mercredi 18 mai 2022

Samedi 8 janvier, le centre de vaccination de Mâcon était ouvert et une ligne pédiatrique avait été réservée sur la journée pour lancer la vaccination des enfants. Ces créneaux sont spécifiques car plus longs pour les enfants, 20 minutes contre 6 en moyenne pour les adultes. Il faut en effet prendre en compte le questionnaire, le temps du test sanguin ainsi que les questions-réponses des parents et des enfants.

De nombreux parents avaient donc pris rendez-vous sur Doctolib pour leurs enfants, mais l’avant veille, leur rendez-vous a été reporté comme nous l’explique Olivier Taviot, père de famille, qui a également adressé un courrier au Préfet de Saône-et-Loire pour comprendre ce report dans le contexte sanitaire actuel (lire ci-dessous).

Interrogée la préfecture de Saône-et-Loire confirme que « les rendez-vous de vaccination pédiatriques ont dû être reportés du samedi aux mercredis suivants pour des raisons de logistique. En effet le SDIS (NDLR : qui assurait la vaccination ce samedi) n'a pas pu ouvrir une ligne spécifique pédiatrique afin d'assurer une montée en charge importante (1 500 rendez-vous au lieu de 800 prévus sur une journée) et afin de faciliter la fluidité des rendez-vous. »

La préfecture annonce en revanche que l'opération de vaccination du samedi, qui est amenée à se reproduire cette semaine, « sera cette fois calibrée pour permettre des rendez-vous dédiés aux enfants ».

 

"Monsieur le Préfet

Le 2 janvier dernier le site Mâcon infos a publié un article dans lequel vous annoncez en tant que préfet de Saône-et-Loire je vous site : « Vaccination nous devons poursuivre et accélérer nos efforts. »

Dans ce même article, vous annoncez 50 créneaux pour les enfants de 5 à 11 ans à Mâcon.

Suite à cet article, le 4 janvier je me suis connecté sur le site doctolib. J'ai pris un rendez-vous pour mon fils de 8 ans pour le samedi 8 janvier (1re dose) et 29 janvier (2eme dose).

Ce jour 6 janvier à 17 h, je reçois un appel téléphonique de Doctolib m'informant que le centre de vaccination de Mâcon serait fermé le 8 janvier et que je devais décaler mon rendez-vous. Je vous avoue que j'ai été surpris de cet appel et de cette information.

Je me suis rendu au centre de vaccination de Mâcon pour vérifier. Il m'a été dit que le centre n'était pas fermé, mais que la vaccination pédiatrique, elle était bien annulée.

En rentrant chez moi, j'ai à nouveau consulté le site Mâcon infos et j'ai pu lire Ie communiqué de la préfecture du 06/01 publié à 10 h 12 indiquant une nouvelle fois l'ouverture du centre de vaccination de Mâcon le 8 janvier de 8 h à 22 h. il n'est nullement fait mention que la vaccination pédiatrique est annulée.

Si je me permets ce courrier c’est que je suis un citoyen en colère.

Il y a malheureusement un écart béant entre le discours du gouvernement concernant la vaccination et les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs.

Ou bien nous sommes face à de l'amateurisme ou bien face a de l’irresponsabilité et de la démagogie.

Chaque citoyen français a droit de se faire vacciner ou de ne pas se faire vacciner. Je ne porte pas de jugement.

Permettez-moi de paraphraser le président Macron : cet amateurisme « emmerde » les citoyens qui font le choix éclairé de faire vacciner leurs enfants.

Si j'avais choisi un samedi ce n'était pas par hasard. C’était une question d'organisation : je ne travaille pas le samedi 8 janvier.

Décaler le rendez-vous à un mercredi m'oblige à prendre du temps sur mes horaires de travail.

Le gouvernement français ferait mieux de mettre réellement les moyens pour la vaccination pour ceux qui souhaitent se faire vacciner. Il devrait également mettre des moyens pour convaincre les septiques, plutôt que de monter les Français les uns contre les autres.

En tant que citoyen, je considère que la levée des brevets aurait été un acte responsable et ainsi permettre une meilleure adhésion à la vaccination.

Dans ma vie de citoyen je juge aux actes posés.

L'annulation de la possibilité vaccinale pédiatrique le 8 janvier est à mes yeux un acte irresponsable. (…) »

Olivier Taviot, citoyen, père  et ancien conseiller municipal de Mâcon

 

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».

CHARNAY : Mieux vaut prévenir que guérir

C'est ce qu'on appris les visiteurs samedi après-midi sur la place Mommessin transformée en place de la Prévention routière.

PHOTOS : à Mâcon, on s'éclate à la fête foraine ! (2)

Deuxième volet de notre album photos sur ce premier jour de la fête.

Val Lamartinien - Vélo Gourmande : un weekend ensoleillé pour le plus grand bonheur des cyclistes

La 4ème édition de la traditionnelle Vélo Gourmande a pris le départ, ce samedi matin, au caveau des Vignerons des Terres Secrètes à Verzé.

IGÉ : Pleins feux sur le marché gourmand des Vignerons d'Igé

Jusqu’à ce samedi soir, les Vignerons d’Igé organise un marché gourmand dans leur chai. Douze producteurs locaux vous y attendent jusqu’à 18 h !

MÂCON - La Chanaye : 200 offres et des candidats pour le 1er Forum de l’emploi et de la formation

Ce jeudi, le centre social de La Chanaye accueillait le Forum pour l’Emploi et la Formation. De 9 h à 13 h, des nombreux stands étaient ouverts aux résidents du quartier et proposaient de nombreuses offres d’emploi, d’aides et de formation. Une démarche de proximité pour contrer le déficit de candidatures du territoire.

MÂCON : La 7e biennale d'Art naïf s’invite à la Médiathèque

Après l’inauguration de la biennale samedi dernier, une exposition vernissage a eu lieu, ce mercredi, à la médiathèque pour remercier tous les acteurs qui ont participé à ce projet.

MÂCON-SANCÉ : Le Printemps du handicap revient !

Année de transition pour l'AMi, association organisatrice, trois rendez-vous sont proposés cette année...

MÂCON : Seize lycéens font valoir leur talent d’orateur

Le Rotary Club de Mâcon présentait cette année le 5e concours d’éloquence sous la présidence de Jean-Luc Delys et Michel Braillon, responsable de l’organisation. La finale a eu lieu ce samedi après-midi à l’amphithéâtre Guillemin avec trois lauréates au terme du concours.

MÂCON : Charles Malnoury, père, grand-père et arrière-grand-père, a 100 ans !

C’est par ce beau dimanche de mai que la famille et les amis se sont réunis au restaurant « Le Comptoir d’Antoine » pour fêter le centenaire de leur père, grand-père et arrière-grand-père Charles Malnoury.