vendredi 14 juin 2024

 

Communiqué :

13 établissements de la région Bourgogne-Franche-Comté participent aux sélections régionales du grand Concours National de Reconnaissance des Végétaux - Mercredi 10 mai 2023 - 9h - CFPPA de Quetigny-Plombières-lès-Dijon (21)

Le Concours National de Reconnaissance des Végétaux, soutenu par VALHOR (l'Interprofession française de l'horticulture, de la fleuristerie et du paysage) met à l'honneur l'excellence de la filière de l'horticulture, de la fleuristerie et du paysage. La connaissance et la reconnaissance des végétaux par les jeunes en formation et les professionnels sont en effet un enjeu majeur pour la filière.

Ce mercredi 10 mai 2023, la région Bourgogne-Franche-Comté lancera ses épreuves régionales de sélection pour le grand Concours National de Reconnaissance des Végétaux, dont la finale aura lieu les 6 et 7 décembre prochains à Lyon dans le cadre du salon Paysalia. Ces sélections régionales seront réalisées au CFPPA de Quetigny-Plombières-lès-Dijon (21). Cet établissement dispose d'un parc aménagé de 6 hectares utilisé comme salle de cours à ciel ouvert pour des expériences pratiques.

Lors de ces qualifications, 53 jeunes candidats, élèves et apprentis en formation Aménagements Paysagers, Productions Horticoles ou Distribution/Commerce/Vente de niveaux 3 (CAP, BPA...), 4 (Bac Pro, BP...) et 5 (BTS...) issus de 13 établissements de la région, seront départagés lors d'épreuves de reconnaissance des végétaux. Des professionnels exerçant une activité salariée, libérale ou chefs d'entreprise dans le secteur de l'horticulture, de la fleuristerie, de la distribution et du paysage participeront également au concours. L'objectif : arriver premier dans chacune des catégories (niveau de formation et spécialité) afin de se qualifier pour la grande finale nationale du concours.

Soutenu par VALHOR et les fédérations professionnelles de l'Unep (Union Nationale des Entreprises du Paysage) et de VERDIR (ex-FNPHP Fédération Nationale des Producteurs de l'Horticulture et des Pépinières), ce Concours Régional de Reconnaissance des Végétaux de la région Bourgogne-Franche-Comté est organisé avec l'appui de la Société d'horticulture de Côte-d'Or et des établissements de formation agricole/horticole régionaux dont le CFPPA de Quetigny-Plombières-lès-Dijon, organisateur de cette édition 2023.


Les passionnés de botanique de la Région Bourgogne-Franche-Comté se défient

Le CFPPA Quetigny-Plombières-lès-Dijon forme les futurs acteurs des secteurs du paysage, de l'horticulture et de la vente en jardineries. Cet établissement bénéficie d'un environnement de qualité grâce à la présence d'un magnifique parc aménagé de 6 hectares, des infrastructures récentes et des ateliers pédagogiques ludiques. C'est dans cet espace, qui œuvre pour le maintien de la biodiversité de la faune et de la flore, que les 53 candidats rigoureux et passionnés de botanique de 13 établissements de la région s'affronteront ce mercredi 10 mai 2023.

 

En quoi consistent les épreuves ?

L'épreuve de reconnaissance des végétaux est organisée par filière (Aménagements Paysagers - Productions Horticoles - Distribution/Commerce/Vente) et par niveau (3, 4 et 5) dans les conditions de la finale, c'est à dire en salle sur des échantillons fraîchement cueillis. Les candidats apprenants ou professionnels devront reconnaître 20 à 40 plantes en 60 à 90 minutes et les nommer en respectant bien la nomenclature botanique (famille/genre/espèce/nom commun/cultivar). Pour se préparer à l'épreuve, ils se basent sur des listes de végétaux spécifiques à leur catégorie et à leur niveau.
Certains candidats les plus experts devront connaître plus de 600 plantes !

Le palmarès sera ensuite annoncé le jour même à 14h30 et les lauréats seront récompensés par un jury de professionnels. Ils participeront à la finale nationale qui se tiendra lors du salon Paysalia à Lyon, les 6 et 7 décembre 2023.

Le Végétal, c'est la vie !
Reconnaître les végétaux pour répondre aux défis à venir et encourager l'excellence de la filière

Les arbres, fleurs et plantes sont au cœur de nos vies et leur présence se renforce d'année en année grâce à la maîtrise et à l'excellence des professionnels du végétal. Pour répondre aux défis environnementaux actuels et à venir, notamment la protection de la biodiversité face au changement climatique, il est important de permettre aux jeunes d'acquérir ces connaissances en botanique dès leur formation car ils sont les professionnels de demain.

Le but du Concours National de Reconnaissance des Végétaux est, d'une part, de rappeler aux apprenants la nécessité de savoir identifier les végétaux, de connaître leurs spécificités et leurs exigences pédo-climatiques et, d'autre part, de valoriser l'investissement des jeunes dans leur formation, de faire perdurer le savoir-faire et l'excellence de la filière du végétal française.

