mardi 28 juin 2022

Le match de samedi soir vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

Pardon, m’sieur, le Cosec c’est par où qu’on y va ?

Plus de deux mois sans me rendre au Cosec, ça fait long. 70 jours exactement. Soit 2 mois et 8 jours. L’âge aidant, et la mémoire n’aidant pas, il a fallu que je tape l’adresse du Cosec sur mon GPS en partant de chez moi. Mais bon, les réflexes ont vite fait leurs retours, et je me suis retrouvé à me faire Q-aircodé à l’entrée de la salle par Sylvette et Nicole qui m’ont tout de même reconnu. Comme quoi, on ne change pas si vite. J’en profite pour souhaiter une bonne année à ceux que je croise. Et ben oui, la dernière fois que nous nous sommes vus, c’était le 18  décembre lors du match contre Saint-Amand. Et comme pour les vœux, on a six mois avant, et six mois après, je suis donc dans la plaque. Bref, ça fait plaisir de revoir les bénévoles, les dirigeants et les joueuses. Sans oublier mon public et les lecteurs de cette rubrique.

Tiens, en parlant des joueuses

Cette équipe des Pinkies a encore fortement changé. Exit les ricaines qui ne semblaient pas heureuses à Charnay. Bienvenue à une nouvelle joueuse… américaine, une jeune française, et à une canadienne, tabarnak. Pour les nommer, Taya Reimer, Zoé Wadoux et Kimberley Gaucher. De la jeunesse et de l’expérience réunies sur le parquet, avec en prime une bonne ambiance entre les Pinkies. D’après mes sources, les sourires seraient plus présents, et la bonne humeur régnerait sur les parquets. Eh bien moi, je dis tant mieux ! Si la mayonnaise Pinkiesque pouvait enfin prendre pour attaquer cette fin de saison, ce serait top. Leurs dernières sorties, malgré des défaites, sont plutôt encourageantes, et on sent qu’il ne manque pas grand-chose pour que ça passe. Pourquoi pas ce soir ?

Ce soir, j’ai deux métiers

Mon acolyte DJ absent, et mon rejeton de fils bloqué dans les confins bisontins, me voilà promu mi-speaker et mi- DJ. Comme à l’ancienne. Un ordi, une sono, et un micro. En faisant l’inventaire du matos, que m’aperçois-je donc ? Qu’un seul câble vous manque et tout est dépeuplé. Du coup, vous pensez comme moi. Pas de câble pas de micro, pas de micro pas de speaker, et donc pas de speaker pas d’animation. L’affaire se complique en moins de temps qu’il n’en faut à un marchand de salade pour devenir dur de la feuille. Mais, j’ai mon sauveur, en la personne de Stéphane qui, truffe au vent, suit la trace du disparu, et revient avec cinq minutes plus tard. Merci à toi. Un cierge et un briquet t’attendront prochainement en l’église de la Coupée.

En levée de rideau (ré mi fa sol)

Les jeunes pousses du centre de formation rencontrent les marseillaises. Et n’hésitent pas à leur tenir la dragée haute en menant au score. Pourtant les dernières minutes sont difficiles, et malgré le savon (de Marseille) passé par leurs coachs, les Pinkettes s’inclinent de cinq petits points. Je ne vais pas me faire mousser avec le jeu de mot précédent, mais plutôt remercier Philippe. Qui n’a pas osé me rajouter que les époux Balkany se savent honnêtes également. Mais je vais le faire. Voilà, c’est fait !!

On a celle de Solutré, la Vendée a celle sur Yon

Roche Vendée BC est une équipe taillée pour l’Eurocup, et qui actuellement pointe son nez à la huitième place du championnat, dans l’optique (et tac) de refaire une saison européenne. Des joueuses connues comme Bankolé, Koné, Plouffe, et Clarke qui hantent les parquets français depuis longtemps et font la force cette équipe. Sans oublier leur meneuse Ana-Maria Suarez qui est une transfuge de Basket Landes. Du lourd, mais bon sur un malentendu. Les Tigresses vendéyonnaises montreront donc les dents face aux panthères charnaysiennes qui elles, auront les crocs. Encore deux clubs félins pour l’autre. Oui je sais c’est bof, mais je l’aime bien.

