vendredi 19 avril 2024

 

Communiqué de l'Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire :

La présence du Loup dans le département et les attaques sur les ovins et les bovins font l’objet d’un traitement médiatique systématique. Consciente du caractère dramatique de ces attaques pour les éleveurs qui en sont victime, l’Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire (AOMSL) souhaite exprimer son analyse de la situation.

Le Loup une « espèce protégée » qu’il est permis d’abattre. - Le Loup est une espèce protégée par différents textes juridiques. Sa destruction est cependant possible sous certaines conditions. Afin de protéger les troupeaux, un mécanisme de dérogation à la protection autorise le préfet à accorder des autorisations de tirs (dits « tirs de défense simple », « de défense renforcée » et « de prélèvement ») pouvant entraîner l’abattage de certains individus. Ces opérations de tirs mettent en œuvre un important dispositif administratif.

La population de loups actuellement présente en France est estimée à environ 1000 individus. L’État a décidé qu’il était permis d’abattre jusqu’à 20 % de cette population. En Saône-et-Loire, depuis la fin-mars, le préfet a accordé 21 autorisations de tirs valables jour et nuit jusqu’au 31 décembre 2023 et, actuellement, 146 chasseurs sont habilités à participer aux tirs de défense renforcée et de prélèvement. Un Loup a été abattu le 23 mai à Fontenay dans le Charolais.
 
La mise en cause du Loup et l’élimination de certains individus sont facilitées principalement par deux moyens :
 - d’une part, en cas d’attaque sur un troupeau (ou de risque d’attaque), il suffit que la responsabilité du Loup ne puisse être exclue, sans être formellement prouvée, pour que le mécanisme de dérogation à la protection soit appliqué ;
 - d’autre part, en principe il peut être dérogé à la protection du Loup si des attaques ont lieu alors que les troupeaux ont été protégés. Mais cette condition n’est pas exigée si le préfet « reconnait » que le troupeau n’est pas protégeable. Ce qui est très souvent le cas en Saône-et-Loire.

Concernant le département de Saône-et-Loire, l’application du mécanisme de dérogation à la protection est déclenchée chaque fois que la présence d’un Loup est avérée ou simplement suspectée (présumée). De sorte que l’installation de l’espèce est, dans les faits, rendue impossible, en tous cas fortement empêchée. La Saône-et-Loire est devenue un territoire d’exclusion du Loup. Cette politique, guidée par une volonté d’éradication préventive, pose question :
 - dans les faits, si l’installation de l’espèce est rendue impossible, que reste-t-il du statut d’espèce protégée ?
 - la protection juridique du Loup est régulièrement mise en accusation. Mais, compte tenu que les possibilités actuelles de dérogation à la protection permettent de s’opposer à l’installation de l’espèce, qu’apporterait de plus une révision du statut d’espèce protégée ?
 
Dans les faits, en Saône-et-Loire, le Loup n’est déjà plus une espèce protégée. Sa présence y est moins le fait de son statut juridique que de la dynamique de l’espèce.

Pour l’AOMSL, la présence du Loup ne peut être réduite au problème des dommages causés à l’élevage. - Revenu naturellement (sans ré-introduction), le Loup, comme toute autre espèce de la faune sauvage, fait partie de notre patrimoine naturel. S’il est parfaitement compréhensible que les attaques sur les troupeaux fassent régulièrement la une des médias locaux et concentrent l’attention des pouvoirs publics, la présence du Loup relève aussi d’une politique publique de préservation de la biodiversité.

A cet égard, l’AOMSL souhaite l’ouverture d’un espace d’expression permettant une information plus diversifiée et des échanges non exclusivement polarisés sur les dommages causés à l’élevage comme, par exemple, le rôle de prédateur du Loup sur d’autres espèces de la faune sauvage. Dans sa composition comme dans son fonctionnement, le Comité départemental Loup ne répond pas à cette attente.

 

 

MACON - ECL de Bioux : Les premières Olympiades des APA réussies !

Mercredi, l’ECL de Bioux avait organisé ses premières Olympiades pour les élèves qui pratiquent le sport santé.

MÂCON : Un nouveau contrat de ville pour soutenir les quartiers en difficultés

C'est à la maison de quartier des Gautriats que Mâconnais Beaujolais Agglomération et l’État, entourés par leurs partenaires (Banque des territoires, CAF, France travail, Mâcon habitat) ont signé « Engagements quartiers 2030 », soit le renouvellement du contrat de ville.

