'emprise de son compagnon, à la jalousie maladive et l'hyper-possessivité. Le procureur, dans ses réquisition, a évoqué une conjugopathie. Malade, certes, mais bien responsable de ses actes et coupable. Tel a été le jugement du tribunal ce vendredi après-midi.

Conjugopathie en effet, car les violences commises ce 14 juin l'ont été sans consommation d'alcool ou de produits stupéfiants, ce qui est plutôt rare. Valérie a voulu fuir du domicile conjugal mais il l'a rattrapée dans les escaliers. Elle a tenté de se défendre, a chuté, puis, en se relevant pour fuir à nouveau, a reçu un coup de tête lui fracturant le nez ! 7 jours d'ITT...


Les rôles s'inversent


Le couple est constitué depuis 2019. Ils se sont rencontrés à La Réunion. Chacun a des enfants d'une précédente union. Ils sont arrivés en métropole en 2020, par la volonté de Monsieur, dont la sœur vit à Mâcon. Ils ont une petite de deux ans.

C'est elle qui gère tout, tout le temps.

Il y a plus d'un an, elle pète les plombs et commet un acte de violence envers lui avec un couteau. Elle sera condamnée et incarcérée. Une condamnation qui fait l'effet d'une rédemption. Elle prend conscience de la toxicité de sa relation avec lui et souhaite une séparation.

 

Il est allé vivre chez sa sœur un temps. Au moins, elle avait la paix. Mais il est revenu vivre au domicile conjugal en juin 2021. Les disputes reprennent de plus belle. Elle se retrouve un jour avec un oeil au beurre noir…

Au centre des conflits, leur petite fille… elle a fait l’objet d’une ordonnance de placement par le juge des enfants compte tenu de la tension extrême qui règne entre ses parents. La juge a estimé que la responsabilité de cette désastreuse relation lui revenait en grande partie. R.O. conteste et accepte mal cette assistance éducative.

Quand sa compagne, le 14 juin, décide de partir définitivement, le coup de trop est porté.   

 

Un casier judiciaire en sa défaveur

 

De multiples condamnation depuis 10 ans, pour vols et violences, dont une avec arme dans un véhicule. En 2019, condamnation pour association de malfaiteurs et cambriolage. R.O. a déjà fait trois séjours en prison, dont un en tant que mineur (il a 28 ans).

Dans le box des accusés, il se représente la main bandée, blessée suite à une bagarre avec des supporters de football. « Il était victime » défend son avocat. Certes, mais de la violence, encore de la violence. Le risque de réitération est donc jugé important par le procureur, qui requiert le maintien en détention (il est placé en détention provisoire dès le 16 juin) et une condamnation de 18 mois de prison dont 4 mois assortis d’un sursis probatoire de 3 ans.

 

Après en avoir délibéré, le tribunal l'a déclaré coupable et l'a condamné à 12 mois de prison dont 4 mois avec un sursis probatoire de 2 ans. Obligation de soins, de travail et de formation. Interdiction de paraître au domicile de la victime et paiement des indemnités dues suite au préjudice physique et moral.

La constitution de partie civile a été déclarée recevable et le renvoi sur intérêt civil obtenu (la victime doit voir un médecin pour évaluer la gêne respiratoire).

 

 

La victime était à l'audience, accompagnée par France victime (anciennement AMAVIP), joignable à Mâcon au 03 85 21 90 84.  

 

Rodolphe Bretin

 

TRIBUNAL DE MÂCON : 19 ans, sept mentions au casier, et pourtant...

Et pourtant le jeune R.M. était à nouveau dans le box des accusés cet après-midi, en comparution immédiate pour vol de voiture, conduite sans permis, cambriolage, tentative de vol et consommation de stup.

TRIBUNAL DE MÂCON : À contre-sens sur l’autoroute, à bord d’un véhicule volé…

Un couple russe était jugé en comparution immédiate vendredi après-midi pour des faits commis le 27 juillet sur l’aire de la Ferté à Saint-Ambreuil et sur l’A6, au niveau de Crêches-sur-Saône…

TOURNUS ET REPLONGES : Deux individus devant la justice pour vols et tentatives de vol

Deux Géorgiens de 26 et 43 ans comparaissaient ce lundi après-midi au tribunal de Mâcon aux termes d’une procédure de comparution immédiate.

MÂCON : La Foire aux affaires en feu dimanche soir

L'incendie a démarré d'une voiture en stationnement à côté de l'entrepôt. Plus de 90 pompiers ont été sollicités. 

MÂCON : Il agresse et percute plusieurs victimes avec sa voiture

Ce vendredi après-midi, comparution immédiate au tribunal pour un homme de 28 ans dans le box des accusés pour violence et menace avec arme, ainsi que conduite d’un véhicule à une vitesse excessive le 12 juillet.

TRIBUNAL DE MÂCON : Il avait mordu deux agents de sécurité incendie aux urgences de Paray

Comparution immédiate ce mercredi 13 juillet pour un homme de 44 ans, né en Israël, au Français difficile, nécessitant la présence d'un interprète, et qui avait demandé un délai pour préparer sa défense.

MÂCON : Deux appartements détruits par un incendie en centre ville

Les pompiers ont procédé au sauvetage d'une personne à l'étage supérieur

MÂCON : L'IMC des Saugeraies en proie aux flammes cette nuit

Le bâtiment en construction était inoccupé

MÂCON - Violence conjugale : un coup de boule pour l'empêcher de partir

Ivre de jalousie, sans alcoolémie, R.O. a fracturé le nez de sa compagne mardi 14 juin. Il a dû répondre de cet acte devant le tribunal correctionnel cet après-midi au cours d'une comparution immédiate.

TRAGÉDIE DE CLESSÉ : Des parents, un village, un territoire et une population meurtris

Plusieurs centaines de personnes ont pris part à la marche blanche en mémoire d'Emma, adolescente assassinée la semaine dernière, ce lundi à 18h. ACTUALISÉ : Les quelques mots de la maman Nathalie, ainsi que le point presse du recteur d'académie.

DRAME DE CLESSÉ : Le recteur Pierre N’Gahane fait un point de situation

« Aucun signal, dans les faits observés, n’avait été détecté et ne pouvait laisser présager un tel drame »

CLESSÉ : Le corps sans vie d'une adolescente retrouvé jeudi matin

Le procureur de la République et le recteur d'Académie se sont rendus sur place ce matin. Actualisé : Elle a été victime d'un assassinat. Les premiers éléments de l'enquête communiqués par le procureur de la République... Ré-actualisé à 19h55. RÉ-ACTUALISÉ ce vendredi à 15h00 : Le suspect entendu a dit sa volonté de tuer. Le communiqué du Parquet...

RN79- RCEA : 125 km/h au dessus de la vitesse limite autorisée à hauteur de Milly-Lamartine !

Deux BMW se suivaient. L'une allait beaucoup, beaucoup plus vite que l'autre. Mais les deux ont été attrapées par les gendarmes.

VINZELLES : Deux poids-lourds se percutent et prennent feu sur l’A6

L’accident s’est produit la nuit dernière et la circulation est toujours perturbée à la mi-journée sur l’axe autoroutier…

ST-MARTIN-BELLE-ROCHE - Un enfant renversé le 10 avril par une trottinette : La gendarmerie lance un appel à témoins

La gendarmerie de Mâcon enquête sur un accident de la circulation qui a eu lieu le dimanche 10 avril entre 17h30 et 18h sur la commune de St-Martin-Belle-Roche. Le conducteur avait pris la fuite.