mercredi 29 mai 2024

A quelques heures de la coupe du monde tant attendue, l'Insee s'est livrée à une analyse de la pratique du rugby dans notre région et notamment en Saône-et-Loire. Instructif ! 

En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 12 200 personnes sont licenciées d’un club de rugby en 2021. À âge et sexe donnés, les habitants de la région pratiquent moins fréquemment ce sport en club qu’en moyenne en France métropolitaine. La Saône-et- Loire est le département de la région où le rugby est le plus présent. Essentiellement masculin, le ballon ovale attire désormais un peu plus de femmes. Contrairement aux sports en salle, il a été modérément pénalisé par la crise sanitaire de 2020.

La 10e Coupe du monde de rugby à XV aura lieu en France du 8 septembre au 28 octobre 2023. En Bourgogne-Franche-Comté, avec 12 200 licenciés, le rugby pointe à la 8e place du classement des sports les plus pratiqués en club, notamment derrière le football (85 700 licenciés), l’équitation et le tennis (plus de 25 000), mais devant la gymnastique et l’athlétisme (moins de 11 000). Il apparaît en revanche plus médiatique, c’est le 2e sport le plus di usé à la télévision en 2022, derrière le football.

4e région où la population est la plus licenciée au rugby

La Bourgogne-Franche-Comté compte 4,4 licenciés pour 1 000 habitants ce qui la positionne en 4e position des 13 régions métropolitaines. Elle est devancée par l’Occitanie et la Nouvelle- Aquitaine, où l’ovalie est historique et culturelle, et par Auvergne-Rhône-Alpes. À l’inverse, les régions Grand Est et Hauts-de-France comptent moins de 2 licenciés pour 1 000 habitants. Néanmoins, à âge et sexe donnés, les Bourguignons-Francs- Comtois sont 3 % moins fréquemment licenciés dans ce sport qu’en moyenne en France métropolitaine. Cela représente un « déficit » d’environ 350 licences. En particulier, les garçons de 10 à 19 ans ont une propension à se licencier 11 % inférieure dans la région.

Comme dans de nombreux sports, le nombre de licenciés du ballon ovale a baissé entre 2016 et 2021 du fait de la crise sanitaire de la Covid-19. Cependant, il a moins diminué pour le rugby (-4 %) que pour les sports en salle. Affectées par les mesures de fermeture, certaines fédérations ont connu une forte baisse de leurs effectifs, comme le judo (-32 %) ou le basketball (-30 %).

Une région bien dotée en terrains

La Bourgogne-Franche-Comté, qui compte plus de 140 terrains de rugby, apparaît relativement bien dotée. Son équipement correspond à 5 terrains de rugby pour 100 000 habitants, soit un de plus qu’en France métropolitaine. En revanche, rapporté au nombre d’habitants, le nombre de clubs de rugby est comparable dans la région à la moyenne hexagonale. À titre de comparaison, le football, qui est le sport le plus pratiqué, compte 18 fois plus de terrains et 8 fois plus de clubs.

Les femmes s’essaient de plus en plus au rugby

Le rugby pratiqué en club attire surtout des hommes. Ce sport compte 11 % de femmes parmi les licenciés, un taux de féminisation à peine supérieur à la moyenne nationale. Cependant, le ballon ovale attire de plus en plus de femmes. Entre 2016 et 2021, le nombre de femmes licenciées a augmenté de 56 %, passant de 870 à 1 370. Dans le même temps, celui des hommes a baissé de 8 %. Les joueuses de rugby sont un peu plus visibles dans les médias, grâce à une diffusion accrue de différentes compétitions féminines comme la Coupe du monde ou le Tournoi des six nations.

Un âge médian plus élevé que dans les autres sports

L’âge médian des joueurs est de 22 ans, c’est l’âge le plus élevé parmi les huit disciplines sportives les plus pratiquées en club dans la région, notamment le football (18 ans), l’équitation (17 ans) ou le judo (11 ans). Comme dans de nombreux sports, c’est entre 10 et 14 ans que la population se licencie le plus au rugby. Entre 20 et 29 ans, c’est le deuxième sport le plus pratiqué en club par les hommes.

L’activité baby rugby se développe sous l’impulsion de la fédération, et concerne 700 enfants de moins de 6 ans, un effectif en forte augmentation ces quatre dernières années. Néanmoins, c’est une activité exigeante qui nécessite une bonne condition physique et la propension à la pratiquer en club chute rapidement avec l’âge. Après 45 ans, le tennis et des sports moins exigeants physiquement comme le golf ou le tir lui sont préférés.

