lundi 20 mai 2024

André Accary, président du Conseil départemental de Saône-et-Loire, et Amelle Deschamps, vice-présidente chargée l'enfance, ont dévoilé ce jeudi 4 avril le lieu d'implantation du futur village d'enfants et le porteur de projet retenu pour mener à bien cette réalisation.

André Accary a expliqué la démarche : « Le Département de Saône-et-Loire dispose de la compétence de la protection de l'enfance, une action majeure. La protection de l'enfance est définie et a pour but de prévenir les difficultés auxquelles les parents peuvent être confrontés dans l'exercice de leurs responsabilités éducatives, d'accompagner les familles et, parfois, en fonction des situations, cela peut se traduire par la prise en charge des mineurs ou de jeunes majeurs jusqu'à 21 ans.

La protection de l’enfance est confrontée à une situation de plus en plus préoccupante : le nombre d'enfants confiés en Saône-et-Loire est en hausse constante, surtout depuis la période covid, 1 573 en 2022, 1 646 en 2023, 1 814 au 31 janvier 2024. En 2020 et 2021, le Département a initié d'importantes créations de places.

En 2022, le Département a voté et décliné le plan enfance ambitieux de 9 M d'€ pour la création de 144 places. C’est dans ce cadre que ce plan enfance s’est concrétisé par la publication d’un appel à projets visant à créer un village d'enfants de 48 places, offrant, pour des enfants de 0 à 21 ans, un environnement de type familial, permettant l'accueil des fratries et incluant également, si possible, l'accueil des jeunes enfants de 0 à 6 ans dans une pouponnière de 18 places.

Toutes les communes de S-et-L ont été invitées à candidater pour une première sélection. 15 ont été retenues et c’est dans le cadre d'une commission spécialisée que 3 sites ont été retenus : Montchanin, Marmagne et Saint Gengoux. Au final et dans le respect d’un cahier des charges très sélectif, le choix de la commission s’est porté sur le dossier de Saint Genoux le National. C’est l’intérêt supérieur des enfants qui a guidé notre choix et je tiens à remercier toutes les communes qui on répondu à notre appel avec d’excellents dossiers. »

Amelle Deschamps poursuit sur le choix départemental : « l’intérêt des enfants a été déterminant, et nous avons enregistré une forte adhésion des maires, il a fallu choisir. Notre volonté de rester maître du foncier, en opérant par bail emphytéotique, a pesé sur notre choix : le Prado Bourgogne sera le porteur du projet. 48 places de 0 à 21 ans seront créés dans le souci prioritaire d’accueillir des fratries.

Jean-Louis Bouillon, son président, et Abderrazzak Izzar, directeur du Prado Bourgogne, ont présenté leur projet : « 5 pavillons pour 6 enfants par pavillon, 30 enfants dans les pavillons, 9 bébés de 0 à 3 ans dans une pouponnière, 9 enfants à partir de 3 ans dans un lieu de vie rattaché à la pouponnière. Nous avons insisté sur la conception d’une maison familiale type F3, et dans tous les pavillons, nous aurons une chambre pour l'accueil d’urgence, ainsi qu’une chambre supplémentaire dans les deux pouponnières.

Le choix de Saint Gengoux s’explique par sa position en étoile entre Mâcon/Cluny/bassin minier/Chalon-sur-Saône, la mutualisation avec les autres établissements du Prado, plus de facilité à recruter du personnel (près de 70 personnes seront recrutées).

