lundi 15 avril 2024

 

Communiqué

Avec la gauche : l’abondance pour les migrants,
la sobriété pour les Bourguignons et les Francs-Comtois !

 
Lors de la commission permanente du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, les élus du Rassemblement National ont dénoncé le double discours de la majorité socialo-écolo-communiste de Marie-Guite Dufay. Dans sa conférence de presse de rentrée fin août, la présidente de la région a annoncé une situation gravissime pour la collectivité avec un trou de 80 millions d’euros à trouver et une probable cure d’austérité à venir. Si les élus du Rassemblement National actent la nécessité d’une réduction de la voilure en matière de dépenses, qui résulte autant de la crise inflationniste que de la gestion socialiste calamiteuse avec l’argent des contribuables, ils dénoncent le deux poids deux mesures inacceptable lors des votes de cette séance.

Ainsi, après avoir préféré maintenir l’aide à la formation des migrants de 5 millions d’euros par an, somme prise ensuite aux familles avec la hausse des tarifs de cantine des lycées, l’exécutif décide notamment d’une rallonge du soutien financier à la formation des migrants de 1,5 million d’euros. Cela accompagné de subventions accordées façon arrosage automatique à des « œuvres culturelles » pro-migrantes, politisées ou encore au Festival des Solutions Ecologiques qui fera la promotion de la nécessaire sobriété sauf pour son propre financement. Dans le même temps, l’exécutif socialiste participe à diriger pour 63 millions d’euros de fonds européens vers les plus grosses agglomérations et la politique de la ville alors que nos communes rurales doivent fermer des services publics pour payer les factures d’énergie.
 
A l’heure de la crise des prix, le groupe Rassemblement National fait le seul choix responsable possible : faire de nos collectivités des boucliers pour les Français les plus fragiles. Conscients des économies à faire, les élus régionaux RN de Bourgogne Franche-Comté réitèrent leurs propositions faites en début d’année à l’occasion de la session budgétaire à savoir des économies immédiates de 32 millions d’euros sur l’immigration, les éoliennes, la communication et l’art contemporain et s’opposent à toute attaque sur les principaux postes comme l’enseignement, l’aide aux entreprises, le soutien au pouvoir d’achat et à la rénovation thermique.
 
La priorité régionale est l’antidote à la sobri-austerité !

 

 

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

MÂCON - Conflit Israël/Palestine : Quelque 200 personnes réunies pour la paix à Gaza

Malgré une pluie battante, éclairs et tonnerre, le rassemblement départemental s'est déroulé place Saint-Pierre cette fin d'après-midi.