var _paq = window._paq = window._paq || []; /* tracker methods like "setCustomDimension" should be called before "trackPageView" */ _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="https://maconinfos.matomo.cloud/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'matomo.php']); _paq.push(['setSiteId', '1']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.async=true; g.src='//cdn.matomo.cloud/maconinfos.matomo.cloud/matomo.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })(); Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - BASKET : Comme dit Fred le croisiériste, ça aurait pu être un weekend de Pâques beau

 

 

lundi 5 décembre 2022

Le match de samedi soir vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

En ce weekend pascal 2022…

..Certains estiment que j’aurais pu avoir ma place à Rome, mais non.

Auréolées, Or est au lait, ou encore Auray Olé, ou Venise n’est pas en tête de gondole :

Vous l’écrivez comme vous voulez, mais c’est sacré pour la sixième fois en Coupe d’Europe, toutes catégories confondues, que le Tango Bourges Basket vient jouer cette vingtième journée de championnat de Ligue Féminine. En effet, les berruyères viennent de battre il y a moins de 15 jours, en finale de l’EuroCup, les italiennes de Venise. Avec un score de 74-38, elles n’ont pas rigolé du tout. Oserai-je dire que les vénitiennes ne se sont pas gondolées ? Allons-y !! J’ose !! En tête du même championnat depuis quelques semaines, les Tangos tiennent bon la barre. La semaine prochaine, elles ont rendez-vous avec un autre exploit, en allant jouer la finale de Coupe de France face à Basket Landes. En attendant les plays-offs. Quel programme !!

A demain dans le train, et à plus dans le bus :

Petite discussion en arrivant au Cosec avec les chauffeurs du magnifique bus aux couleurs des Tangos qui stationne devant la salle. Tout y est assorti. Même les cravates des deux chauffeurs qui sont d’un orange flamboyant. Ce sont les cravates qui sont oranges, bien sûr, pas les chauffeurs. Ah !! Ne commencez pas à me titiller du matin, sinon je risque d’être désagréable pour la journée.

Petit coucou à Laetitia :

Passage obligatoire vers l’ex-Pinkie en plein échauffement pour un petit check (en blanc), histoire de dire bonjour. Avec humour, elle insiste pour que je ne me trompe pas en prononçant son nom, lors de la présentation. Bien dire Gouapo (comme le Guatemala ou le guacamole).  Of course : lui répondis-je dans un anglais impeccable. Toujours aussi ravissante, et souriante, elle m’avoue que son équipe vient un peu diminuée en terre charnaysienne. Manquent à l’appel : Elin Eldebrink, Isabelle Yacoubou, Endy Miyem, Keisha Hampton, Elodie Godin et Alix Duchet. Que de la pointure de haut-niveau. Je lui réponds avec une triste mine que c’est ballot. Mais en fait, j’ai le sourire. Car si l’équipe vient diminuée de moitié, ce peut être un bon coup à jouer pour Charnay. A voir dans une poignée d’heures !!

Bataille d’hyménoptères ce soir ?

Maïa "l’abeille" Hirsch d’un côté, Laëtitia "la guêpe" Guapo de l’autre. La première fait partie des nouvelles joueuses du Cbbs, la seconde des anciennes. Ces deux excellentes basketteuses vont certainement jouer dard-dard, sans se brûler les ailes. Allez, ça me fout le bourdon. Je cesse donc d’être mielleux avec elles, et leur souhaite un bon match.

Tagada tsoin tsoin, et pouët pouët tralala :

Fidèles à leur réputation, les supporters de Bourges débarquent en nombre avec tambours, porte-voix et grosses caisses. Va y avoir de l’ambiance dans les travées du Cosec. Mais avant toute chose, ils passent par la case buvette, histoire de vérifier si le petit blanc mâconnais est toujours aussi bon. Et comme ils n’en sont pas sûrs, ils en boivent plusieurs. Vraiment des gens sympas.

Parrains du match :

L’équipe des U11 est présentée, et les jeunes filles entrent sur le parquet charnaysien, main dans la main avec leurs grandes sœurs, et de la fierté dans les yeux. Que du viticulteur pour la soirée d’après-match. Les domaines Gueugnon-Remond de Charnay, Condemine de Cercié, et Guénaël Jambon de Morgon. Un grand merci à eux. C’est Katia Casteil, troisième adjointe de la mairie de Charnay qui donne le coup d’envoi fictif de ce match.

