lundi 26 février 2024

 

 

Le club culturel féminin « Femmes Aujourd'hui en Bourgogne » (FAB) présidé par Madame Bernadette Gelas avait invité, ce jeudi midi au Moulin du Gastronome, Sandrine Martinet pour une conférence.

Sandrine Martinet, championne paralympique des jeux de Rio en 2016, affiche un palmarès impressionnant en ayant remporté de nombreux titres depuis 2002.

Souriante et décontractée, Sandrine est revenue avec simplicité sur son parcours de vie riche en émotions et ponctué de belles rencontres.

Attirée par le piano et le foot dès son plus jeune âge, pour canaliser son énergie et sa colère en raison de son handicap visuel, Sandrine a voulu faire comme ses frères, du judo. Elle a débuté à l'âge de 9 ans.

Originaire de Vincennes, son club l'inscrit comme athlète valide. À 16 ans, elle participe à sa première compétition de juniors en Allemagne et termine finaliste.

Aimant les sciences, en attendant d'être sélectionnée en équipe de France, elle entre en faculté de biologie. Parallèlement, elle poursuit le judo et se présente à son premier championnat de France en parajudo.

 

2002, une année historique pour Sandrine

 

« 2002, est l'année qui a bouleversé ma vie professionnelle et personnelle » confie Sandrine.

 

En 2002, sa rencontre avec Olivier Cugnon de Sévricourt, judoka et kinésithérapeute, lui même déficient visuel en formation dans une école spécifique, suscite sa vocation pour la kinésithérapie. Elle s'inscrit dans cette école et devient kiné.

Elle entreprend ses démarches de reconnaissance de handicap et entre en équipe de France.

Cette même année, elle rencontre aussi son mari.

Entre-temps, c'est l'ouverture à Athènes du parajudo féminin.

Sa carrière d'athlète est lancée.

Championne de France handisport de 2002 à 2008, elle devient Vice-championne du monde en 2002 à Rome, médaillée d'argent aux Jeux paralympiques d'été de 2004 à Athènes, elle enchaîne plusieurs podiums les années suivantes.

La jeune femme connaîtra, comme beaucoup d'athlètes de haut niveau, des blessures. 2012, fracture de la malléole, lors des Jeux paralympiques de Londres. Autre blessure pendant la préparation des jeux de Tokyo qui a nécessité 4 mois de convalescence. Plus récemment, elle s'est fracturé le nez.

Depuis un an, Sandrine est entrée en tant que civile dans l'armée de champions qui accueille plus de 200 sportifs de haut niveau de la défense issus des trois armées.

Qualifiée parmi les 25 meilleurs judokas français, notre sympathique championne a décidé de participer aux jeux paralympiques de Paris 2024.

Présélectionnée par sa fédération, Sandrine attend désormais la réponse de l'international d'ici juillet pour prendre part aux jeux le 5 septembre 2024.

Photo d'accueil : Sandrine avec la Présidente.

Maryse Amélineau

Photos © Maryse Amélineau

  

      

MÂCON - Halles Saint Pierre II : « Une opération blanche pour nos deniers publics » selon J-P Courtois.

Le nouveau destin des Halles Saint Pierre a été scellé ce matin, vendredi 23 février par l’annonce de la vente des bâtiments 1 à un opérateur privé, un professionnel spécialisé dans la gestion des halles.

PATRIMOINE : L'église de Saint-Gengoux-le-National remporte le premier prix du Mécénat populaire

L'église clunisienne du XIIème siècle est le seul projet de Bourgogne-Franche-Comté récompensé par la 19e édition du Prix du mécénat populaire de la Fondation du patrimoine.

SAONE-ET-LOIRE - Immobilier social : Habitat et Humanisme recherche des propriétaires solidaires

Logements surpeuplés ou insalubres, violences familiales, dénuement… Pour répondre à l’exclusion et l’isolement des personnes en difficulté, le Mouvement Habitat et Humanisme agit en faveur du logement, de l’insertion et de la recréation de liens sociaux. Une mission rendue d’autant plus urgente face à la pénurie de logements accessibles, à la hausse des coûts de construction, à la panne de…

MÂCON-SANCÉ - Manif à McDo : Les familles choquées ; McDonald’s répond aux manifestants

Si la manifestation était non-violente, des familles ont vécu une violence psychologique qu'elles dénoncent. 

MÂCON : Les véhicules de collection attirent les curieux !

Il y avait du monde sur l’esplanade ce dimanche matin pour admirer les voitures d’exception lors du traditionnel rassemblement mensuel organisé par la Ville de Mâcon.

MÂCON : Trois nouvelles formations à la rentrée au lycée René Cassin

Dans le cadre de la rentrée 2024, le lycée polyvalent - Lycée des Métiers René Cassin disposera d'une offre de formation plus élargie à destination des jeunes de l'agglomération et d'ailleurs.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Le rapport d'orientation budgétaire adopté !

L'exercice annuel obligatoire qui consiste, pour une collectivité, à présenter un rapport d'orientation budgétaire et le mettre au débat avant de soumettre au vote le budget annuel, s'est déroulé hier soir, principal point à l'ordre du jour du conseil communautaire réuni à la salle Pavillon à Mâcon. Extraits des principales sections budgétaires de l'EPCI.

CHARDONNAY : Le labothèque, un dispositif innovant pour tester des métiers grandeur nature !

Ce projet est porté par Active, pôle de l'économie solidaire à Chalon-sur-Saône, et le tiers-lieu Lab’EcoSo au château de Montlaville à Chardonnay.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les sapeurs pompiers en deuil avec le décès dans un accident de David Thibault

Sapeur pompier volontaire, il était l'auteur du logo du 130ème congrès des sapeurs pompiers qui aura lieu à Mâcon au mois de septembre. 

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : @Laurent_explore se prépare pour une mission de protection des animaux sauvages en Namibie

Souvenez-vous : au mois de mai 2023, nous vous faisions découvrir l'activité rare et exceptionnelle du Crêchois Laurent C. (à droite sur la photo), alias @Laurent_explore, aventurier ! Après la forêt amazonienne, Laurent se prépare pour une nouvelle aventure. Il l'évoque pour macon-infos.

COMMÉMORATIONS 80ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION : La Préfecture lance un appel à projets

La France commémorera en 2024 et 2025 le 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire. Ce cycle commémoratif doit constituer un temps fort pour l’ensemble de la Nation, marquant sa cohésion autour des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité.

MÂCON - Littérature : Agnès de Lorien était en séance de dédicace pour son second roman

Professeure de français au lycée Lamartine, Agnès de Lorien publie Ma douce aimée, son second roman, 20 ans après son premier titré Dans la lumière des ombres. Samedi, l’auteure était en séance de dédicace au magasin Cultura de Mâcon.