lundi 15 avril 2024

 

Ce lundi soir, le conseil municipal s'est réuni à la mairie de Charnay. L'ordre du jour étant relativement chargé, les élu.e.s ont eu à examiner et adopter 13 rapports.

Dans son discours liminaire, Madame le Maire a souhaité apporter un certain éclairage sur la question cruciale de l’urbanisme. 

« ... Je rappelle le contexte :

  • 1 254 logements neufs avaient été construits entre 2011 et 2020, tous n’étaient pas encore occupés, c’est le cas depuis ;

  • le permis de construire de la Nouvelle Coupée accordé en 2012 prévoyait une 4e tranche du programme qui comprenait 138 logements.

Si nous ne pouvions pas revenir dans le passé, il s’agissait de trouver un compromis pour éviter de nouvelles constructions alors que le cadre légal ne nous permettait tout simplement pas de les interdire.

Le PLU de 2010 avait en effet ouvert de grandes possibilités d’urbanisation, notamment sur le secteur Petits-Champs/La Ronze. C’est dans le cadre d’un dialogue renoué avec la Semcoda que nous avons pu modifier le projet initial.

C’est ainsi que la résidence sénior Domitys a remplacé les 138 logements prévus autour de la place de l’Europe.

Nous avons également proposé à la Semcoda de racheter une parcelle sur laquelle était prévue 28 logements pour y créer un îlot de fraîcheur. Un projet qui s’inscrit dans notre programme Nature en ville.

Et nous sommes toujours en négociation sur le devenir du dernier lot, qui lui porte d’après le permis de construire 36 logements.

Enfin, pour redresser l’image de ce nouveau quartier, nous nous sommes portés acquéreur du local aujourd’hui dédié au Foyer de l’Amitié, et nous avons prolongé le mail bucolique qui permet de rejoindre, en mode doux, la place de l’Abbé-Ferret (du marché) à la mairie et l’école Marie-Curie. Et nous aurons fini de concevoir le bel écoquartier promis lors de sa genèse.

Revenons au présent, à ce jour et depuis 2020, seulement 2 permis de construire pour de l’habitat collectif ont été accordés :

  • Plein cœur, à proximité du giratoire de l’Ellipse, qui comprendra 21 appartements.

  • Et Le Lodge, un permis récemment accordé pour 60 logements sur une surface de près de 5400 m2.

Je félicite les services et Patrick Buhot pour leur suivi quotidien et extrêmement fin des demandes d’urbanisme qui nous permet de contenir l’urbanisation de notre commune.

Pour preuve, les derniers chiffres de l’INSEE transmis cette fin de semaine et portant la population totale à 8262 contre 8215 pour l’année précédente. Les chiffres se stabilisent enfin.

Alors, oui, je l’affirme, depuis 2020, nous avons véritablement freiné le rythme des constructions à Charnay. »

Après avoir décliné les principaux points à l'ordre du jour, Christine Robin a souhaité à tous de très bonnes fêtes avant d'ouvrir la séance du Conseil municipal.

 

ENFANCE - JEUNESSE

En mai 2022, la commune de Charnay-Lès-Mâcon a signé une convention de partenariat avec la société Eco CO2 qui pilote le programme d’accompagnement et de sensibilisation à l’écomobilité scolaire appelé « Moby » qui vise à :

  • Sensibiliser, les élèves et les établissements scolaires, à l’écomobilité

  • Mettre en place des PDES (Plan de déplacement des établissements scolaires) dans les écoles élémentaires

 

La première étape de ce programme, est la réalisation d’un diagnostic pour chaque école. Diagnostic établit avec les parents d'élèves, les professeurs des écoles et des professionnels.

Ces documents se décomposent en 5 parties :

  1. Le contexte de l’établissement scolaire

  2. Le rapport d’accessibilité

  3. Le rapport des enquêtes mobilité

  4. Le rapport sur les sorties et voyages scolaire

  5. Le rapport sur les livraisons

 

Il ressort de ce diagnostic que :

  • La voiture est actuellement le principal moyen de transport utilisé pour se rendre à l’école (81 % à l’école Marie Curie et 56 % à l’école Simone Veil)

  • Du fait des distances entre le domicile et l’école, 22% des trajets réalisés en voiture pourraient être parcourus à pied et 44 % en vélo (à l’école Marie Curie). Pour l’école Simone Veil, nous sommes à 20 % pour les déplacements à pied et 25 % en vélo. Cela représente 91 000 km/an.