Allez ça ne rigole pas, et c’est parti mon kiki :

Iliana Rupert, 20 ans, meilleure intérieure du championnat, et sacrée meilleure joueuse de la finale EuroCup, enquille les deux premiers paniers de cette rencontre. Histoire de montrer qu’en l’absence des absentes, il y a des forces en présence. Il faut patienter plus de trois minutes pour que Zoé Wadoux marque le premier panier Pinkiesque. La réaction ne se fait pas attendre, et Laëtitia Guapo réussit également un 3 points. Zoé qui veut lui faire écho, répond du tac au tac. Et boum, 3 points également. La seconde ex-Pinkie Kristen ''mamie' Mann (38 ans) nous rappelle à son bon souvenir en mettant 2 points (5-9). Côté Charnay, la jeune Maïa Hirsch, qui n’a même pas peur, ne rate pas ses deux lancers-francs, puis pour le fun, marque un panier. + 4 en vingt secondes (9-9). Djenné Diawara sanctionne la faute de Maïa avec 2 lancers-francs. Mais c’est sans compter sur l’effet Wadoux qui propulse un second 3 points, et fait passer Charnay devant Bourges, ou Bourges derrière Charnay pour la première fois de la rencontre (12-11). En bon photographe prudent, j’immortalise le score du tableau d’affichage. Taya Reimer entre en action avec 2+1 point. Iliana Rupert qui est la meilleure intérieure, n’est pas non plus mauvaise extérieure, et pan ! Dedans ! Mais Charnay résiste, prouve ainsi qu’il existe et le dringgg du premier ¼ temps sonne sur le score de 23-16. Sept points d’avance valent mieux que sept points de retard. Je croise les doigts, sors ma patte de lapin (en chocolat), et mon papier toilette trèfle à quatre feuilles.

Un coup de mars en avril et ça redémarre :

La charnaysio-canadienne Kim Gaucher, et Maïa Hirsch s’associent, louent une mini-pelle chez Locamuc, et creusent un écart de +11 points face à des berruyères désorientées. Coralie Chabrier, par deux fois maintient cet écart (31-20). Zoé, en bonne artilleuse de service remet 3 points, en moins de temps qu’il n’en faut à une cocotte de Pâques pour aller se faire cuire un œuf. Toujours + 10 points. Mais les danseuses de tango, Sarah Michel et Iliana Rupert ramènent le score à – 6 (34-28). Matthieu demande un temps-mort, et l’obtient. Puis Kankou s’essaye, et réussit à 3 points. Imitée dix secondes plus tard par Pauline Astier, qui a décidé de ne pas laisser trop d’avance à des Pinkies en pleine bourre (37-33). Voyant ça, Zoé et Cap’taine Lezin redonnent un peu d’air avec un 3+2 (42-33). Il reste deux minutes pile-poil à ma montre Seiko à quartz. Les filles de Matthieu ne marquent plus. En face, Sarah Michel et Iliana Rupert augmentent leur score de + 6 (42-38). Le premier ¼ temps était pour Charnay, et le  second ¼ temps sera pour Bourges.

Lors des quinze minutes de repos réglementaires et obligatoires :

Détour par la buvette pour étancher une petite soif. J’y suis accueilli par des supporters de Bourges, qui me proposent de trinquer avec eux. Ce que je fais avec plaisir sans sourciller, ni regimber. Ils en profitent pour nous remercier de l’accueil reçu, et nous souhaitent un maintien en Ligue. Pour terminer, ils pensent que si on veut se débarrasser de Zoé en fin de saison, ils lui trouveront bien une place à Bourges. Ils ont de l’humour, mes nouveaux amis. Merci encore à vous d’être venus pour l’ambiance, en espérant tous vous revoir la saison prochaine.

