mercredi 25 mai 2022

 

Moment important du début d’année, les cérémonies de vœux des maires ont été annulées en raison du contexte sanitaire. macon-infos a souhaité donner la parole à chacun d’entre eux et est allé à leur rencontre pour évoquer l’actualité dans leur commune et leurs projets à venir. Rencontre avec Josiane Casbolt, maire de St-Amour-Bellevue.

 

Quel est votre ressenti par rapport à la situation sanitaire ?

 

L'année 2021 a été très frustrante pour beaucoup de gens. Heureusement, depuis septembre, les associations ont recommencé à vivre à peu près normalement. Les Anciens du club Bel horizon, qui compte quelque 80 membres, se sont réunis à nouveau, à la salle des fêtes depuis septembre.

La cérémonie des confirmations de mariage avait été annulée en février, mais nous avons pu inaugurer notre marché de la place St-Marc cet été, j'en suis ravie.

Les élèves de l'école n'ont pas subi de fermeture, en revanche celle de Pruzilly a été fermée. St-Amour est dans le même RPI.

L'autre très bonne nouvelle, c'est que la St-Valentin est de retour ! Avec une nouvelle organisation et une belle surprise pour nos convives. Nous pouvons accueillir une centaine de personnes, dans le respect des règles sanitaires en vigueur évidemment.

 

Quels sont vos projets pour cette année ?

 

La population grandit à St-Amour. Nous avons eu huit naissances en 2021 ! Douze couples avec enfants se sont installés sur la commune. Et cela va continuer avec un ensemble immobilier de cinq maisons qui va voir le jour à La Piat. C'est un projet porté par un promoteur privé.

L'offre d'hébergement touristique va aussi s'étoffer avec de nouvelles chambres d'hôtes.

Je salue au passage Laurence Chomienne, qui a ouvert Ma Chambre à St-Amour en juillet dernier.

Nous allons nous atteler également à la réfection de l'Église qui a subi des infiltrations d'eau causées par un défaut d'étanchéité des rosaces. Les assurances vont prendre en charge. La salle des fêtes va aussi faire l'objet de colmatages de fissures suite à la sécheresse de 2018. Ceci va aussi être pris en charge par les assurances, la commune ayant été reconnue en état de catastrophe naturelle.

 

Un vœu pour 2022 ?

 

Que nous retrouvions le plus vite possible une vie normale pour que le village continue de s'épanouir. Nous avons une école, trois restaurants, une boulangerie, une boutique fleurs et déco, une artisane en maroquinerie, un caveau, une potière, un couple d'ostéopathes, une Poste, un marché une antenne de l'office du tourisme. Tous ne demandent qu'à vivre et travailler dans la sérénité.

 

Propos recueillis par Rodolphe Bretin

 

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Une exposition itinérante sur les violences éducatives à l’enfance

Lundi, la direction de la petite enfance de la MBA a lancé son projet de sensibilisation sur le thème des violences éducatives ordinaire (VEO) dans le cadre du schéma départemental des services aux familles de Saône-et-Loire.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : Plus de 4 700 entrées et 16 000 dégustations !

Après deux années d’absence, ce fut un retour en fanfare pour les Mâcon wine note ? 9ème du nom

MÂCON : Le collège Robert Schuman en musique et en poème à l’occasion de l’après-midi « Vivre ensemble »

Ce vendredi, la cour du collège mâconnais était en feu à l’occasion de l’après-midi « vivre ensemble ». Un événement fédérateur, sous la musique et les vers, le projet est réalisé dans le cadre de l’action « TOUS ENSEMBLE » réalisée chaque année sur l’établissement, afin de prôner le vivre-ensemble et la mixité culturelle.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : À la santé des vins Mâcon !

C’est parti pour le festival des Vins Mâcon après deux années d’interruption. 26 cuvées sont à déguster sur l’esplanade jusqu’à 1h00 ce soir. Et rebelote samedi dès la fin de l’après-midi.

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».

CHARNAY : Mieux vaut prévenir que guérir

C'est ce qu'on appris les visiteurs samedi après-midi sur la place Mommessin transformée en place de la Prévention routière.

PHOTOS : à Mâcon, on s'éclate à la fête foraine ! (2)

Deuxième volet de notre album photos sur ce premier jour de la fête.