lundi 26 février 2024

 

 

Les services de l’État et les syndicats agricoles se réunissent chaque semaine en préfecture pour trouver des solutions aux revendications des paysans.

 

Après le fumier, les croissants ! Après avoir symboliquement bouché l’accès de la préfecture la semaine dernière, les représentants du monde agricole y sont invités pour des réunions de travail dans une ambiance très collaborative.

Les JA, qui reprennent à leur compte le slogan de la confédération paysanne, « on veut des fermes, pas des firmes », ce dernier syndicat qui se dit lui certain d’avoir des idées « pas si lointaines » de ses "concurrents" ; les représentants agricoles qui louent le travail et l’écoute des services de l’État, et vice-versa. La réconciliation semble consommée, la saison des amours bat son plein. Mais derrière cette chaleureuse ambiance, « nous sommes très déterminés, nous ne baissons pas la garde », assure le secrétaire général des JA 71, Thibaud Renaud. « À l’heure où l’on se parle, les agriculteurs mènent des vérifications sur l’étiquetage des produits dans les grandes surfaces », renchérit Anton Andermatt, secrétaire de la FDSEA 71.

Bref, la pression ne redescend pas. Dans les fermes, les agriculteurs attendent avec impatience des résultats concrets aux promesses du Premier ministre, surtout ceux qui n’étaient pas favorables à la levée des barrages. « A un moment faut arrêtez de gueuler et faut bosser », poursuit le représentant des Jeunes Agriculteurs. 

Concrètement, le préfet, avec l’appui du DDT Jean-Pierre Goron, a mis en place dix groupes de travail* chargé de proposer des solutions au plus vite, adaptées au terrain, « des déclinaisons locales au plan national ».

Il a déjà promis le versement de toutes les aides PAC au 15 mars, même si les syndicats se montrent encore un peu sceptiques à ce sujet.

Le secrétaire général de la chambre d’agriculture mais aussi représentant de la viticulture, Marc Sangoy, demandait lui du temps pour répondre au défi climatique et écologique, et surtout des moyens financiers pour trouver des substituts à l’usage des pesticides. Il réclamait aussi plus d’écoute du terrain, notamment de la part de l’U.E.

Autre sujet fort de préoccupation, la réduction du nombre des contrôles administratifs, dans l’idéal pas plus d’un par an. « C’est générateur de stress pour l’agriculteur. En cas d’erreur, il perd directement du revenu », fait remarquer Thibaud Renaud.

Ce qui est sûr, c’est que la plupart des doléances de la profession ne pourront trouver d’écho en un jour : la gestion du loup (le plan national devra être retravaillé), les revenus, le renouvellement des générations, sont autant de sujets de longue haleine.

Chacun espère que cette démarche très volontariste du Préfet Séguy, à la tête du 2ème département de France en termes de SAU (surface agricole utile), portera ses fruits. « On veut être pragmatique, pas faire de la réunionite. Les groupes de travail se réuniront une fois par semaine au moins jusqu’au Salon de l’Agriculture », explique le Préfet.

Et des résultats positifs sont attendus par la base. « Notre opération de blocage a été une réussite mais maintenant il faut transformer l’essai », résume parfaitement Thibaud Renaud.

David Bessenay

 

*Les dix groupes de travail : Paiement/PAC, simplifications administratives, haies, eau, produits phytosanitaires, flavescence dorée, contrôles, loup, Loi Egalim et installation.

 

 

 

MÂCON - Halles Saint Pierre II : « Une opération blanche pour nos deniers publics » selon J-P Courtois.

Le nouveau destin des Halles Saint Pierre a été scellé ce matin, vendredi 23 février par l’annonce de la vente des bâtiments 1 à un opérateur privé, un professionnel spécialisé dans la gestion des halles.

PATRIMOINE : L'église de Saint-Gengoux-le-National remporte le premier prix du Mécénat populaire

L'église clunisienne du XIIème siècle est le seul projet de Bourgogne-Franche-Comté récompensé par la 19e édition du Prix du mécénat populaire de la Fondation du patrimoine.

SAONE-ET-LOIRE - Immobilier social : Habitat et Humanisme recherche des propriétaires solidaires

Logements surpeuplés ou insalubres, violences familiales, dénuement… Pour répondre à l’exclusion et l’isolement des personnes en difficulté, le Mouvement Habitat et Humanisme agit en faveur du logement, de l’insertion et de la recréation de liens sociaux. Une mission rendue d’autant plus urgente face à la pénurie de logements accessibles, à la hausse des coûts de construction, à la panne de…

MÂCON-SANCÉ - Manif à McDo : Les familles choquées ; McDonald’s répond aux manifestants

Si la manifestation était non-violente, des familles ont vécu une violence psychologique qu'elles dénoncent. 

MÂCON : Les véhicules de collection attirent les curieux !

Il y avait du monde sur l’esplanade ce dimanche matin pour admirer les voitures d’exception lors du traditionnel rassemblement mensuel organisé par la Ville de Mâcon.

MÂCON : Trois nouvelles formations à la rentrée au lycée René Cassin

Dans le cadre de la rentrée 2024, le lycée polyvalent - Lycée des Métiers René Cassin disposera d'une offre de formation plus élargie à destination des jeunes de l'agglomération et d'ailleurs.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Le rapport d'orientation budgétaire adopté !

L'exercice annuel obligatoire qui consiste, pour une collectivité, à présenter un rapport d'orientation budgétaire et le mettre au débat avant de soumettre au vote le budget annuel, s'est déroulé hier soir, principal point à l'ordre du jour du conseil communautaire réuni à la salle Pavillon à Mâcon. Extraits des principales sections budgétaires de l'EPCI.

CHARDONNAY : Le labothèque, un dispositif innovant pour tester des métiers grandeur nature !

Ce projet est porté par Active, pôle de l'économie solidaire à Chalon-sur-Saône, et le tiers-lieu Lab’EcoSo au château de Montlaville à Chardonnay.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les sapeurs pompiers en deuil avec le décès dans un accident de David Thibault

Sapeur pompier volontaire, il était l'auteur du logo du 130ème congrès des sapeurs pompiers qui aura lieu à Mâcon au mois de septembre. 

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : @Laurent_explore se prépare pour une mission de protection des animaux sauvages en Namibie

Souvenez-vous : au mois de mai 2023, nous vous faisions découvrir l'activité rare et exceptionnelle du Crêchois Laurent C. (à droite sur la photo), alias @Laurent_explore, aventurier ! Après la forêt amazonienne, Laurent se prépare pour une nouvelle aventure. Il l'évoque pour macon-infos.

COMMÉMORATIONS 80ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION : La Préfecture lance un appel à projets

La France commémorera en 2024 et 2025 le 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire. Ce cycle commémoratif doit constituer un temps fort pour l’ensemble de la Nation, marquant sa cohésion autour des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité.

MÂCON - Littérature : Agnès de Lorien était en séance de dédicace pour son second roman

Professeure de français au lycée Lamartine, Agnès de Lorien publie Ma douce aimée, son second roman, 20 ans après son premier titré Dans la lumière des ombres. Samedi, l’auteure était en séance de dédicace au magasin Cultura de Mâcon.