dimanche 14 août 2022

Des contrôles routiers ont eu lieu cet fin d'après-midi avenue Charles de Gaulle, en présence du préfet de Saône-et-Loire et du procureur de la République. « 50 % de la délinquance à Mâcon concerne la route ! » a déclaré celui-ci.

 

« Les mauvais chiffres de la sécurité routière sont en augmentation dans notre département : 19 tués à la date d’aujourd’hui, l’an passé nous étions à 8 tués, on se rapproche des niveaux de 2019 qui avait été une mauvaise année avec 21 tués sur les routes à la même époque.

Même tendance sur les accidents, nous sommes à 211 à l’instant où l’on parle, en 2019 nous étions à 220. Cela veut dire que l’on est sur une tendance assez marquée qui nous rapproche des plus mauvaises années dans le département, raison pour laquelle, avec Monsieur le Procureur de la République, la même chose d’ailleurs a lieu avec le parquet de Chalon, nous avons souhaité vraiment relancer les contrôles, la présence sur le terrain…

Cela se combine avec la mise en place de nouveaux moyens, véhicule de contrôle de vitesse entre autres, banalisés, au nombre de trois, qui circulent dans le département depuis le début de l’année »


Julien CHARLES, Préfet de Saône-et-Loire

 

« C’est le signe de l’engagement judiciaire. La sécurité routière passe par la nécessité de la sanction, par la certitude de la sanction… avec des suspensions de permis de conduire, des amendes, des condamnations et avec, lorsqu’il s’agit de problématique de conduite en état alcoolique ou sous emprise de stupéfiants, des peines d’emprisonnement. On pense clairement que la certitude de la chaine pénale et celle de la sanction, in fine, doivent garantir une forme de prudence du conducteur, prudence qui devrait entraîner une baisse des accidents donc une moindre mortalité… Certitude de sanctions sans alternative possible pour déboucher vers une forme de peur du gendarme présent sur la route.

Aujourd’hui, il y a une vraie urgence à agir et à intensifier ces contrôles. Là-dessus, la justice suivra par rapport aux sanctions pénales et par rapport à la rapidité de celles-ci. A Mâcon nous sommes dans une chaîne pénale rapide, sur une volumétrie importante, 50 % de la délinquance à Mâcon concerne la route ! »

M. Eric JALLET, Procureur de la République près le tribunal judiciaire de Mâcon

 

Opérateur radar, radar embarqué dans des véhicules banalisés, contrôles routiers de plus en plus fréquents, il n’y a pas que la vitesse qui est visée mais aussi l’alcool, les stupéfiants, les documents administratifs, l’état des véhicules deux-roues ou quatre roues.

Les policiers sont maintenant équipés de radars acoustiques pour faire la chasse au bruit des échappements en ville et seront intransigeants en cas de défaillances sonores. Il en sera de même avec le retour des longues soirées d’été pour les contrôles de rodéo où la tolérance zéro sera de mise ainsi que pour les cortèges de mariages souvent irrespectueux des règles de la sécurité routière.

Aujourd’hui, une interception de véhicule pour excès de vitesse a été effectuée avenue Charles de Gaulle : vitesse de 102 km/h réelle, retenue à 96 au lieu des 70 maximum autorisés dans le premier quart d’heure de contrôle.

MsP

 

Présence également du commissaire divisionnaire Thomas Kieffer

© Photos Michel Pelletier

SAÔNE ET LOIRE : La fête de l'agriculture 71 bat son plein !

Près de 8 000 personnes attendues ce week-end.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Un incendie brûle 40 hectares au dessus du lac de Vouglans (Jura)

Les pompiers de Saône-et-Loire sont partis en renfort. Actualisé

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Appel à projets de la Fondation Orange pour l’inclusion numérique des jeunes

Les associations d’insertion peuvent déposer leurs projets autour du numérique jusqu’au 18 septembre.

MÂCON - Révision du PLU : Avis défavorable de la commission d'enquête publique

Nommée par le président du tribunal administratif, la commission d'enquête, composée de trois commissaires enquêteurs, a travaillé du 31 mai au 1er juillet 2022.

BOURGOGNE : Les douaniers saisissent 7,76 kg de cocaïne à Brognon

La brigade des douanes de Dijon a réalisé une nouvelle interception de produits stupéfiants.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le département placé en vigilance orange canicule

Et ce à compter de ce mercredi 3 août après-midi, avec des températures pouvant atteindre les 38 degrés localement.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Près de 90 000 personnes vivent dans une structure collective

Internats scolaires, casernes militaires, maisons de retraite... 3,2% de la population de la Bourgogne-Franche-Comté vit dans une communauté selon une enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE : On pourra voir l'ISS ce dimanche soir

Rendez-vous à la tombée de la nuit

MÂCON : La Grisière dans une forme olympique (2)

La suite de notre reportage photos