lundi 6 février 2023

Communiqué de la CGT Educ'action de l'académie de Dijon :

 

Absences non remplacées : la situation s’aggrave encore dans notre académie

Pendant la campagne en vue des élections professionnelles 2022, nous sommes allé·es à la rencontre de nombreux et nombreuses collègues dans les écoles de notre académie. Un constat s’impose : l’affirmation du ministre en début d’année affirmant qu’il y a un·e enseignant·e en face de chaque élève ne s’avère pas juste. Du moins pas dans des conditions acceptables d’enseignement.

Dans de nombreuses écoles, nous avons été informé·es d’absences non remplacées, y compris sur plusieurs jours, obligeant donc à répartir les élèves dans les autres classes. Trop souvent, les directeurs ou directrices ne pouvaient assurer les tâches pour lesquelles ils et elles ont droit à un temps de décharge ; faute de remplaçant·e ils et elles assurent leur mission d’enseignement, et doivent donc trouver ailleurs le temps pour les tâches administratives.

En Côte d’Or c’est par exemple 100 classes, en maternelle comme en élémentaire, qui n’ont pû bénéficier d’un·e remplaçant·e ce jeudi 01 décembre.

La CGT Éduc’action de l’Académie de Dijon constate une fois de plus que la politique de fermeture des postes qui surcharge les classes, et supprime des postes de brigades, la dévalorisation de nos métiers qui passe par la perte de sens et le manque d’attractivité, impacte gravement les conditions de travail des personnels, et d’étude des élèves.

Cette situation est loin d’être spécifique au premier degré, elle touche l’ensemble des écoles, collèges et lycées de l’Académie et frappe toutes les catégories de personnels. Ainsi, en Saône-et-Loire des établissements sont privés, à l’instar du LP Alexandre Dumaine (Mâcon), de personnels de santé et de service social depuis la rentrée de septembre.

La CGT Éduc’action de l’Académie de Dijon revendique moins d’élèves par classe et l’octroi de moyens financiers et humains, ainsi qu'un plan d’urgence pour l’Éducation pour améliorer les conditions de travail des personnels et d'étude des élèves.

 

CONSEIL RÉGIONAL : La commission permanente du 27 janvier attribue 600,7 millions d'€ d'aides

223 769 € iront à la cité de l'entreprise de Mâcon pour la réhabilitation d'un bâtiment dont le coût global est estimé à 1,12 millions ; 40 000 € iront au recrutement d'un animateur numérique au PETR Mâconnais Sud Bourgogne.

ACADÉMIE DE DIJON : En septembre 2023, les moyens seront en baisse mais les taux d’encadrement augmenteront

On comptera environ 3 100 écoliers en moins à la rentrée prochaine et 171 postes seront supprimés ainsi que l'a indiqué le recteur de l'académie de Dijon Pierre N’Gahane ce jeudi 26 janvier.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La population baisse légèrement sur 6 ans

Au 1er janvier 2020, la région compte 2 801 695 habitants. Sa population baisse légèrement sur six ans, alors qu'elle continuait à augmenter entre 2009 et 2014. Le nombre d'habitants en Saône-et-Loire baisse également. En revanche, l'Agglomération MBA gagne des habitants, tout comme Mâcon.

La Carsat Bourgogne-Franche Comté est Engagée dans la vie locale et associative

La Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail Bourgogne-Franche-Comté est implantée au cœur de la région. La solidarité et l’équité sont les piliers des valeurs de cet organisme de Sécurité sociale. Tout au long de l’année, elle soutient de nombreuses causes et associations. 4 exemples d’actions en faveur d’acteurs locaux pour les personnes fragilisées.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une table-ronde pour « penser l'oenotourisme de demain »

«Nous poursuivons une stratégie qui vise l’excellence afin de devenir l’une des régions pilotes», a déclaré Patrick Ayache, ce mardi 29 novembre, à la Maison régionale de l'innovation à Dijon.

BOURGOGNE : Dernière ligne droite pour la Cité des Climats et des vins à Beaune

Mardi 22 novembre, Alain Suguenot, maire de Beaune, a inauguré la fin du gros œuvre du bâtiment, en présence de l'acteur Christophe Lambert.

La Région Bourgogne-Franche-Comté signataire de la charte de la diversité

La Région Bourgogne-Franche-Comté est ainsi la quatrième collectivité publique à s’engager officiellement en faveur de la diversité sur le territoire national, après Bordeaux métropole, les villes de Clermont-Ferrand et de Besançon d’ores et déjà signataires de cette charte.

ACADÉMIE DE DIJON - Grève du 18.10 : participation très faible des enseignant.e.s...

Elle est en forte baisse par rapport à la grève du 29 septembre.