mercredi 18 mai 2022

4 rassemblements sont prévus en Saône-et-Loire, dont Mâcon

 

Communiqué :

 

Depuis 30 ans, les gouvernements successifs ont porté la baisse du « coût du travail » et la réduction des dépenses publiques pour favoriser la compétitivité des entreprises, l’emploi et le développement économique. Ces politiques ont entrainé chômage de masse, pauvreté et accroissement des inégalités.
Exonérations de cotisations pour les employeurs, gel des grilles de rémunération, fermeture de services publics et d'entreprises, diminution des pensions de retraites... Ces recettes ont prouvé leur inefficacité et remplit les poches des actionnaires. La masse salariale en France a été multipliée par 3,6 depuis 1981, les dividendes des actionnaires ont, eux, été multipliés par 20 sur la même période.

 

Le salaire n’est pas une récompense

C’est le travail qui crée la richesse (PIB 2 302 Milliards € en 2020).
Le salaire est la rémunération de la qualification, des diplômes, de l’expérience, des savoirs faire et du temps de travail.
La rémunération du travail s’exprime par le salaire de base (sans les primes), c’est la première ligne de la fiche de paye.
Le reste de la rémunération est généralement compose? de primes compensant les contraintes (Nuit, travail alterné, prime Ségur pour certains soignants, ancienneté...).  

TOUS mal payés !

Le salaire de base d’une infirmière débutante BAC + 3 est de 1668 € Brut par mois. Le paiement de sa qualification est 1668€ – Smic (1589€) = 79 € brut par mois.
Le salaire de base minimum d’un ouvrier de la métallurgie P2 (BEP) est de 1621€ brut par mois. Le paiement de sa qualification 1621€- (Smic 1589€) = 42 € brut par mois.
Le salaire de base d’un professeur débutant (collège) BAC+5 est de 1828€ Brut par mois. Le paiement de sa qualification est 1828€ – Smic (1589€) = 239 € brut par mois.
Le salaire de base d’un facteur avec 9 ans d’expérience est de 1792€ Brut par mois. Le paiement de sa qualification est 1792€ – Smic (1589€) = 203 € brut par mois.
Le salaire de base minimum Technicien supérieur BAC+2 dans la métallurgie est de 2116€ brut par mois. Le paiement de sa qualification est 2116€– Smic


Les primes et compléments de salaire sont des contreparties

Les compléments de salaire, ce sont les primes et majorations qui s’ajoutent au salaire de base et qui viennent en contrepartie du travail, pour payer des conditions particulières (ex : majorations d’heures supplémentaires, prime d’équipe, d’habillage, de transport, d’insalubrité, de nuit, d’ancienneté...).

ATTENTION : Dans la fonction publique les primes ne comptent pas pour le calcul de la pension de retraite.
Cotisations sociales : Pas des charges mais du salaire « indirect » !
Les cotisations c’est du salaire différé, redistribué sous forme de droits (retraite, assurance maladie, invalidité?, chômage, accident du travail, famille) quand l’on en a besoin.

Si les cotisations sociales venaient à disparaître, les ménages devraient dépenser plus pour espérer conserver le même niveau de protection sociale -prise en charge des soins, niveau de retraite, rémunération du chômage- !
Augmenter les salaires c’est nécessaire, possible et économiquement viable.

Économiquement viable :

Augmenter les salaires c’est favoriser la consommation, sachant que plus de 55 % de la richesse produite dans notre pays dépend directement de la capacité des ménages à consommer.
C’est aussi donner les moyens aux populations de « consommer » mieux et de ne pas surconsommer, c’est-à-dire donner la capacité aux salariés de ne pas acheter dans une logique du moindre coût, mais bien de pouvoir acquérir des biens et services de qualité qui répondent à des critères sociaux et environnementaux.

Construisons la mobilisation pour l’augmentation des salaires

Exigeons ensemble que s’ouvrent immédiatement des négociations salariales


 
Le 27 janvier 2022 – Rassemblements à :
•    Autun 14h30 devant de la Mairie
•    Chalon sur Saône 14h30 devant la maison des syndicats
•    Mâcon 14h30 Place Genevès
•    Montceau les Mines 14h30 Esplanade de la Mairie

 

 

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».

CHARNAY : Mieux vaut prévenir que guérir

C'est ce qu'on appris les visiteurs samedi après-midi sur la place Mommessin transformée en place de la Prévention routière.

PHOTOS : à Mâcon, on s'éclate à la fête foraine ! (2)

Deuxième volet de notre album photos sur ce premier jour de la fête.

Val Lamartinien - Vélo Gourmande : un weekend ensoleillé pour le plus grand bonheur des cyclistes

La 4ème édition de la traditionnelle Vélo Gourmande a pris le départ, ce samedi matin, au caveau des Vignerons des Terres Secrètes à Verzé.

IGÉ : Pleins feux sur le marché gourmand des Vignerons d'Igé

Jusqu’à ce samedi soir, les Vignerons d’Igé organise un marché gourmand dans leur chai. Douze producteurs locaux vous y attendent jusqu’à 18 h !

MÂCON - La Chanaye : 200 offres et des candidats pour le 1er Forum de l’emploi et de la formation

Ce jeudi, le centre social de La Chanaye accueillait le Forum pour l’Emploi et la Formation. De 9 h à 13 h, des nombreux stands étaient ouverts aux résidents du quartier et proposaient de nombreuses offres d’emploi, d’aides et de formation. Une démarche de proximité pour contrer le déficit de candidatures du territoire.

MÂCON : La 7e biennale d'Art naïf s’invite à la Médiathèque

Après l’inauguration de la biennale samedi dernier, une exposition vernissage a eu lieu, ce mercredi, à la médiathèque pour remercier tous les acteurs qui ont participé à ce projet.

MÂCON-SANCÉ : Le Printemps du handicap revient !

Année de transition pour l'AMi, association organisatrice, trois rendez-vous sont proposés cette année...

MÂCON : Seize lycéens font valoir leur talent d’orateur

Le Rotary Club de Mâcon présentait cette année le 5e concours d’éloquence sous la présidence de Jean-Luc Delys et Michel Braillon, responsable de l’organisation. La finale a eu lieu ce samedi après-midi à l’amphithéâtre Guillemin avec trois lauréates au terme du concours.

MÂCON : Charles Malnoury, père, grand-père et arrière-grand-père, a 100 ans !

C’est par ce beau dimanche de mai que la famille et les amis se sont réunis au restaurant « Le Comptoir d’Antoine » pour fêter le centenaire de leur père, grand-père et arrière-grand-père Charles Malnoury.