Présentation des équipes et des parrains

Du public en nombre, la buvette enfin rouverte, on devrait passer une bonne soirée. Les U15 département sont présentées au public en entrant sur le terrain accompagnées des Pinkies. Immo de France et le Crédit Mutuel sont les parrains du match de ce soir et donneront le coup d’envoi fictif. Le domaine Collovray-Terrier affûte ses tire-bouchons pour l’après-match. Merci à tous ces partenaires.

Coup de sifflet arbitral et hop début du match

Les vendéyonnaises ouvrent le score, mais Ewl répond à 3 points. Suite à la première faute de Kankou, Koné réussit ses deux lancers francs. Mais après trois minutes, Kankou envoie un missile. Zoé l’imite une minute plus tard. Puis re-encore Kankou à 3 points. Et là, je me dis que tant qu’à marquer peu, autant marquer bien. Ce qui fait, si je compte bien, quatre paniers à trois points consécutifs. Mais bon les Rochevendéennes ne sont pas en reste (12-12). Leur artilleuse Kaleena Mosqueda-Lewis se met en route et colle un triple point. Puis une sévère faute antisportive est sifflée par l’arbitre à Cap’tain Lezin. Les spectateurs font part de leur mécontentement en huant et sifflant. Roche-Vendée ne se fait pas prier pour mettre 2 points, plus un panier pour le fun (12-19). Mais Kim Gaucher qui est adroite marque. Coralie ne rate pas ses deux lancers-francs. Coup de sifflet du buzzer sur le score de 18-24. C’est bien.

Deux petites minutes de pause et le second ¼ temps débute

L’écart se stabilise entre toutes les félines. Taya Reimer marque ses premiers points. Maïa Hirsch l’imite. Côté Vendée, le panier de Katherine Plouffe ne fait pas un flop. Ornella Bankolé fait passer le score pour la première fois à +10 (24-34). Kankou réduit le score de deux points.

En moins de temps qu’il en faut pour que la candidature de Rocco Siffredi aux présidentielles italiennes, reste dans les annales, l’artilleuse vendéyonnaise vise et ne rate pas la mire en deux fois consécutives (26-40). Zoé Wadoux résiste, et prouve qu’elle existe en marquant à 3 points. Kaleena Mosqueda-Lewis réussit son troisième trois points consécutifs (31-46). Avant de mettre ou de rater un lancer-franc sur deux. Je vous laisse rayer la mention inutile. Kim et Taya réduisent le score à – 8. Mais Ana-Maria Suarez, en bonne meneuse qu’elle est se met également au 3 points. Coline Franchelin se mue en Laurent Gerra, et l’imite allégrement. Drriiinng, le buzzer buzze sur le score de 38-52. Bon ça cause un peu, mais ça va le faire.

Lors des quinze minutes de repos réglementaires et obligatoires

Je vais frotter le bar avec mon coude, aidé de mon ex-collègue et néo-retraité Éric. Rien de plus.

Reprise du match

D’entrée de jeu, la vendéenne Bankolé tire à trois points. On se rapproche des vingt points d’écart, et ça devient chaud cacao, comme le chantait si bien Annie Cordy. Plouffe surnage et c’est Suarez qui fait franchir la barre des vingt points (40-61). Zoé entretient le suspense (à linge). Suarez, encore elle, augmente le score (44-66). Je me dis que c’est cuit, alors que je sais très bien qu’un match de basket n’est jamais terminé. Suarez met encore un 3 points. Les Pinkies ne lâchent rien. Non rien de rien !! Non je ne lâcherai rien comme le chantait si bien Edith Piaf dans les années soixante. Zoé resserre le score avec un 3 points venu d’ailleurs. Taya et Kankou l’aident dans sa démarche. Il reste trente secondes à ma montre Pasha de Cartier. Taya ne tremble pas devant le filet (d’oranges) et ramène le score à -13 points. C’est bon ça !! Il reste dix minutes ou six cent secondes à jouer. Allez, on y croit (et la bannière).

