lundi 15 avril 2024

La Ville de Charnay tenait avec sa police municipale et un représentant de la police nationale une réunion d’information sur le dispositif participation citoyenne. Objectif : renforcer la sécurité publique avec l’aide des Charnaysiens.

C’est le brigadier-chef principal de la police municipale, Ronald Selig qui a présenté le dispositif "Participation citoyenne". « C’est une collaboration entre police municipale et nationale, élus et citoyens, pour nous aider dans nos missions. Ce n’est pas de la délation ».

Et de citer quelques exemples : « Si votre voisin est en vacances et son volet anormalement ouvert, si un véhicule est stationné depuis trop longtemps au même endroit, si vous apercevez des comportements suspects. Il faut nous contacter, être le plus précis et le plus rapide possible. La réactivité est souvent capitale. »

Car évidemment les mésaventures n’arrivent pas qu’aux autres, la prudence est donc de rigueur, surtout pour les personnes vulnérables (seniors, etc.)

« Nous sommes joignables du lundi au vendredi, sauf exception, de 8 heures jusqu’à 17 heures. Il ne faut pas hésiter à nous appeler aussi pour éviter de saturer le 17. Vous pouvez aussi venir à notre rencontre quand nous passons dans votre quartier, nous sommes une police de proximité », ont ajouté Ronald Selig et sa collègue Sylvie Méchain, également brigadier-cheffe principale.

Ne pas jouer aux cow-boys

De son côté Sébastien Pozza, brigadier-chef de la police nationale (commissariat de Mâcon) a insisté : « mieux vaut lever le doute, se déplacer pour rien, plutôt que de passer à côté d’une intervention. Mais attention, surtout n’intervenez pas, ne vous mettez pas en danger ». En d’autres termes, il ne faut pas jouer aux cow-boys.

En ligne de mire, les risques de cambriolages, « souvent opérés par des gens qui arrivent de l’extérieur et qui mènent des raids sur un secteur » ; mais aussi les démarchages abusifs par des gens mal intentionnés. Et l’adjoint en charge de la tranquillité publique, Grégory Cochet, de préciser : « le démarchage est strictement encadré et soumis à autorisation de la mairie. »

La discussion a ensuite porté sur les caméras-surveillance, au nombre de 29, et bientôt 35. « Elles sont efficaces, elles ont permis de résoudre plusieurs affaires. Elles ont aussi un effet dissuasif, notamment celles installées près des Points d’apport volontaires ». Elles fonctionnent 24 heures sur 24 et sont aussi consultables par la police nationale. Elles sont conservées 15 jours. Et il est parfaitement possible de connaître leurs lieux d’implantation, il suffit de contacter la mairie » précise l’élu en réponse à une question dans l’assistance.

À l’issue de la réunion, plusieurs personnes se sont portées volontaires pour intégrer le dispositif et devenir référent. Ils seront reçus à la mairie avant validation de leur candidature. Les personnes intégrant le réseau doivent participer à deux réunions par an, une de présentation, une autre de bilan. Le dispositif est ouvert, n'hésitez pas à vous renseigner ! 

Le numéro de police municipale : 06 85 10 86 77

David Bessenay

 

MACON : Un salon pour les geeks et pour la bonne cause !

Ce dimanche, le Lions club Mâcon Alphonse de. organise son premier salon des jouets anciens, geek et BD, jusque 17h à la salle du Pavillon, au profit des enfants malades.

VIRÉ - Brocante et Exposition : Les professionnels de l’objet ancien ripostent à internet et aux vide-greniers.

Lorenzo Gelsumini est l’organisateur star de cette grande brocante et exposition qui se tient à Viré ce week-end tout autour et dans la salle des fêtes. Profitez-en, c'est encore ouvert demain dimanche 14 avril !

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

CLIN D’ŒIL : Un champion de poker à Saint-Amour-Bellevue

Connu sous le pseudo “F.Ngannou”, il a remporté plus de 220 000 € sur le plus gros tournoi de printemps.

MÂCON - Passage Goncourt : Les travaux du mur végétalisé vont démarrer

Le projet de mur végétalisé situé au passage Goncourt se concrétise. Les travaux démarreront à compter du lundi 15 avril avec l’installation de l’échafaudage.

