dimanche 5 février 2023

 
Racontez-nous en quoi consiste la demande de retraite progressive ?

Pierre-Jean : La retraite progressive permet de travailler à temps partiel et de percevoir une partie de sa retraite. Sous certaines conditions, il est possible, en accord avec notre employeur, d’aménager notre temps de travail. C’est au salarié de demander la date à laquelle il souhaite commencer à percevoir une partie de sa retraite. Il doit donc commencer les démarches de son côté en amont pour pouvoir faire sa demande auprès d’un conseiller. Je trouve que ça permet d’être guidé dans nos démarches et de ne pas se sentir laissé à l’abandon.

Pourquoi avoir décidé de faire la retraite progressive ?

Pierre-Jean : Personnellement, la retraite me fait peur, j’ai peur de m’ennuyer, de trouver les journées longues et de déprimer. Finalement, c’est vrai, on passe presque du jour au lendemain d’une personne active à une personne inactive et cela effraye beaucoup de futurs retraités, selon moi. Je trouve que c’est un super moyen de s’y préparer en douceur disons. Avec ce dispositif, mon départ à la retraite est moins brutal et je peux envisager plus sereinement ma fin de carrière. Cela me permet de visualiser, à long terme, toutes les possibilités d’activités qui s’offrent à moi, une fois à la retraite.

Comment avez-vous connu le dispositif de la retraite progressive ?

Pierre-Jean : C’est un collègue qui m’a fait connaître la retraite progressive. Grâce à ce dispositif, je l’ai vu épanoui dans son métier, avec la baisse de sa charge de travail. Je me suis dit pourquoi pas le faire aussi. On accepte de délaisser certaines missions, on se concentre sur soi et ses proches durant notre temps libre.

Comment se passent les démarches administratives ?

Pierre-Jean : Il y a différentes étapes pour construire le dossier. Il faut se renseigner sur la demande auprès de son employeur, afin de savoir son salaire prévisionnel, et sa retraite prévisionnelle. Il n’y a pas de simulateur de retraite donc il faut prendre rendez-vous avec un conseiller retraite, pour avoir toutes les réponses à ses questions. Il faut, ensuite, déposer un dossier à la caisse générale et à la caisse complémentaire.

En êtes-vous satisfaits ?

Pierre-Jean : Je peux commencer à faire des activités, des formations. J’adore me former à de nouvelles choses. Je peux profiter de mes enfants et de mes petits-enfants. Pendant ce temps libre, je peux voir toutes les opportunités qui s’offriront à moi pendant ma retraite définitive. Je n’appréhende plus mon passage en retraite désormais.

Le saviez-vous ?

Pour obtenir la retraite progressive, vous devez remplir 3 conditions : avoir au moins 60 ans, justifier d’une durée d’assurance d’au moins 150 trimestres, et d’exercer une ou des activités salariées à temps partiel.

À retenir
Il faut contacter la Carsat, si la durée du travail évolue pendant la retraite progressive. Pour plus d’informations, rendez-vous sur : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/si...  

publi-information

CONSEIL RÉGIONAL : La commission permanente du 27 janvier attribue 600,7 millions d'€ d'aides

223 769 € iront à la cité de l'entreprise de Mâcon pour la réhabilitation d'un bâtiment dont le coût global est estimé à 1,12 millions ; 40 000 € iront au recrutement d'un animateur numérique au PETR Mâconnais Sud Bourgogne.

ACADÉMIE DE DIJON : En septembre 2023, les moyens seront en baisse mais les taux d’encadrement augmenteront

On comptera environ 3 100 écoliers en moins à la rentrée prochaine et 171 postes seront supprimés ainsi que l'a indiqué le recteur de l'académie de Dijon Pierre N’Gahane ce jeudi 26 janvier.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La population baisse légèrement sur 6 ans

Au 1er janvier 2020, la région compte 2 801 695 habitants. Sa population baisse légèrement sur six ans, alors qu'elle continuait à augmenter entre 2009 et 2014. Le nombre d'habitants en Saône-et-Loire baisse également. En revanche, l'Agglomération MBA gagne des habitants, tout comme Mâcon.

La Carsat Bourgogne-Franche Comté est Engagée dans la vie locale et associative

La Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail Bourgogne-Franche-Comté est implantée au cœur de la région. La solidarité et l’équité sont les piliers des valeurs de cet organisme de Sécurité sociale. Tout au long de l’année, elle soutient de nombreuses causes et associations. 4 exemples d’actions en faveur d’acteurs locaux pour les personnes fragilisées.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une table-ronde pour « penser l'oenotourisme de demain »

«Nous poursuivons une stratégie qui vise l’excellence afin de devenir l’une des régions pilotes», a déclaré Patrick Ayache, ce mardi 29 novembre, à la Maison régionale de l'innovation à Dijon.

BOURGOGNE : Dernière ligne droite pour la Cité des Climats et des vins à Beaune

Mardi 22 novembre, Alain Suguenot, maire de Beaune, a inauguré la fin du gros œuvre du bâtiment, en présence de l'acteur Christophe Lambert.

La Région Bourgogne-Franche-Comté signataire de la charte de la diversité

La Région Bourgogne-Franche-Comté est ainsi la quatrième collectivité publique à s’engager officiellement en faveur de la diversité sur le territoire national, après Bordeaux métropole, les villes de Clermont-Ferrand et de Besançon d’ores et déjà signataires de cette charte.

ACADÉMIE DE DIJON - Grève du 18.10 : participation très faible des enseignant.e.s...

Elle est en forte baisse par rapport à la grève du 29 septembre.