Dernier ¼ temps et fin du match

C’est Kankou qui démarre les hostilités, mais Clarke marque (et non pas Karl Marx). Cap’taine Lezin met trois points et le score se resserre autant qu’un jean taille basse sur les fesses de Miss France (65-75). La meneuse de Roche Vendée qui ne l’entend pas de cette oreille, ni de l’autre d’ailleurs balance un exocet dans le panier adverse. Rendez-vous sera donc pris rapidement chez Audika. Maïa Hirsch fait souffler un vent de plaisir dans le public avec deux paniers à 3 points (73-78). Les spectateurs se réchauffent et commencent à penser que rien n’est fini. Ils ont raison. Rien n’est terminé, et il reste plus de cinq minutes de jeu. Ça s’agite dans les gradins. Mais en tant que joueuses expérimentées, les protégées d’Emmanuel Body veillent au grain (73-82). Ewl fait une faute sur un panier primé et Bankolé ne se fait pas prier pour augmenter le score de trois points.

Afin de se faire pardonner, Ewl plante un 3 points en moins de temps qu’il n’en faut à une grenouille pas matinale pour avaler son thé tard. Puis un autre (79-85). Il reste 2’30 au chrono qui défile trop vite. Taya s’y met avec 2 points. Entre deux séries de lancers-francs adverses, Zoé marque une fois loin du cercle. Puis deux (86-91). Il reste 1’25 de jeu. Mon cœur s’affole, mon tensiomètre vire au rouge, l’aiguille s’agite. Le public chaud comme une brouette à sarments est debout comme un seul homme et encourage ses joueuses préférées. Tiffany Clarke tremble et rate un lancer-franc sur deux. Kankou, moins frileuse réussit les siens.

A 25 secondes, Matthieu Chauvet demande un temps-mort, l’obtient, explique ce qu’il veut à ses joueuses, et c’est le CBBS qui fait la remise en jeu. Zoé tente en vain un 3 points, mais le rate (qui se dilate). Sa copine Ewl récupère la balle orange (ta chambre), et marque (91-92). Mais dans la foulée, elle fait une faute sur Suarez, qui réussit ses deux lancers (91-94). Il reste 11 secondes à ma Breitling Chronomat. Trois points séparent les deux équipes félines. Tiffany Clarke se fait siffler une faute. Il faudrait un miracle pour que les Pinkies gagnent, ou tout du mois égalisent.

Je téléphone urgemment à Lisieux et à Lourdes. On ne sait jamais. Marcher dans la grotte pourrait porter chance. Il reste quatre secondes, Ewl loupe son premier lancer franc, mais marque le second (92-94). De toute façon, ça ne suffisait pas.

Mais bordel, quelle fin de match époustouflante, et incroyable. Les charnaysiennes n’ont rien lâché, même dans les pires moments. De -22, elles terminent à – 2. Abnégation et solidarité resteront les maîtres mots de cette soirée. Le ban bourguignon n’a pas retenti, mais dans ma tête c’est tout comme. Direction Landerneau avec ce même état d’esprit qui marquera un tournant pour cette équipe.

Et les paniers à 3 points

Accessit aux filles de Mattieu qui font un festival de paniers primés. 14 sur 28 tentés, soit 50 % de réussite. J’en réclame encore.

 

Prochains matchs : Les Pinkies se rendent chez les buveuses de chouchen de Landerneau samedi prochain. Il faudra attendre la semaine du 19 au 26 mars pour revoir les Pinkies à domicile avec trois matchs en une semaine. Le 19, le 23 et le 26 contre respectivement Charleville, Basket Landes et Montpellier.