MACON : L’amicale des classes en 5 prépare la fête !

Mercredi 10 avril, à la salle des associations de la mairie de Sennecé-les-Mâcon, se tenait l’assemblée générale de l’amicale des classes en 5 de Mâcon.

MÂCON : La Maison de santé s'accroche pour équilibrer ses comptes

Direction et personnel recevaient ce jour Véronique Lefeuve, adjointe au maire chargée des affaires sociales, et Benjamin Dirx, député de la circonscription.

Mâcon - Lycée René Cassin : Susciter des vocations d’ingénieurs et de techniciens

Le 11 avril a eu lieu, au Lycée René Cassin, une demi-journée « ingénieur.e, technicien.ne, pourquoi pas toi ? ». Cet évènement, conjointement organisé par le lycée et l'ENSAM, s'inscrit dans le cadre des Cordées de la Réussite.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

PRISSE - Archets pour un espoir : Un concert pour la bonne cause

Dimanche 7 avril en l’église de Prissé, devant 80 personnes, l’ensemble instrumental « Archets pour un Espoir » a donné un concert pour la bonne cause. L’association s’occupe d’un orphelinat en Inde et d’une école à Madagascar ainsi que des enfants atteints de maladies rares dans la région. Retour en images.

MÂCON – Femmes solidaires : Une soirée autour d’une autrice trop méconnue en France

Mardi 9 avril, l’association Femmes Solidaires Mâcon recevait Claude Thomas, président du Centre de Francophonie de Bourgogne et son invitée, Ken Bugul.

MÂCONNAIS NORD-CLUNISOIS : Suez confie à La Poste la relève de près de 6 000 compteurs d’eau

Les relevés sont assurés par les facteurs et les factrices pendant 12 jours

MÂCON : L'école maternelle Jean Zay va rouvrir ses portes le 29 avril

Mercredi matin, le Préfet de Saône-et-Loire Yves Séguy et le Maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois ont inauguré les locaux rénovés de l'école maternelle Jean Zay. Locaux endommagés par l'incendie perpétré lors des émeutes dans la nuit du 29 au 30 juin 2023.

MÂCON : Infirmières, médecins et dentiste vont intégrer la nouvelle maison médicale des Saugeraies

Elle a été inaugurée mardi par Eric Maréchal, président de MÂCONhabitat, office de l'habitat propriétaire, et par le maire Jean-Patrick Courtois, entourés d'administrateurs de l'office et d'élu.e.s. 2 médecins, 2 infirmières et 1 dentiste déjà en poste dans le quartier vont intégrer les lieux cette fin de semaine. Retour également sur l'historique des aménagements engagés dans le quartier. 

MÂCON – Conseil municipal : Budget 2024 adopté !

L'opposition est revenue sur les excédents dégagés. « Les excédents permettent l'autofinancement » a répondu le maire. En fin d'intervention, Eve Comtet-Sorabella a taquiné Jean-Patrick Courtois sur 2026... La réponse a été croustillante... À voir aussi, les programmes engagés cette année.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les appels au 17 en zone police désormais centralisés au commissariat de Mâcon

Ils sont reçus au CIC, centre d'information et de commandement de la police nationale, inauguré cet après-midi par le préfet Yves Séguy et le commissaire Thomas Kieffer. 

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département fête la promotion 2024 du CGA du Salon de l'Agriculture

Retrouvez tous les primés au salon de l'agriculture de Paris

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département sur tous les fronts pour diffuser la culture partout

Le Département, premier partenaire de la culture en milieu rural

MÂCON : La Protection civile de Saône-et-Loire a 60 ans !

Samedi matin, la Protection Civile a fêté ses 60 ans. L'occasion d'animations diverses et variées sur l'esplanade Lamartine ainsi qu'une cérémonie de remise de médailles au square de la Paix, en présence des autorités.

SANTÉ : «Les médecins ne sont en rien responsables des conséquences du numerus clausus mis en oeuvre dans les années 70»

Restons sur la santé avec ce droit de réponse que nous demande l'Ordre départemental des médecins suite à notre article paru sur la table ronde proposée par l'UFC-Que choisir ? macon-infos vous propose l'intégralité de l'intervention du président de l'Ordre qui, il est vrai, n'avait pas été reprise dans notre article.