Ce concours met également en lumière la qualité des formations de l'enseignement agricole conduisant vers les métiers de l'horticulture, du commerce et du paysage, ce qui représente plus de 13 000 apprenants chaque année.


VALHOR, l'Interprofession française de l'horticulture, de la fleuristerie et du paysage

VALHOR, l'Interprofession française de l'horticulture, de la fleuristerie et du paysage, représente une filière économique de premier plan dans les territoires au service des 186 000 professionnels du végétal au sein des 52 000 entreprises, réalisant 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Elle rassemble les dix organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production (VERDIR, Felcoop, UFS, CR), de la commercialisation (FFAF, Jardineries & Animaleries de France, FGFP, Floralisa) et du paysage (Unep, FFP). Les cinq missions de VALHOR sont fixées par un programme d'actions triennal, fruit de l'accord de financement interprofessionnel.
Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.valhor.fr

Unep

Union Nationale des Entreprises du Paysage

L'Unep est la seule organisation professionnelle représentative des 31 350 entreprises du paysage reconnue par les pouvoirs publics. Ses missions consistent à défendre et promouvoir les intérêts de la profession, et à informer et aider ses adhérents (74 % d'entre eux ont moins de 10 salariés) dans leur vie d'entrepreneur. Son organisation en unions régionales lui permet d'entretenir des relations de proximité avec ses adhérents. Les engagements de service de l'Unep sont certifiés selon le référentiel Quali'OP depuis 2006 ; en 2014, l'Unep obtient le niveau confirmé de l'évaluation Afaq 26000 (RSE). L'Unep a été reconnue partenaire « Engagé pour la nature » par l'Office Français de la Biodiversité en 2021.
Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.lesentreprisesdupaysage.fr

 

VERDIR

 

La Fédération Nationale des Producteurs de l'Horticulture et des Pépinières, devenue VERDIR en 2022, est le seul syndicat représentatif des producteurs horticoles français reconnu par les pouvoirs publics. Ses missions consistent à défendre les spécificités de la production française à tous les niveaux de l'administration et des acteurs publics ou privés, et à informer les entreprises des évolutions concernant la filière. En mettant l'humain et l'échange au cœur de sa politique, VERDIR offre un espace de discussion, de partage et de développement de projets aux entreprises.
Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.verdir.fr

 

CFPPA de Quetigny-Plombières-lès-Dijon

 

Le CFPPA de Quetigny-Plombières-lès-Dijon propose des formations dans les secteurs : Paysage, Horticulture et Vente en Jardineries pour la reconversion professionnelle des futurs acteurs du secteur horti-paysage. En plus des infrastructures techniques, le centre dispose d'un parc aménagé de 6 hectares utilisé comme salle de cours à ciel ouvert pour des expériences pratiques en pleine nature. Engagé dans la formation à des pratiques respectueuses de l'environnement, cet établissement a naturellement répondu présent cette année pour soutenir les efforts de VALHOR, de l'Unep et de VERDIR dans le développement de la connaissance des végétaux.
Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.lycee-quetigny.fr/centres/cfppa/

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour séduire les touristes, la région a de beaux atouts

Le tourisme représente 43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa gastronomie qui en fait saliver plus d’un… 

VINS - BOURGOGNE : L'AOC Mâcon reconnue par la Chine !

En marge de la visite de Xi Jinping en France.

BOURGOGNE- Lutte contre le moustique-tigre : Vigilance et action en Bourgogne-Franche-Comté

La lutte contre le moustique-tigre fait partie des priorités de santé publique en Bourgogne-Franche-Comté, où ce vecteur des virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika est désormais implanté dans 7 des 8 départements.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Etude : Les Bourguignons et le sport

Selon une étude de l'Insee, 426 000 licences sportives ont été délivrées en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la 5e région de France métropolitaine comptant le moins de licences pour 1 000 habitants. Et sur le podium des sports pratiqués, on retrouve... 

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

LE SAVIEZ-VOUS ? - Tabac : 40 % des cigarettes consommées ne viennent pas de chez le buralistes

La faute aux contrefaçons, à la contrebande, au duty-free, au commerce transfrontalier... Et Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception.

EMPLOI : La Bourgogne a besoin de cadres

Un peu plus de 6 200 recrutements de cadres prévus en Bourgogne-Franche-Comté en 2024 selon l'APEC.

ENSEIGNEMENT - Mouvement social : Les enseignants bourguignons un peu moins grévistes que la moyenne

Le rectorat de Dijon a communiqué les taux de grévistes dans le cadre du mouvement social de ce jour dans l’académie.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région a du souffle !

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs - dont les 9 « professionnels » - améliorent encore leurs performances !

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Tous les chiffres de l'"égalité" femmes-hommes

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La région la plus rurale de France !

C'est l'association des maires ruraux qui nous le dit. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un nouveau fonds pour soutenir les start-ups du territoire

Le mercredi 6 mars, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Blasselle et Guillaume Blanchet, directeurs associés d’UI Investissement, ont annoncé le lancement du nouveau fonds inter-régional en soutien aux start-ups du territoire : Cap Création 6.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.