 

Les scoreuses : Zoé 20 ; Kankou 19 ; Taya 17 ; Ewl 13 ; Maïa 10 ; Kim 6 ; Coralie 4 ; Prescillia 3, Alvarez 0 ; Delasse 0 pour le CBBS.

Suarez 21 ; Bankolé 21 ; Mosqueda-Lewis 20 ; Clarke 13 ; Franchelin 8 ; Koné 6 ; Plouffe 5 ; Pedroso-Saro 0 ; Preneau 0 ; Mbu 0 ; Monpierre 0 pour Roche Vendée

 

Rémy Mathuriau

 

BASKET (LF2) : Le staff technique du CBBS est connu

Après l'arrivée de Stéphane Leite, nouveau coach du club charnaysien, le staff professionnel s'est étoffé afin de permettre aux Pinkies de préparer dans les meilleures conditions pour la saison prochaine.

BASKET (LF2) : Ça bouge au CBBS !

Après sa relégation en Ligue 2 suite à sa défaite lors du dernier match de playdowns contre Landerneau, les dirigeants et le staff charnaysiens sont en train de reconstruire une nouvelle équipe.

BASKET (LF2) : Le CBBS et ses partenaires réunis hier soir au domaine des 3 Lacs

À l’occasion de cette belle soirée, le Charnay Basket Bourgogne Sud a officiellement présenté le nouveau coach de l'équipe 1ère Stéphane Leite, et en a profité pour annoncer deux nouvelles recrues.

BASKET : 2 étoiles pour l'école française de minibasket de l'ES Prissé-Mâcon !

Après deux années d’interruption, l’ESPM organisait son 20ème Tournois Raphaël samedi, réunissant les équipes des catégories U7 Prissé ; La Chapelle ; CBBS ; U9 Prissé ; La Chapelle ; St Martin et Cluny ; U11 Prissé ; BC Veyle ; St Martin ; St Rémy et Elan Chalon. L'occasion aussi de recevoir une belle distinction.

PHOTOS - Basket : Pleins feux sur le tournoi de Saint-Martin-Belle-Roche (2)

La suite de notre reportage sur le tournoi de basket avec les photos d’équipes des jeunes champions.

BASKET (LFB) - Charnay vs Landerneau : Bon… ben, quoi dire ?

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (Playdowns LFB) : Triste soirée pour le CBBS, relégué en LF2

Dans ce dernier match décisif des playdowns, les pinkies de Charnay ont complétement sombré face à Landerneau ce mardi soir. Elles redescendent donc en LF2.

BASKET (LFB) - Charnay vs St-Amand : St-Amand, c'est le Nôôôôrd !!

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (Playdowns LFB) : Le CBBS s’offre une finale mardi 24 mai

Hier soir face à Saint-Amand, dans le match 5 des playdowns, les Pinkies se sont données le droit d'espérer et joueront un match fatidique, mardi prochain, contre Landerneau pour le maintien.

BASKET : Une semaine décisive pour la réserve de l'ESPM

Samedi soir, les Prisséens joueront à Dijon contre Hery (Yonne). À la clé de ce match : une montée en Nationale 3. Rencontre avec David Thévenon, coach de cette équipe réserve.

BASKET (NM2) : Officiel, Prissé-Mâcon s’offre le podium !

Les Tangos de l’ESPM ont réussi à accrocher la 3ème place de la poule D au terme d’une magnifique saison et d’un dernier match à domicile maitrisé du début à la fin. Outre la bonne agressivité défensive des Prisséens, la différence s’est faite sur les tentatives à trois points avec beaucoup plus d’adresse de la part des hommes de Fred Brouillaud.

BASKET : La belle aventure continue pour Charnay

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET : Afterwork dégustation et visite viticole à Péronne pour le Tango Business Club

Les partenaires de l’Étoile Sportive Prissé Mâcon se sont réunis dans les nouveaux locaux du domaine de Rochebin à Péronne hier soir.