Reprise du match :

Les berruyères attaquent pied au plancher, et reviennent à 2 points (42-40). Maïa et Taya ne lâchent rien et mettent 3 points à elles deux. La même Maïa ne tremble pas devant le filet de la ménagère de moins de vingt ans, et concrétise ses deux lancers-francs (47-40). Moment de flottement pendant lequel il ne se passe rien pendant quasi (de veau) deux minutes. Zoé fait frémir le public avec un 3 points bienvenu (comme un ver). Le Cbbs repart à + 9. Mann et Guapo marquent (comme la place Saint du même nom), avant que Cap’taine Lezin ne propulse un 3 points venu d’ailleurs (53-44). Elle confirme avec  2+1 ce qui fait pour les meilleur(e)s. Mais encore une fois, les protégées d’Olivier Lafargue s’accrochent comme de la mousse sur un verre de bière, et marquent (56-53). Si seulement c’était le dernier ¼ temps, ce serait top. Mais il reste encore 600 secondes à jouer. Tout le monde y croit, le public est de plus en plus chaud. Ça va le faire.

Quatrième et dernier ¼ temps :

Serré comme dans une boite de sardines chez Patrick Sébastien, le score est toujours à l’avantage des Pinkies. Bourges revient à un point. Kristen Mann égalise, mais Kankou veille au grain. Laëtitia Guapo re-égalise (59-59). Taya Reimer donne un peu d’air, mais Iliana Rupert re-re-égalise. La même joueuse tire à points et les Tangos passent devant d’un chti point. Puis un second missile de la meilleure intérieure de France (63-67). Il reste 3’23 à mon chronomètre à gousset. La tension et l’attention montent en même temps. Matthieu demande un temps-mort. Histoire de resserrer les boulons des Pinkies pour le money-time. Une Ola fait plusieurs tours du Cosec, alors que Maïa marque encore. Mais l’inarrêtable Iliana Rupert continue d’engranger les points, comme un écureuil les noisettes pour l’hiver. Laëtitia ''la Guêpe'', prend la mouche, marque, et les Tangos ont cinq points d’avance (65-70). Coralie Chabrier et Maïa, qui pourraient être infirmières stoppent l’hémorragie, égalisent, et font souffler un vent de satisfaction dans le public autant debout que Jean-Jacques (70-70). Le coach vainqueur de l’EuroCup demande un temps-mort (time out en anglais). Il reste moins d’une minute. Bien lui en prend, puisque ses joueuses tuent le match juste après, avec 6 points d’affilée (de basket), et le buzzer buzze sur le score de 70 à 76. Tout le monde y a cru pendant 37 minutes. Moi le premier. Le petit poucet rose faisant tomber l’ogre orange aurait été une belle histoire à raconter aux petits. Et une belle fin de conte. D’ailleurs, quand les bonzes comptent, ça fait des bonzes amis. Toujours pas de ban bourguignon. Mille fois dommage !

Et les paniers à 3 points :

9 sur 24 tentés, soit 36 % de réussite. Partagés entre Kankou, Prescillia, Maïa, et Zoé qui en marque 5. Bourges fait 31 % avec 5 réussites sur 16.

Prochains matchs : Direction Saint-Amand le mercredi 27. Retour à domicile le 30 avril pour le dernier match de la saison avec la réception de Tarbes. Avant d’attaquer les play-downs le 7 mai (normalement au Cosec). Plus d’infos sur Mâcon Infos et les réseaux sociaux.

Les scoreuses : Maïa 19 ; Zoé 17; Kankou 6 ; Taya 9 ; Ewl 0 ; Kim 3 ; Coralie 8 ; Prescillia 8 ; Mariam Sanogo 0 ; Adeline Labesse pour le CBBS.

Iliana Rupert 28 ; Pauline Astier 15 ; Kristen Mann 8 ; Laëtitia Guapo 8 ; Sarah Michel 6 ; Djené Diawara 8 ; Emmanuelle Bnuenameu-Simo 2 ; Jess-Mine Zodia 2 ; Stella Mavuanga 1 pour le Tango Bourges Basket.

 

Rémy Mathuriau

BASKET : Face à Strasbourg, Charnay pédale dans la choucroute

Hier soir, les Pinkies se déplaçaient en Alsace lors de la septième journée de championnat de Ligue Féminine 2

BASKET (NM2) : Prissé recevait Golfe Juan - Vallauris

Après deux semaines sans match, l’Étoile Sportive Prissé Mâcon jouait ce samedi soir contre l’Azurea Club Golfe Juan - Vallauris pour son dernier match à domicile de l'année 2022.

CHARNAY : Label Club Formateur pour le CBBS !

Le club reconnu sur dossier et de par ses moyens offerts, belle promotion et reconnaissance !

