dimanche 21 avril 2024

 

Communiqué du groupe RN BFC au Conseil régional

À la suite de l’annulation par le tribunal administratif de Besançon, de la délibération de l’assemblée plénière du 23 juillet 2021 relative à la désignation des représentants du Conseil régional au sein d’organismes extérieurs, Marie-Guite Dufay a imposé une nouvelle délibération lors de la Commission permanente du 19 janvier 2024.

Ayant déjà privé le Rassemblement National, par une manœuvre sournoise, de la présidence de la commission des finances qui lui revenait pourtant de droit, l’exécutif socialo-écolo-communiste a décidé de se venger après l’humiliation infligée devant le Tribunal administratif.

Prétextant avoir repris à l’identique la liste du 23 juillet 2021, Marie-Guite Dufay a en réalité retiré 23 sièges aux élus du Rassemblement National dont plusieurs postes d’importance dans des organismes extérieurs et ce, sans aucune justification. Aucune concertation n’a été possible pour modifier cette liste.

Pour éviter un nouvel affront public devant la presse, la présidente de Région a préféré passer en catimini devant la Commission permanente alors que ce vote aurait pu être facilement intégré à l’ordre du jour de la prochaine assemblée plénière dans moins de trois semaines… Pour ne pas ébruiter les débats, Marie-Guite Dufay a ainsi convoqué des élus de toute la Bourgogne Franche-Comté pour dix minutes de séance montre en main. Quel gaspillage de temps et d’énergie pour les agents mobilisés et quel bilan carbone record pour une région qui se veut à la pointe de la transition écologique !

Le groupe Rassemblement National s’insurge contre cette mascarade et dénonce cette nouvelle marque de mépris pour les électeurs du premier groupe d’opposition.

Accusant le Rassemblement National de ne « pas vouloir siéger dans les territoires », la majorité s’enfonce un peu plus dans une forme de complotisme qu’elle connaît bien.
Les organismes extérieurs n’ont que peu de prise avec les préoccupations de nos concitoyens dans nos territoires, certains étant spécifiques à la région en elle-même et le Rassemblement National n’a pas attendu les piteux commentaires de la majorité pour s’implanter dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté. Concernant l’accusation absurde sur le prétendu manque de travail des élus RN, Julien Odoul rappelle que son groupe est la première force de proposition avec notamment : 93 amendements, 33 vœux et 24 motions déposés depuis 2021.

Pour cette raison, les élus régionaux du Rassemblement National rejettent en bloc les miettes jetées par Marie-Guite Dufay en regrettant la mise à mort du principe de la juste représentation démocratique au sein des organismes extérieurs.

 

 
 

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.