vendredi 14 juin 2024

 
Racontez-nous en quoi consiste la demande de retraite progressive ?

Pierre-Jean : La retraite progressive permet de travailler à temps partiel et de percevoir une partie de sa retraite. Sous certaines conditions, il est possible, en accord avec notre employeur, d’aménager notre temps de travail. C’est au salarié de demander la date à laquelle il souhaite commencer à percevoir une partie de sa retraite. Il doit donc commencer les démarches de son côté en amont pour pouvoir faire sa demande auprès d’un conseiller. Je trouve que ça permet d’être guidé dans nos démarches et de ne pas se sentir laissé à l’abandon.

Pourquoi avoir décidé de faire la retraite progressive ?

Pierre-Jean : Personnellement, la retraite me fait peur, j’ai peur de m’ennuyer, de trouver les journées longues et de déprimer. Finalement, c’est vrai, on passe presque du jour au lendemain d’une personne active à une personne inactive et cela effraye beaucoup de futurs retraités, selon moi. Je trouve que c’est un super moyen de s’y préparer en douceur disons. Avec ce dispositif, mon départ à la retraite est moins brutal et je peux envisager plus sereinement ma fin de carrière. Cela me permet de visualiser, à long terme, toutes les possibilités d’activités qui s’offrent à moi, une fois à la retraite.

Comment avez-vous connu le dispositif de la retraite progressive ?

Pierre-Jean : C’est un collègue qui m’a fait connaître la retraite progressive. Grâce à ce dispositif, je l’ai vu épanoui dans son métier, avec la baisse de sa charge de travail. Je me suis dit pourquoi pas le faire aussi. On accepte de délaisser certaines missions, on se concentre sur soi et ses proches durant notre temps libre.

Comment se passent les démarches administratives ?

Pierre-Jean : Il y a différentes étapes pour construire le dossier. Il faut se renseigner sur la demande auprès de son employeur, afin de savoir son salaire prévisionnel, et sa retraite prévisionnelle. Il n’y a pas de simulateur de retraite donc il faut prendre rendez-vous avec un conseiller retraite, pour avoir toutes les réponses à ses questions. Il faut, ensuite, déposer un dossier à la caisse générale et à la caisse complémentaire.

En êtes-vous satisfaits ?

Pierre-Jean : Je peux commencer à faire des activités, des formations. J’adore me former à de nouvelles choses. Je peux profiter de mes enfants et de mes petits-enfants. Pendant ce temps libre, je peux voir toutes les opportunités qui s’offriront à moi pendant ma retraite définitive. Je n’appréhende plus mon passage en retraite désormais.

Le saviez-vous ?

Pour obtenir la retraite progressive, vous devez remplir 3 conditions : avoir au moins 60 ans, justifier d’une durée d’assurance d’au moins 150 trimestres, et d’exercer une ou des activités salariées à temps partiel.

À retenir
Il faut contacter la Carsat, si la durée du travail évolue pendant la retraite progressive. Pour plus d’informations, rendez-vous sur : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/si...  

publi-information

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour séduire les touristes, la région a de beaux atouts

Le tourisme représente 43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa gastronomie qui en fait saliver plus d’un… 

VINS - BOURGOGNE : L'AOC Mâcon reconnue par la Chine !

En marge de la visite de Xi Jinping en France.

BOURGOGNE- Lutte contre le moustique-tigre : Vigilance et action en Bourgogne-Franche-Comté

La lutte contre le moustique-tigre fait partie des priorités de santé publique en Bourgogne-Franche-Comté, où ce vecteur des virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika est désormais implanté dans 7 des 8 départements.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Etude : Les Bourguignons et le sport

Selon une étude de l'Insee, 426 000 licences sportives ont été délivrées en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la 5e région de France métropolitaine comptant le moins de licences pour 1 000 habitants. Et sur le podium des sports pratiqués, on retrouve... 

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

LE SAVIEZ-VOUS ? - Tabac : 40 % des cigarettes consommées ne viennent pas de chez le buralistes

La faute aux contrefaçons, à la contrebande, au duty-free, au commerce transfrontalier... Et Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception.

EMPLOI : La Bourgogne a besoin de cadres

Un peu plus de 6 200 recrutements de cadres prévus en Bourgogne-Franche-Comté en 2024 selon l'APEC.

ENSEIGNEMENT - Mouvement social : Les enseignants bourguignons un peu moins grévistes que la moyenne

Le rectorat de Dijon a communiqué les taux de grévistes dans le cadre du mouvement social de ce jour dans l’académie.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région a du souffle !

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs - dont les 9 « professionnels » - améliorent encore leurs performances !

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Tous les chiffres de l'"égalité" femmes-hommes

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La région la plus rurale de France !

C'est l'association des maires ruraux qui nous le dit. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un nouveau fonds pour soutenir les start-ups du territoire

Le mercredi 6 mars, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Blasselle et Guillaume Blanchet, directeurs associés d’UI Investissement, ont annoncé le lancement du nouveau fonds inter-régional en soutien aux start-ups du territoire : Cap Création 6.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.