mercredi 29 mai 2024

 

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

 

Communiqué

Inscrite dans le préambule de la Constitution, l’égalité entre les femmes et les hommes est aussi un enjeu économique et social. Parcours de formation stéréotypés, inégalités salariales, difficultés sur le marché du travail, mixité professionnelle et conciliation des vies professionnelle et privée sont autant de facteurs déterminants pour la question de l’égalité entre les femmes et les hommes. La Bourgogne-Franche-Comté, à l’instar de la France et des pays industrialisés, n’échappe pas au constat suivant : si l’égalité progresse, la convergence des situations entre les femmes et les hommes s’opère lentement.

Les femmes réussissent mieux leur scolarité que les hommes mais leur orientation les conduit à s’insérer dans des filières moins diversifiées et moins porteuses sur le marché du travail, plus précaires et structurellement moins rémunérées. L’articulation des temps professionnels et privés reste une question encore largement féminine. L’accumulation de ces déséquilibres a une répercussion directe sur les écarts de salaires et, par la suite, sur les niveaux de retraite.


Établir une mesure partagée des écarts et inégalités entre les femmes et les hommes est un préalable pour une meilleure compréhension des mécanismes sous-jacents, et guider les actions à engager par les acteurs publics. C’est l’ambition de ce dossier qui réalise un panorama sur l'égalité femmes-hommes dans la région et dans chacun de ses huit départements, à l’aide d’une synthèse et de centaines de graphiques, cartes et données clairs et synthétiques.

Nous espérons que cette publication constituera une ressource précieuse pour toutes celles et ceux qui sont engagés dans notre territoire pour faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle contribuera à nourrir le débat public sur cet enjeu fondamental pour notre société.

Synthèse

2,8 millions de personnes vivent en Bourgogne-Franche-Comté en 2020, dont 51 % de femmes, soit environ 1,44 million. Les hommes sont plus nombreux que les femmes chez les moins de 30 ans, tandis que les femmes sont sur-représentées parmi les personnes âgées de 75 ans ou plus. C’est la conséquence d’une espérance de vie supérieure pour celles-ci par rapport aux hommes : 84,6 ans contre 78,6 ans.

Les femmes font des études plus longues que les hommes

Au cours du parcours éducatif, les filles sont plus nombreuses en terminale générale (57 %). Elles sont à parité avec les garçons en terminale technologique. En revanche, elles sont minoritaires en terminale professionnelle (41 %). Ce constat est particulièrement vérifié en Côte-d’Or.

Les filières demeurent très genrées. Trois élèves sur quatre suivant la spécialité littérature, philosophie, langues et cultures étrangères et régionales en terminale générale sont des filles. C’est aussi le cas de neuf élèves sur dix dans la série sanitaire et sociale en terminale technologique. Les femmes sont un peu plus nombreuses à être diplômées d’un baccalauréat ou équivalent. Cette tendance se renforce au fur et à mesure que le niveau de diplôme s'élève : 27 % des femmes sont diplômées du supérieur (soit 8 points de plus que les hommes). C’est même davantage en Côte-d’Or alors que c’est dans la Nièvre où cette proportion est la plus faible.

Avec deux enfants, les femmes sont 8 fois plus souvent à temps partiel que les hommes

Les femmes sont un peu moins présentes sur le marché du travail que les hommes. 72 % de celles ayant de 15 à 64 ans sont actives (en emploi ou en recherche d’emploi) contre 77 % des hommes. Les hommes âgés de 25 à 49 ans occupent plus souvent un emploi que les femmes (85 %, soit 7 points de plus). Les métiers les plus souvent occupés par les femmes sont les postes d’agents d’entretien, d’aides soignantes et d’enseignantes, tandis que les hommes occupent plus fréquemment les postes de conducteurs de véhicules, agriculteurs ou encore ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment. Le temps partiel caractérise une part importante de l'emploi féminin, avec une femme sur cinq de 25 à 49 ans qui y a recours. À l’arrivée des enfants, ce sont surtout elles qui réduisent leur temps de travail ou arrêtent leur activité. Ainsi, un quart de celles qui ont deux enfants ont recours au temps partiel, 8 fois plus que les hommes. Un quart de celles qui ont trois enfants ou plus sont inactives, 6 fois plus que les hommes.

Les femmes en emploi perçoivent une rémunération en moyenne 16 % inférieure à celles des hommes

Le salaire net annuel moyen des femmes pour un temps plein s’établit à 23 900 euros en 2021. En Bourgogne-Franche-Comté, les femmes ont un salaire inférieur de 16 % par rapport à celui des hommes. Cet écart croît avec l’âge. De 10 % chez les 25-34 ans, il passe à 22 % chez les 50-64 ans. Par ailleurs, quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle, le salaire des hommes est supérieur à celui des femmes : +6 % pour les employés, à +21 % pour les cadres.