  • La perception de l'accessibilité voiture est considérée comme bonne et cela se confirme sur le terrain. Le stationnement des voitures est la première priorité pour les familles aux abords de l’école.

  • Les trajets domicile-école à pied sont perçus comme dangereux. Les repérages terrains indiquent que l’accessibilité est satisfaisante malgré certains points noirs existants aux abords des écoles.

  • Il existe un problème d’accessibilité et de sécurité pour aller à l’école à vélo. Ce point a été largement relevé par les parents qu’ils viennent à vélo ou non. Il s’agit d’une priorité aux abords de l’école pour favoriser ce mode de déplacement.

  • Les raisons avancées par les parents qui utilisent la voiture sont : aller directement sur leur lieu de travail, domicile éloigné de l’école (20 % des familles), aller à une autre activité, accompagner les enfants ou gagner du temps. Le report modal existe malgré tout avec du covoiturage ou des trajets partagés à pied ou à vélo.

  • Le diagnostic fait aussi ressortir des propositions :

  • Les bienfaits des modes actifs sont à rappeler pour contrebalancer par exemple quelques minutes supplémentaires pour un trajet à pied ou à vélo : santé, convivialité, coût, autonomie de l’enfant.

  • Le développement de trajets partagés à pied serait le plus facile à mettre en place. Quelques parents seraient intéressés pour accompagner et au regard des secteurs d’habitation, au moins 4 itinéraires pourraient être proposés.

  • Le développement du trajet partagé en vélo est conditionné notamment à des aménagements spécifiques et à une meilleure autonomie de l’enfant à vélo.

  • L’interconnaissance entre les familles semble également nécessaire pour faire évoluer les modes de déplacements : organiser des trajets partagés à pied ou en voiture, confiance dans l’accompagnant.

  • Il sera proposé de définir un plan d’action sur l’écomobilité scolaire, au moment du vote du budget 2024.

 

Après en avoir délibéré, le Conseil municipal a adopté le diagnostic Moby réalisé par la société Eco CO2 pour l’école Marie Curie et celui pour l’école Simone Veil.

Parmi les autres rapports étudiés citons : l'adhésion de la ville à l'Association Nationale Des Elus en charge du Sport (ANDES), l'information d'une concertation avec la population sur les zones d'accélération pour le développement de la production d'énergies renouvelables et l'annonce d'une révision générale du PLU.

Maryse Amélineau

MACON : Un salon pour les geeks et pour la bonne cause !

Ce dimanche, le Lions club Mâcon Alphonse de. organise son premier salon des jouets anciens, geek et BD, jusque 17h à la salle du Pavillon, au profit des enfants malades.

VIRÉ - Brocante et Exposition : Les professionnels de l’objet ancien ripostent à internet et aux vide-greniers.

Lorenzo Gelsumini est l’organisateur star de cette grande brocante et exposition qui se tient à Viré ce week-end tout autour et dans la salle des fêtes. Profitez-en, c'est encore ouvert demain dimanche 14 avril !

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

CLIN D’ŒIL : Un champion de poker à Saint-Amour-Bellevue

Connu sous le pseudo “F.Ngannou”, il a remporté plus de 220 000 € sur le plus gros tournoi de printemps.

MÂCON - Passage Goncourt : Les travaux du mur végétalisé vont démarrer

Le projet de mur végétalisé situé au passage Goncourt se concrétise. Les travaux démarreront à compter du lundi 15 avril avec l’installation de l’échafaudage.

MACON : L’amicale des classes en 5 prépare la fête !

Mercredi 10 avril, à la salle des associations de la mairie de Sennecé-les-Mâcon, se tenait l’assemblée générale de l’amicale des classes en 5 de Mâcon.