BASKET - Charnay vs Aulnoye : Coq au vin contre coq à la bière, pot-au-feu contre Waterzooî etc.

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (LF2) : Les filles du CBBS ont-elles conforté leur place de leader ?

Les Pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud accueillaient l’A.S. Aulnoye Basket ce samedi soir au cosec lors de la 6ème journée du championnat LF2.

BASKET (NM2) : Prissé a mal face St-Priest

L’Étoile Sportive Prissé Mâcon a joué son neuvième match de championnat Nationale 2 en accueillant l’AL Saint-Priest samedi soir.

BASKET (LF2) Charnay vs La Tronche : La Tronche fait la grimace...

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer en un seul bloc !

BASKET (LF2) : Les Pinkies du CBBS recevaient les iséroises de La Tronche Meylan

Ce samedi soir au cosec de Charnay Lès Mâcon, les joueuses du Charnay Basket Bourgogne Sud jouaient leur deuxième match à domicile de la saison et visaient une troisième victoire en quatre matchs.

MÂCON : Paul Le Guen évoque son expérience auprès des partenaires du CBBS

Le Charnay Basket Bourgogne Sud a gâté ses partenaires avec la présence exceptionnelle de l’ancien joueur pro du PSG pour une soirée d’échanges sur le management dans le sport.

BASKET : Charnay a failli faire la passe de 3 en LF2

Après deux belles victoires consécutives sur Monaco et Reims, les Pinkies se rendaient ce samedi 29 octobre en Eure-et Loire en général, et à Chartres en particulier.

BASKET (NM2) : Les Tangos de Prissé recevaient La Ravoire Challes

Ce samedi soir à Prissé, c’était la 7ème journée de Nationale 2 avec deux équipes à égalité de points avant cette rencontre.

BASKET : Après un bon Monaco, pourquoi pas un peu de champagne

Rémy Mathuriau reprend du service avec sa chronique d'après-match. Le match vu par le speaker après la victoire des Pinkies contre Reims.

BASKET (LF2) : Les Pinkies ont retrouvé le sourire au Cosec !

Pour leur deuxième match en ligue féminine 2, le premier à domicile, les charnaysiennes se sont largement imposées samedi soir face au Champagne Basket Féminin de Reims, score final 92 - 48.

BASKET (LF2) : Les Charnaysiennes remportent leur 1er match de championnat

Après s'être fait battre de 2 points en Coupe de France le week-end denier dernier par le club de Monaco, promu cette saison, les Pinkies y sont retournées ce samedi.

BASKET (LF2 - préparation) : Large victoire du CBBS

Les joueuses charnaysiennes du nouveau coach Stéphane Leite se sont largement imposées, 68-39, en match amical hier samedi 24 septembre.

BASKET (NM2) : C’était le derby à Prissé !

Samedi soir, les tangos de l’Étoile Sportive Prissé Mâcon recevaient le voisin Beaujolais Basket lors de la troisième journée de Nationale Masculine 2.

BASKET (LF2) : Coup d'envoi officiel de la saison pour les partenaires du Charnay Basket Bourgogne Sud

Hier soir l’heure du renouveau sonnait pour le CHARNAY BASKET Bourgogne Sud lors de la traditionnelle soirée annuelle des partenaires organisée, cette année, dans l’enceinte d’Edenwall à Charnay Lès Mâcon.

BASKET : Le club de St-Martin-Belle-Roche a fêté ses 70 ans

Les vieilles licences ont été ressorties

BASKET (NM2) : L'ES Prissé-Mâcon reprend du service

Retour en poule sud, moyenne d'âge de l'équipe abaissée de 4 ans, et embauche d'un manageur général. Telles sont les grandes nouvelles du club en cette reprise.

BASKET (LF2) : Le CBBS découvre les étapes de son tour de France

Suite à trois saisons pas des plus simples en Ligue Féminine, les Charnaysiennes évolueront la saison prochaine en LF2. La Fédération Française De Basket-ball vient de dévoiler les calendriers des différents championnats.

PRISSÉ – Vin't'age basket ball challenge : L'équipe locale des « Bourguignons Vieilles Vignes » conserve son titre !

L’Etoile Sportive Prissé Mâcon a organisé, ce weekend, la troisième édition du Vin't'age Basketball Challenge. Débutée vendredi soir, il s’agit d’un événement alliant le sport et le vin.