CHARNAY : Un spectacle tout en poésie

Dans le cadre de la programmation culturelle de la ville de Charnay, la salle du vieux temple recevait la compagnie Curupira pour un spectacle théâtral pour enfants : Dans la cabane.

MÂCON : La Police Nationale s’attaque au point de deal des Gautriats

Une vingtaine de policiers sont intervenus cet après-midi.

IGÉ : Comme le chantait le regretté Bourvil, « elle vendait des cartes postales, puis aussi des crayons »

Mais dans les rues d’Igé, Valérie vend plutôt ses compositions florales, en déambulant... Clin d'oeil

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Etude : Les Bourguignons et le sport

Selon une étude de l'Insee, 426 000 licences sportives ont été délivrées en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la 5e région de France métropolitaine comptant le moins de licences pour 1 000 habitants. Et sur le podium des sports pratiqués, on retrouve... 

MÂCON - Femmes Solidaires en AG : « Nous portons une grande ambition d’ouverture à l’autre »

Issu de l’Union des femmes françaises, le mouvement de lutte pour la défense et l’avancée des droits des femmes Femmes solidaires Mâcon tenait son assemblée générale lundi 15 avril à la salle Pavillon.

LEYNES : Un premier forum des associations

C’est une première à Leynes : pratiquement toutes les associations de la commune étaient regroupées sous les platanes de la place du village pour présenter la liste de leurs diverses activités et répondre aux questions des visiteurs.

MÂCON : Un salon pour les geeks et pour la bonne cause !

Ce dimanche, le Lions club Mâcon Alphonse de. organise son premier salon des jouets anciens, geek et BD, jusqu'à 17h à la salle du Pavillon, au profit des enfants malades.

VIRÉ : Les professionnels de l’objet ancien ripostent à internet et aux vide-greniers !

Lorenzo Gelsumini est l’organisateur star de cette grande brocante et exposition qui se tient à Viré ce week-end tout autour et dans la salle des fêtes. Profitez-en, c'est encore ouvert demain dimanche 14 avril !

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

CLIN D’ŒIL : Un champion de poker à Saint-Amour-Bellevue

Connu sous le pseudo “F.Ngannou”, il a remporté plus de 220 000 € sur le plus gros tournoi de printemps.

MÂCON - Passage Goncourt : Les travaux du mur végétalisé vont démarrer

Le projet de mur végétalisé situé au passage Goncourt se concrétise. Les travaux démarreront à compter du lundi 15 avril avec l’installation de l’échafaudage.

MACON : L’amicale des classes en 5 prépare la fête !

Mercredi 10 avril, à la salle des associations de la mairie de Sennecé-les-Mâcon, se tenait l’assemblée générale de l’amicale des classes en 5 de Mâcon.

MÂCON : La Maison de santé s'accroche pour équilibrer ses comptes

Direction et personnel recevaient ce jour Véronique Lefeuve, adjointe au maire chargée des affaires sociales, et Benjamin Dirx, député de la circonscription.

Mâcon - Lycée René Cassin : Susciter des vocations d’ingénieurs et de techniciens

Le 11 avril a eu lieu, au Lycée René Cassin, une demi-journée « ingénieur.e, technicien.ne, pourquoi pas toi ? ». Cet évènement, conjointement organisé par le lycée et l'ENSAM, s'inscrit dans le cadre des Cordées de la Réussite.

PRISSE - Archets pour un espoir : Un concert pour la bonne cause

Dimanche 7 avril en l’église de Prissé, devant 80 personnes, l’ensemble instrumental « Archets pour un Espoir » a donné un concert pour la bonne cause. L’association s’occupe d’un orphelinat en Inde et d’une école à Madagascar ainsi que des enfants atteints de maladies rares dans la région. Retour en images.

MÂCON – Femmes solidaires : Une soirée autour d’une autrice trop méconnue en France

Mardi 9 avril, l’association Femmes Solidaires Mâcon recevait Claude Thomas, président du Centre de Francophonie de Bourgogne et son invitée, Ken Bugul.

MÂCONNAIS NORD-CLUNISOIS : Suez confie à La Poste la relève de près de 6 000 compteurs d’eau

Les relevés sont assurés par les facteurs et les factrices pendant 12 jours

MÂCON : L'école maternelle Jean Zay va rouvrir ses portes le 29 avril

Mercredi matin, le Préfet de Saône-et-Loire Yves Séguy et le Maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois ont inauguré les locaux rénovés de l'école maternelle Jean Zay. Locaux endommagés par l'incendie perpétré lors des émeutes dans la nuit du 29 au 30 juin 2023.