La Saône-et-Loire se démarque par son fort taux de licenciés

En Bourgogne-Franche-Comté, la Saône-et-Loire est le département qui affiche le plus fort taux de licenciés (7 pour 1 000 habitants). Elle se classe au 24e rang des départements métropolitains, loin derrière le Gers qui dépasse 25 ‰. La Saône-et-Loire possède près d’un tiers des terrains et clubs de la région. Ses deux plus grands clubs sont le Rugby Tango Chalonnais et l’AS Mâcon qui comptent près de 300 joueurs chacun. Avec 8 terrains pour 10 000 habitants, elle est dotée de deux fois plus de terrains qu’en moyenne en France métropolitaine.  Le Jura et la Nièvre dépassent également le seuil des 5 licenciés pour 1 000 habitants. En revanche, les habitants du Territoire de Belfort pratiquent moins le rugby (1,2 licencié pour 1 000 habitants). Dans ce département urbain, les équipements et clubs sont peu nombreux et le ballon ovale n’est que le 17e sport le plus pratiqué.

Entre 2016 et 2021, le nombre de licenciés au rugby a progressé de 5 % en Saône-et-Loire. À l’inverse, le Territoire de Belfort, le Doubs, le Jura et la Côte-d’Or ont perdu entre 8 à 16 % de leurs licenciés. La baisse est plus modérée dans les autres départements.

 

 

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour séduire les touristes, la région a de beaux atouts

Le tourisme représente 43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa gastronomie qui en fait saliver plus d’un… 

VINS - BOURGOGNE : L'AOC Mâcon reconnue par la Chine !

En marge de la visite de Xi Jinping en France.

BOURGOGNE- Lutte contre le moustique-tigre : Vigilance et action en Bourgogne-Franche-Comté

La lutte contre le moustique-tigre fait partie des priorités de santé publique en Bourgogne-Franche-Comté, où ce vecteur des virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika est désormais implanté dans 7 des 8 départements.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Etude : Les Bourguignons et le sport

Selon une étude de l'Insee, 426 000 licences sportives ont été délivrées en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la 5e région de France métropolitaine comptant le moins de licences pour 1 000 habitants. Et sur le podium des sports pratiqués, on retrouve... 

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

LE SAVIEZ-VOUS ? - Tabac : 40 % des cigarettes consommées ne viennent pas de chez le buralistes

La faute aux contrefaçons, à la contrebande, au duty-free, au commerce transfrontalier... Et Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception.

EMPLOI : La Bourgogne a besoin de cadres

Un peu plus de 6 200 recrutements de cadres prévus en Bourgogne-Franche-Comté en 2024 selon l'APEC.

ENSEIGNEMENT - Mouvement social : Les enseignants bourguignons un peu moins grévistes que la moyenne

Le rectorat de Dijon a communiqué les taux de grévistes dans le cadre du mouvement social de ce jour dans l’académie.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région a du souffle !

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs - dont les 9 « professionnels » - améliorent encore leurs performances !

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Tous les chiffres de l'"égalité" femmes-hommes

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La région la plus rurale de France !

C'est l'association des maires ruraux qui nous le dit. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un nouveau fonds pour soutenir les start-ups du territoire

Le mercredi 6 mars, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Blasselle et Guillaume Blanchet, directeurs associés d’UI Investissement, ont annoncé le lancement du nouveau fonds inter-régional en soutien aux start-ups du territoire : Cap Création 6.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.

AUTONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté se mobilise contre les chutes des personnes âgées

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) et la Carsat Bourgogne-Franche-Comté sont engagés depuis 2022 dans le plan anti-chute des personnes âgées. Premier bilan ce mardi 16 janvier.

BOURGOGNE - Population : Le recensement démarre aujourd'hui !

Le recensement de la population démarre ce jeudi 18 janvier 2024 en France métropolitaine. Il se déroulera jusqu’au samedi 17 février dans les communes de moins de 10 000 habitants concernées et jusqu’au samedi 24 février dans les communes de 10 000 habitants ou plus (sur un échantillon de logements). 125 communes sont concernées en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE - Vins : Laurent Delaunay, nouveau président du BIVB

Lors de l’assemblée générale de l’interprofession des vins de Bourgogne, Laurent Delaunay (Maison Edouard Delaunay) a succédé à François Labet en devenant président du BIVB.

ACADÉMIE DE DIJON : Les chefs et cheffes d'établissements scolaires du SNPDEN outrés par les propos de leur toute nouvelle ministre

Qu'un ou une ministre de l'Éducation nationale choque les personnels de direction est plutôt rare... Ils demandent, en urgence, une audience au recteur. La lettre du SNPEDN-UNSA (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale) envoyée à la ministre.