lundi 26 février 2024

 

 

Décliné, BNI donne Business Network International. Né en 1985 en Californie, il s'agit d'un club d'affaires fondé sur la recommandation.

La Saône-et-Loire est riche de 9 groupes actifs, dont BNI Online Prestige 71 est le dernier né. Le premier fut BNI Mâcon Talents il y a une dizaine d'années. Ce dernier a généré un chiffre d'affaires additionnel de plus d'un million d'euros sur une année. Il compte 28 membres.

Pour BNI Online Prestige 71, une réunion d'inauguration s'est déroulée ce jeudi, en visio. La particularité de ce groupe est justement là : les réunions hebdomadaires d'échange de recommandations se déroulent en ligne, entre 11h et 13h. « L'idée est née avec la présidente fondatrice du groupe, qui dirige deux agences de travail temporaire et ne pouvait assister à une réunion toutes les semaines au même endroit » indique Katia Casteil, directrice départementale des groupes BNI, ancienne membre du groupe Mâcon. « L'expérience des visios a été vécue pendant la crise sanitaire, lors de laquelle les BNI n'ont pas cessé de fonctionner. Les réunions hebdomadaires en ligne ont porté de beaux fruits dans cette période troublée. Nous avons d'ailleurs pu sauver des entreprises. Quand Alexandra Franco m'a posé son problème lors d'un déjeuner, je lui ai proposé cette idée de réunions hebdomadaires en ligne. »

BNI online Prestige 71 était né, lancé le 23 mars 2023, avec une obligation pour ses membres : vendre ses produits et services sur l'ensemble du département.

Pour le reste, ce groupe répond aux mêmes principes que les autres : réunions hebdomadaires obligatoires pour les échanges de recommandations, les infomerciales (une minute par membre pour présenter un produit ou un service), et têtes à têtes réguliers entre les membres pour mieux se connaître (on recommande mieux celui ou celle qu'on connaît bien).

BNI Online prestige 71 a démarré fort : annonce a été faite ce matin d'un chiffre d'affaires additionnel par membre de plus de 50 000 € en six mois.

La présidente fondatrice passe la main (présidence tournante tous les six mois) à Céline Jimenez, coach en intelligence émotionnelle et équi-coaching.

Le mot de la fin à Katia Casteil : « La Saône-et-Loire est particulièrement dynamique en matière de BNI. En trois ans, nous sommes passés de 2 groupes à 13, ceux en création compris. »

La directrice départementale s'est entourée d'une équipe de six directeurs dont le rôle est d'accompagner la création d'un groupe.

Rodolphe Bretin