vendredi 24 mai 2024

Communiqué

L’Union Syndicale des Retraité.es CGT de Saône et Loire réunie ce vendredi 17 mars salue ses adhérent.es très nombreux.ses qui se mobilisent depuis 3 mois contre la réforme des retraites. Nos retraité.es dénoncent la vision insupportable du monde des retraité.es, traité.es d’égoïstes et de nanti.es, la campagne médiatique qui tourne le dos à la réalité de leurs conditions de vie et à leur investissement dans la société et qui leur nie le droit de défendre leurs intérêts. Leur contribution économique, sociale et citoyenne n’est plus à démontrer. Ils sont un des piliers indispensables de notre société et loin du cliché du retraité qui ne penserait qu’à ses prochaines vacances !

À chaque réforme de la retraite, le niveau de pension a diminué. Par exemple : passage des 10 aux 25 meilleures années pour le privé, mise en place de la CSG, la décote pour le service public, l’allongement du nombre de trimestres.

Les retraité.es exigent le retrait de la réforme des retraites

Les conditions de vie ne cessent de se dégrader. Ces 20 dernières années, plus de 2 mois de pension par an ont été volés aux retraités. La Sécurité sociale et le système de santé délabrés, ne permettent plus, à de nombreux retraités de se soigner correctement Les services publics de proximité sont dégradés, voire fermés.

Pour les femmes, c’est la totale ! Les réformes successives les ont particulièrement pénalisées :

  • 2003 : diminution des droits pour enfants dans la fonction publique ;
  • 2010 : report de l’âge de la retraite et la décote, 19 % des femmes sont obligées d’attendre 67 ans pour partir ;
  • 2013 : suppression de la ½ part fiscale supplémentaire attribuée aux personnes seules ayant élevé des enfants
  • 2014 : augmentation du nombre d’annuités, 40 % des femmes ont une carrière incomplète.

Résultat : les femmes retraité.es touchent une pension de droit direct inférieure de 40 % à celle des hommes.

Des retraité.es soutiennent financièrement leur famille, sont aidants familiaux, ont des parents en Ehpad, des enfants au chômage. Ils s’occupent des petits-enfants qui n’ont pas de place en crèche et/ou en dehors des temps scolaires. Autant de sujets qui voient une intervention active de leur part, au détriment de leur vie de retraité.e.

Les retraité.es sont impliqué.es dans la vie associative : Secours Populaire, Les Restos du Cœur, associations sportives et culturelles, etc. Des associations où les retraité.es s’investissent pour être utiles à la société et, de ce fait, pallient aux graves défaillances de l’État.

Ils s’impliquent aussi de manière importante syndicalement ou politiquement sur leurs lieux de vie.

L’ensemble de leurs engagements représente des milliards d’heures de travail gratuites que les pouvoirs publics économisent et n’investissent pas dans les Services publics.

Alors, oui, Monsieur Macron, les retraité·es veulent vivre le temps de la retraite dans de bonnes conditions. Elles et ils l’exigent aussi pour les retraité·es futur·es.

Pour cela elles et ils revendiquent :

. L’augmentation des pensions, leur indexation sur le salaire moyen et le rattrapage des pertes subies ;

. La compensation de la hausse des prix face à l'inflation galopante ;

. Des moyens pour répondre aux besoins de santé tant pour l’hôpital que pour la médecine de ville et la lutte contre les déserts médicaux ;

. Un financement abondé de la Sécurité sociale par plus de cotisations grâce à l’augmentation salariale, l’égalité professionnelle entre femmes et hommes, la lutte contre le chômage et la fin des exonérations et des allégements injustifiés ;

. Le développement des services publics de qualité et de proximité avec des personnels en nombre.

En se battant pour leurs revendications, les retraité·es luttent pour créer les conditions d’une retraite qui soit un temps d’épanouissement et de liberté pour toutes et tous.

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »