vendredi 14 juin 2024

 

Avec 19 000 jours de stage par an, ses 1 900 entreprises partenaires (250 locales) et son panel de formations, le lycée René Cassin fait figure de modèle pour l'insertion professionnelle des jeunes. C'est ce qui est ressorti de la visite de Carole Grandjean, ministre déléguée à l'enseignement et à la formation professionnels ce jeudi après-midi.

 

La ministre est venue à la rencontre des élèves et étudiant.e.s en formation dans l'établissement labellisé Lycée des métiers et site du dispositif expérimental Avenir pro. L'objectif de ce dispositif est de rapprocher les lycées professionnels des entreprises et inversement, rapprocher les entreprises du lycée. « C'est un échange, un enrichissement mutuel » a précisé la ministre, au service du projet professionnel des élèves et des besoins des entreprises. Là est l'enjeu : faire coïncider les deux. La connaissance du monde économique est importante pour que les élèves puissent choisir en connaissance de cause. « Je travaille à instaurer cette dynamique du rapprochement des établissements scolaires avec les entreprises. C'est aussi pour cela que je souhaite déployer la découverte des métiers au collège dès la rentrée 2023. »

 

Le dispositif Avenir pro est un partenariat avec Pôle emploi qui vise deux objectifs : accélérer l'entrée des jeunes  peu qualifiés dans l'emploi et assurer un suivi et un accompagnement le plus tôt possible. Trois classes expérimentent le dispositif au lycée Cassin, ainsi que trois classes au lycée Alexandre Dumaine. En Saône-et-Loire, trois établissements sont concernés, le 3ème étant un lycée professionnel de Chalon.

 

Une conseillère Pôle emploi intervient cinq à 7 fois dans les classes. Des entretiens individuels sont également proposés.

 

Le dispositif sera évalué à l'échelle nationale par Sciences po, qui l'a initié avec Pôle emploi.

 

« Le but est de ne laisser aucun élève sur le bord du chemin, être un trait d'union entre la jeunesse et les entreprises » propos de Samia Chaal, conseillère Pôle emploi intervenante, salués par la ministre, s'adressant ensuite aux élèves : « Notre objectif à toutes et tous est d'avoir de meilleurs taux d'insertion professionnel si tel est votre choix, et un meilleur taux de poursuite d'études et de formation si c'est votre choix. Il faut nous dire ce qui peut être améliorer, nous sommes là pour vous entendre. Votre témoignage est très important. »

 

Au jeu du sondage réalisé en direct par le recteur d'académie, plus d'élèves ont levé la main pour la poursuite de formation. De bon augure compte tenu du fait que seulement 10 % des élèves de terminal bac pro choisissent une poursuite d'études.

 

Diagorient*, une plate-forme internet qui gagne à être connue

 

« Qui connaît ? » a lancé la ministre à la délégation d'élu.e.s et de directeurs d'administration présents. Personne ! Carole Grandjean a donc saisi l'occasion pour évoquer cette plate-forme qui permet aux élèves de répondre à quelques questions pour se voir ensuite proposer six familles de métiers en fonction de leurs réponses. « Cela permet de débroussailler un peu. Je travaille à son amélioration. Dans l'idéal, j'aimerais que les rémunérations soient présentées sur ce site. »

 

Des stages prochainement rémunérés

 

La ministre a parlé d'une gratification qui sera payée par l’État, versée à tous les stagiaires de lycées pros. L'on sait que l'augmentation du temps de stage avait fait polémique il y a quelques temps. Pour apaiser les esprits, la réforme du lycée professionnel prévoira donc une rémunération, non pas par l'entreprise comme c'est le cas avec les contrats d'apprentissage, mais bien par l’État a confirmé Carole Grandjean. Il faudra sans doute attendre la rentrée 2024 pour voir cette disposition entrée en vigueur.

 

Pour découvrir le lycée, rendez-vous aux portes ouvertes ces vendredi et samedi.

 

Rodolphe Bretin

 

 

*une plate-forme gratuite, ouverte à tous, pour trouver le métier fait pour soi

 

 

 

 

Le proviseur Eric Fournier a conduit la visite

 

 

 

 

 

 

La maintenance des véhicules, agricoles notamment,

en partenariat avec le lycée agricole Lucie Aubrac

 

 

 

 

 

 

Avec des élèves qui vont partir en Allemagne dans le cadre du dispositif Erasmus

 

 

 

 

Ferronnerie

 

 

Le logo du lycée est gravé sur cette pièce de ferronnerie qui sera offert à la ministre

 

 

 

 

Avec les terminales bois - charpente

 

 

 

 

 

Les filles aimeraient être plus représentées dans les filières techniques

 

 

 

 

 

Avec les terminales Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés (MELEC)

 

 

Avec les terminales BMA (Brevet des métiers d'art)

 

 

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 7km de bouchons sur l'A6 cet après-midi, à hauteur d'Uchizy, suite à un accident

Un agent pénitentiaire a été grièvement blessé. ACTUALISÉ : Il est décédé des suites de ses blessures

CHARNAY : Un incendie de container chez Dubois isolation

RECTIFICATIF : Il était écrit que l'incendie avait touché l'entreprise Ecobat. Or, il s'agit de l'entreprise Dubois isolation. Toutes nos excuses pour les désagréments engendrés par cette erreur à l'entreprise Ecobat.

RCEA : Délit de très très grande vitesse à hauteur de Milly-Lamartine

Il ne lui manquait plus que des ailes pour s'envoler...

CLUNY : 600 m² d'une maison bourgeoise partis en fumée !

Un dimanche glacial dans le département mais un dimanche de feu à Cluny.

Affaire Marwan Berreni : Vers un macabre dénouement

Le corps sans vie retrouvé dans une maison abandonnée à Corcelles-en-Beaujolais serait celui de l’acteur de « Plus Belle la vie ». (Photographié avec Dounia Coesens à Loché le printemps dernier lors d’une fête de village).

BOURGVILAIN : Elle a maintenu son conjoint en vie, victime d'un arrêt cardiaque à 35 ans

Aurélie, encore éprouvée par ce moment très difficile, a bien voulu raconter son histoire, pour aider.