BASKET – Charnay/Tarbes : Le début du dernier quart temps sonne la fin des haricots pour Tarbes

Le match de samedi soir vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (N2) - Prissé-Mâcon VS La Charité : Les Tangos dominent leur sujet !

Avant dernière rencontre à domicile pour les Tangos hier soir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça c'est très bien passé. 

BASKET (LFB) : Un grand ouf de soulagement et d’espoirs pour le CBBS !

Les Charnaysiennes jouaient gros, très gros, pour cette dernière rencontre de la saison régulière...

BASKET : La 3e édition du Vin’t’age Basketball challenge à Prissé

Elle se déroulera du 1er au 3 juillet à la salle des sports avec huit équipes intergénérationnelles et internationales…

BASKET : Comme dit Fred le croisiériste, ça aurait pu être un weekend de Pâques beau

Le match de samedi soir vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (LFB) : Les pinkies de Charnay recevaient les filles de Bourges, récemment sacrées championnes d’Europe

Match de gala pour le Charnay Basket Bourgogne Sud ce samedi soir avec la réception des leaders de la ligue et tout juste vainqueures de l’Euro Ligue.

BASKET (LFB) : Un CBBS déterminé avant la dernière ligne droite pour le maintien

Les Charnaysiennes ont encore plusieurs rendez-vous importants en cette fin de saison et comptent sur votre soutien pour rester au plus haut niveau du basket féminin français…

CHARNAY BASKET BOURGOGNE SUD : Après 30 ans au club, Cécilie Nicolas range ses baskets

Ce n'était pas vraiment une surprise mais ses copines avaient bien préparé leur coup. Pour ce dernier match de la saison de PréNat, Cécilie avait convié famille et amis afin de fêter ce jubilé.

BASKET : Le 3x3 à l’honneur avec le 1er Open Mac Dav

Quatre poules de cinq équipes, quatre demi-terrains, des lycéens venus de tout le département, beaucoup d’envie et du jeu ! Tout était réuni ce mercredi après-midi à la salle des sports de Prissé pour promouvoir le basket 3x3 et passer un bon moment…

BASKET (NM2) : L’ESPM passe à côté du derby

Fin de série pour les Tangos ! Dans une salle des sports pleine à craquer et une ambiance de folie, les Prisséens n’ont pas réussi à prendre leur revanche face aux voisins de Beaujolais Basket…

BASKET : Foutu réchauffement climatique, les gazelles mangent les panthères

Le match vu par le speaker - La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (LFB) : Le CBBS toujours en quête de victoire

Les pinkies de Charnay affrontaient les héraultaises de Lattes-Montpellier ce samedi soir au cosec dans le but de décrocher une 3ème victoire cette saison.

BASKET (NM2) : L'ESPM a t-il confirmé sa bonne forme du moment ?

Les Tangos de Prissé jouaient leur match de retard comptant pour la 15ème journée de Ligue Nationale Masculine 2 à domicile ce samedi soir.

BASKET - Charnay/Basket Landes : Pour un peu, c’était la valse des canards…

Le match vu par le speaker - La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (LFB) : Gros match du CBBS contre Basket Landes, et pourtant...

Les Pinkies jouaient leur match de retard, comptant pour la 13ème journée, hier soir au Cosec, face au 4ème de la Ligue Féminine de Basket, Basket Landes.

BASKET (LFB) : Charnay reçoit Landes ce soir

Match en retard comptant pour la 13ème journée de championnat. Une collecte de produits d'hygiène intime commencera ce soir. Plus d'infos ici

BASKET - Charnay/Charleville : Malgré la présence des Flammes, le Cosec n’a pas pris feu

Le match vu par le speaker - La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

CLIN D’ŒIL : Le CBBS célèbre Laure Belleville

À l’occasion du match face à Charleville-Mézières, hier soir, le CBBS a mis à l’honneur Laure Belleville, l’enfant du club.