MÂCON : La Maison de santé s'accroche pour équilibrer ses comptes

Direction et personnel recevaient ce jour Véronique Lefeuve, adjointe au maire chargée des affaires sociales, et Benjamin Dirx, député de la circonscription.

Mâcon - Lycée René Cassin : Susciter des vocations d’ingénieurs et de techniciens

Le 11 avril a eu lieu, au Lycée René Cassin, une demi-journée « ingénieur.e, technicien.ne, pourquoi pas toi ? ». Cet évènement, conjointement organisé par le lycée et l'ENSAM, s'inscrit dans le cadre des Cordées de la Réussite.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

PRISSE - Archets pour un espoir : Un concert pour la bonne cause

Dimanche 7 avril en l’église de Prissé, devant 80 personnes, l’ensemble instrumental « Archets pour un Espoir » a donné un concert pour la bonne cause. L’association s’occupe d’un orphelinat en Inde et d’une école à Madagascar ainsi que des enfants atteints de maladies rares dans la région. Retour en images.

MÂCON – Femmes solidaires : Une soirée autour d’une autrice trop méconnue en France

Mardi 9 avril, l’association Femmes Solidaires Mâcon recevait Claude Thomas, président du Centre de Francophonie de Bourgogne et son invitée, Ken Bugul.

MÂCONNAIS NORD-CLUNISOIS : Suez confie à La Poste la relève de près de 6 000 compteurs d’eau

Les relevés sont assurés par les facteurs et les factrices pendant 12 jours

MÂCON : L'école maternelle Jean Zay va rouvrir ses portes le 29 avril

Mercredi matin, le Préfet de Saône-et-Loire Yves Séguy et le Maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois ont inauguré les locaux rénovés de l'école maternelle Jean Zay. Locaux endommagés par l'incendie perpétré lors des émeutes dans la nuit du 29 au 30 juin 2023.

MÂCON : Infirmières, médecins et dentiste vont intégrer la nouvelle maison médicale des Saugeraies

Elle a été inaugurée mardi par Eric Maréchal, président de MÂCONhabitat, office de l'habitat propriétaire, et par le maire Jean-Patrick Courtois, entourés d'administrateurs de l'office et d'élu.e.s. 2 médecins, 2 infirmières et 1 dentiste déjà en poste dans le quartier vont intégrer les lieux cette fin de semaine. Retour également sur l'historique des aménagements engagés dans le quartier. 

MÂCON – Conseil municipal : Budget 2024 adopté !

L'opposition est revenue sur les excédents dégagés. « Les excédents permettent l'autofinancement » a répondu le maire. En fin d'intervention, Eve Comtet-Sorabella a taquiné Jean-Patrick Courtois sur 2026... La réponse a été croustillante... À voir aussi, les programmes engagés cette année.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les appels au 17 en zone police désormais centralisés au commissariat de Mâcon

Ils sont reçus au CIC, centre d'information et de commandement de la police nationale, inauguré cet après-midi par le préfet Yves Séguy et le commissaire Thomas Kieffer. 

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département fête la promotion 2024 du CGA du Salon de l'Agriculture

Retrouvez tous les primés au salon de l'agriculture de Paris

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département sur tous les fronts pour diffuser la culture partout

Le Département, premier partenaire de la culture en milieu rural

MÂCON : La Protection civile de Saône-et-Loire a 60 ans !

Samedi matin, la Protection Civile a fêté ses 60 ans. L'occasion d'animations diverses et variées sur l'esplanade Lamartine ainsi qu'une cérémonie de remise de médailles au square de la Paix, en présence des autorités.

SANTÉ : «Les médecins ne sont en rien responsables des conséquences du numerus clausus mis en oeuvre dans les années 70»

Restons sur la santé avec ce droit de réponse que nous demande l'Ordre départemental des médecins suite à notre article paru sur la table ronde proposée par l'UFC-Que choisir ? macon-infos vous propose l'intégralité de l'intervention du président de l'Ordre qui, il est vrai, n'avait pas été reprise dans notre article.