En outre, la répartition des catégories socioprofessionnelles demeure genrée. Les femmes sont surtout employées ou dans les professions intermédiaires. Les hommes sont plus souvent ouvriers ou cadres. Ces répartitions expliquent pour partie la différence de salaire entre les hommes et les femmes, mais il subsiste des différences de salaires à poste égal. Avec l’évolution de la société, les femmes accèdent néanmoins plus souvent à des postes de cadres mais peinent à atteindre les postes d’encadrement supérieur et décisionnels, se heurtant au plafond de verre. Elles sont cependant plus souvent présentes dans la vie publique. Ainsi, 39 % des conseillers municipaux sont des femmes en 2023 contre 32 % en 2008. Toutefois, les portefeuilles confiés aux femmes en France restent souvent liés à la santé, l’éducation et peu sont positionnées dans le domaine économique ou financier.

Près de 13,4 % de la population régionale se situe sous le seuil de pauvreté en 2021. Les femmes à la tête de familles monoparentales sont les plus touchées (31 %), tout particulièrement dans le Territoire de Belfort, à peine moins en Côte-d’Or et dans le Jura.

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour séduire les touristes, la région a de beaux atouts

Le tourisme représente 43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa gastronomie qui en fait saliver plus d’un… 

VINS - BOURGOGNE : L'AOC Mâcon reconnue par la Chine !

En marge de la visite de Xi Jinping en France.

BOURGOGNE- Lutte contre le moustique-tigre : Vigilance et action en Bourgogne-Franche-Comté

La lutte contre le moustique-tigre fait partie des priorités de santé publique en Bourgogne-Franche-Comté, où ce vecteur des virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika est désormais implanté dans 7 des 8 départements.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Etude : Les Bourguignons et le sport

Selon une étude de l'Insee, 426 000 licences sportives ont été délivrées en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la 5e région de France métropolitaine comptant le moins de licences pour 1 000 habitants. Et sur le podium des sports pratiqués, on retrouve... 

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

LE SAVIEZ-VOUS ? - Tabac : 40 % des cigarettes consommées ne viennent pas de chez le buralistes

La faute aux contrefaçons, à la contrebande, au duty-free, au commerce transfrontalier... Et Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception.

EMPLOI : La Bourgogne a besoin de cadres

Un peu plus de 6 200 recrutements de cadres prévus en Bourgogne-Franche-Comté en 2024 selon l'APEC.

ENSEIGNEMENT - Mouvement social : Les enseignants bourguignons un peu moins grévistes que la moyenne

Le rectorat de Dijon a communiqué les taux de grévistes dans le cadre du mouvement social de ce jour dans l’académie.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région a du souffle !

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs - dont les 9 « professionnels » - améliorent encore leurs performances !

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Tous les chiffres de l'"égalité" femmes-hommes

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La région la plus rurale de France !

C'est l'association des maires ruraux qui nous le dit. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un nouveau fonds pour soutenir les start-ups du territoire

Le mercredi 6 mars, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Blasselle et Guillaume Blanchet, directeurs associés d’UI Investissement, ont annoncé le lancement du nouveau fonds inter-régional en soutien aux start-ups du territoire : Cap Création 6.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.

AUTONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté se mobilise contre les chutes des personnes âgées

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) et la Carsat Bourgogne-Franche-Comté sont engagés depuis 2022 dans le plan anti-chute des personnes âgées. Premier bilan ce mardi 16 janvier.

BOURGOGNE - Population : Le recensement démarre aujourd'hui !

Le recensement de la population démarre ce jeudi 18 janvier 2024 en France métropolitaine. Il se déroulera jusqu’au samedi 17 février dans les communes de moins de 10 000 habitants concernées et jusqu’au samedi 24 février dans les communes de 10 000 habitants ou plus (sur un échantillon de logements). 125 communes sont concernées en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE - Vins : Laurent Delaunay, nouveau président du BIVB

Lors de l’assemblée générale de l’interprofession des vins de Bourgogne, Laurent Delaunay (Maison Edouard Delaunay) a succédé à François Labet en devenant président du BIVB.

ACADÉMIE DE DIJON : Les chefs et cheffes d'établissements scolaires du SNPDEN outrés par les propos de leur toute nouvelle ministre

Qu'un ou une ministre de l'Éducation nationale choque les personnels de direction est plutôt rare... Ils demandent, en urgence, une audience au recteur. La lettre du SNPEDN-UNSA (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale) envoyée à la ministre.