lundi 27 mai 2024

 

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.

 

Titre premier - De la Souveraineté 

Art.2 - Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. 

Art.3 - La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.  

 

Or, pas de référendum depuis 2005 ! Le résultat de ce dernier, qui concernait le traité établissant une constitution pour l'Europe (TCE), a été écarté d’un revers de main. On rappellera ici le traité de Lisbonne de 2008, voté par le Congrès, enterrant la volonté du peuple souverain.

Les Françaises et les Français, après avoir approuvé du bout des lèvres le traité de Maastricht en 1992 - date à laquelle un grand nombre de quadras d'aujourd'hui n'étaient pas encore en âge de voter - rejetaient pourtant ce projet de traité européen à 54,67 %, malgré une campagne médiatique largement favorable au TCE.

18 ans que le peuple français n’a pas été consulté par référendum, soit plus de trois quinquennats !  

Et morne plaine démocratique depuis les Gilets jaunes.

Quels changements démocratiques après ce mouvement entré dans l'histoire du peuple français ? Aucun. Un grand débat national pour n'aboutir qu'à une promesse en l'air, celle d'un éventuel référendum après une pétition qui recueillerait un million de signatures.

C’était pourtant une aspiration des milliers de gens qui occupaient les ronds-points, et bien au-delà, le fameux R.I.C., référendum d’initiative citoyenne.

Une pétition contre le passe-vaccinal avait recueilli le million de signatures. Et pourtant, point de référendum !

Le Président Macron n'excluait pas non plus d'y avoir recours pour la réforme des retraites, qui a pourtant mobilisé des millions de Français dans la rue pour dire non à la retraite à 64 ans. On connait la suite...

« Le peuple aura le dernier mot » dit-il encore à quelques jours de la rentrée, invitant les chefs de partis à travailler avec lui ce 30 août, « par la voix de ses représentants et, le cas échéant, par référendum. » 

M. le Président, Le référendum n'est pas une option ou un cas échéant, c'est une obligation constitutionnelle.

Quant à la main tendue aux partis politiques, il s'agit là encore d'une obligation, plutôt morale celle-ci, certainement pas d'une main tendue, aussi loyale soit-elle. 

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, ce sont 15,8 millions de voix au 1er tour de l'élection présidentielle 2022. Et l'on apprend que vous auriez eu des velléités d'exclusion de ces deux partis ?!... La seule loyauté qui vous oblige est celle que vous devez aux Françaises et aux Français. Toutes et tous, pas seulement à quelques uns.

 

Rodolphe Bretin

 

« La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave. » 

Charles de Gaule en 1942

 

 

EUROPÉENNES : Valérie Hayer est passée par Mâcon et Jalogny avant de poursuivre sa route en Saône-et-Loire

Avec trois députés appartenant à la majorité présidentielle sur cinq que compte la Saône-et-Loire, et un député européen du même bord, la visite en Saône-et-Loire de la candidate tête de liste “Besoin d'Europe” était incontournable. C'est fut chose faite ce samedi 25 mai.

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »