mercredi 28 février 2024

 

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.  

 

Droit de réponse

Vous avez fait paraitre sur macon-infos un article vous « indignant » des propos tenus lors de la manifestation contre l’Antisémitisme qui s’est déroulée à Mâcon le 12 Novembre dernier. Le texte lu au cours de cette manifestation contre l’ANTISEMITISME reflète une situation factuelle telle qu’elle se présente aujourd’hui. Il a été souligné que ceux qui commettent ces actes répréhensibles avaient de la chance de vivre en France et pour certains d’entre eux d’être français.

Nous maintenons cette affirmation, à savoir qu’aucun Français juif n’a commis d’attentat, n’a jamais cassé les commerces, n’a jamais attaqué les représentants de la force publique, n’a jamais souillé les monuments aux morts.

Aucune allusion à la situation actuelle au Moyen Orient n’a été faite, notre discours est resté dans l’esprit de cette réunion à savoir MANIFESTER CONTRE L’ANTISEMITISME dont nous voyons tous les jours de nouveaux actes.

Vous ne pouvez qu’être d’accord avec ce constat. Par contre, on peut s’indigner lorsqu’une une pancarte sur laquelle était inscrit « halte au massacre à Gaza » a été brandie.

Nous vous le rappelons encore une fois, nous étions rue de Strasbourg pour manifester CONTRE L’ANTISEMITISME et non pour faire un rappel lié aux évènements du Moyen Orient. S’agissant d’évènements se passant en France, nous vous confirmons également que « OUI c’est une chance d’être Français », que « OUI c’est une chance d’habiter en France ».

Par contre, nous nous interrogeons plutôt avec inquiétude sur votre obsessionnel besoin de voir de la stigmatisation à tort et à travers et en toutes circonstances. Comme tout citoyen nous avons exercé notre libre droit de parole et d’opinion dans notre France démocratique et républicaine.

En nommant son représentant dans votre article, c’est vous qui stigmatisez un membre de la communauté, prenant ainsi le risque d’accroitre les relents antisémites. 

Bien au contraire, nous avons été fiers et rassurés des applaudissements émanant des officiels présents et des manifestants.

En aucun cas et à aucun moment, il été n’a été question d’essentialiser, de dénigrer ou de stigmatiser quiconque dans l’espace public lors de cette manifestation.

« Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde » , nous vous laissons le soin de méditer cette citation ainsi que l’écrivait Albert Camus en 1944.

 

Mario Benzazon

Président de la Communauté Israélite de Mâcon

 

 

MÂCON : Quelque 300 personnes, écharpes tricolores, citoyennes et citoyens devant la préfecture contre l'antisémitisme

 

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

MÂCON - Conflit Israël/Palestine : Quelque 200 personnes réunies pour la paix à Gaza

Malgré une pluie battante, éclairs et tonnerre, le rassemblement départemental s'est déroulé place Saint-Pierre cette fin d'après-midi. 

MÂCON : La ministre des sports en visite dans la ville Préfecture

Ce vendredi après-midi, après une première visite à Vinzelles où elle a inauguré le terrain multisport/city stade de l’école municipale avec le député Benjamin Dirx, la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra s’est rendue au complexe sportif Fernand-Velon de Mâcon.

POLITIQUE : Michel Neugnot suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire du PS 21

Le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté est accusé d'avoir tenu des propos racistes. Actualisé : il s'en défend.

ÉDITO : Le référendum n'est pas un « cas échéant », c'est une obligation constitutionnelle

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.

Harcèlement scolaire : L'éloignement du harceleur, "une mesure attendue mais il reste encore beaucoup à faire" estime Marie Mercier

Le 21 février, je déposais une proposition de loi "visant, dans le cadre d’un harcèlement scolaire, à poser le principe d’une mesure d’éloignement du harceleur pour protéger la victime", indique Marie Mercier, sénatrice de Saône-et-Loire, dans un communiqué.