Facilité des déplacements des professionnels et des familles, transports bien desservis, écoles et collège sur place, Maison de santé avec des médecins présents, antenne du Centre hospitalier spécialisé de Sevrey, surface du terrain de 12 000 m2 parfaitement adaptée au projet, voie verte, beau cadre de vie, mutualisation de la chaufferie avec le collège. »

Bien entendu, Didier Bordet, maire de St Genoux le National, a confié sa gratitude et son bonheur de lauréat : « le conseil municipal a été unanime pour accueillir ces enfants. Il s’agit d’une adhésion collective, les habitants sont dans l’attente du déploiement de ce projet. »

Coût du projet : 10 millions d’euros. La livraison est prévue pour début 2027 et tous les intervenants ont promis avec André Accary, de mettre tout en oeuvre pour faire respecter ce délais : « la cause des enfants ne souffre aucun report, j’y veillerai personnellement ! »

Jean-Yves Beaudot

 

MACON : La deuxième édition de la « JPC » se tient ce dimanche

Le collectif Mâcon Citoyens organise ce dimanche, jusque 17h à l’espace Paul Bert, la deuxième édition de la Journée de partage citoyen.

MÂCON : La fête foraine est ouverte !

Chaque année, elle est très attendue à Mâcon à la mi mai.

MÂCON : Les Mâcon wine note ? c'est ce soir !

Le programme des concert en détail

HÔPITAL DE MÂCON : 64 internes accueillis à la Cité des Climats et Vins de Bourgogne

Le centre hospitalier de Mâcon accueille une nouvelle promotion d'internes composée de 64 médecins pour le semestre à venir

MÂCON - Lycée Dumaine : Une visite militaire pour les 3èmes Prépa-Métiers

La délégation militaire 71 a organisé cette visite sur deux sites : L’hôtel du gouverneur militaire de Lyon et la nécropole de la DOUA à Villeurbanne.

MÂCON : Nouveau rassemblement en soutien au peuple palestinien le 18 mai

Actualisé vendredi soir : Le rassemblement n'est pas autorisé par la préfecture

MÂCON - Écoles qui chantent : c’était au tour des écoles primaires hier soir

350 élèves des écoles Arc-en-Ciel, Georges Brassens, Jules Ferry, Grand Four, et Jean Moulin ont chanté ce soir dans le grand théâtre bien rempli. À voir aussi, la vidéo

MÂCON : Le Collectif de soutien au peuple palestinien condamne la pancarte scandaleuse tenue par un manifestant samedi dernier

Comme tous les samedis depuis plusieurs semaines, le Collectif mâconnais de soutien au peuple palestinien se réunit place St-Pierre pour manifester son soutien aux Palestiniens victimes du Hamas à Gaza. Samedi dernier, une pancarte avec une citation de Hitler était tenue par un manifestant...

MÂCON : Au revoir Marick... et MERCI !

Passation de pouvoir à l'association Les Fées Papillons

MÂCON : C'est parti pour la 31ème édition des écoles qui chantent !

384 élèves de six écoles maternelles mâconnaises ont chanté sur la scène du Grand Théâtre de Mâcon ce lundi

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour séduire les touristes, la région a de beaux atouts

Le tourisme représente 43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa gastronomie qui en fait saliver plus d’un… 

MÂCON : Le collectif Mâcon-Palestine poursuit sa mobilisation

Actualisé mardi matin : Une pancarte d'un manifestant a déclenché une série d'indignations. Le collectif organisateur nous a transmis un mot pour rappeler l'état d'esprit des mobilisations du samedi après-midi. Réactions à lire sous la photo de la pancarte en cause, que nous avons volontairement dissociée de l'article.

SAÔNE-ET-LOIRE : Alerte aux pollens de graminées !

Une alerte est en cours dans les départements de Saône-et-Loire et de la Nièvre où ces pollens sont responsables d'un risque allergo-pollinique élevé.

ST-MARTIN-BELLE-ROCHE : Près de 450 enfants au traditionnel tournoi de l’Ascension

Encore une fois, les chiffres du tournoi Jean-Michel Vaterlaus, ancien président trop tôt disparu, font tourner les têtes. 13 clubs, 76 équipes, près de 200 matchs, et quasiment 450 enfants. D’U7 à U13, en passant par les U9 et U11, le succès de ce tournoi départemental ne se dément pas depuis des années.

PHOTOS : Combats rapprochés aux Médiévales de Berzé

À l'épée ou à cheval, les médiévistes sont impressionnants d'habileté et de précision. Illustration avec le béhourd et la joute.