FONDtr2

 

 

 

samedi 1 avril 2023

Ce samedi après-midi, à l’appel du collectif Belles Rives et l’Association Environnement Patrimoine Saint-Laurent, une cinquantaine de citoyens se sont rassemblés sur la place de la République à Saint-Laurent-sur-Saône, entre le pont de Saint-Laurent, classé aux Monuments historiques, et l’ancien hôtel des Ducs de Savoie. C’est en effet à cet endroit que devrait être construit un hôtel qu’ils jugent attentatoire à la qualité architecturale du lieu et à l’intérêt général.

Après avoir installé des ballons pour matérialiser l’impact visuel du projet, plusieurs responsables du collectif ont pris la parole pour expliquer les tenants et aboutissants de leur combat.

Anne Perret, coordinatrice du collectif, a d’abord tenu à rappeler l’historique de la mobilisation : « Le 15 novembre 2021, le conseil municipal de Saint-Laurent a voté la déclassification et la privatisation de la place de la République. Le soir même, le promoteur nous a présenté ce projet d’hôtel, déjà bien ficelé. Dès le lendemain, la demande de permis de construire était déposée en mairie. Il était donc nécessaire que nous nous manifestions contre ce projet de grande ampleur (25m de long, 15 m de large et 15,75m de hauteur) posé entre le pont de Saint-Laurent, et l’hôtel des Ducs de Savoie, emblématiques de l’histoire de notre ville. Nous nous sommes rassemblés en collectif dès le 22 novembre 2021. »

« Ce week-end sont organisées les Journées européennes du patrimoine sur le thème du patrimoine durable. Ouvrez bien les yeux car ici le patrimoine pourrait ne pas durer ! lance en préambule de son intervention Olivier Legroux. Ce projet, on a d’abord cru que c’était un poisson d’avril pendant l’automne, mais non, c’était bien une réalité. »

Un projet d’un autre temps, selon le collectif

Et M. Legroux de poursuivre : « c’est incroyable qu’en 2022, on puisse envisager un projet comme dans les années 50 ou 60 où on a fait beaucoup d’erreurs en matière d’urbanisme. Il suffit d’ouvrir les yeux : le Saint-Laurent médiéval a été rasé, les halles ont été démontées, et regardez en face la tour des archives et le plateau de la Baille. Durant ces années, on y est pas allé avec le dos de la cuillère. En 2022, la proposition c’est de recommencer, en coulant du béton devant un monument historique ! »

Plusieurs recours auprès du tribunal administratif

« On a attaqué le permis de construire en déposant 2 recours gracieux et un recours contentieux auprès du tribunal administratif, indique M. Legroux. On a attaqué sur le non-respect d’un certain nombre de règles d’urbanisme. On verra si le juge nous donne raison ou pas. »

Le collectif a également contraint la mairie de Saint-Laurent à ouvrir une enquête publique « pourtant obligatoire et prévue par la législation ». Une enquête qui s’est soldée par un avis favorable au projet, une décision que conteste le collectif : « Le commissaire enquêteur a écarté tous les arguments en faveur du patrimoine, en disant que cela ne le concernait pas. Son analyse est nulle et non avenue. »

Intérêts privés contre intérêt général ?

« Nous sommes face à une coalition d’intérêts privés, estime Olivier Legroux. Ceux d’un investisseur et d’un vendeur. Cet espace c’est l’identité de Mâcon et de Saint-Laurent, ça appartient à tout le monde : les Mâconnais le voient en permanence et les Saint-Laurentins y passent tous les jours. C’est donc important qu’on puisse préserver cet espace public et qu’on réfléchisse ensemble à ce qu’on peut en faire ».

Un projet d’un intérêt économique tout relatif, selon le collectif

Si le collectif ne nie pas l’intérêt économique de l’opération, il tient néanmoins, par la voix d’André Prost, à en nuancer l’impact : « Cet hôtel ne sera pas le poumon économique comme on veut nous le faire croire », citant en exemple les difficultés actuelles des hôteliers mâconnais à remplir leurs établissements.

Préserver le passé pour préserver l’avenir

« Notre objectif unique c’est la sauvegarde du patrimoine, la sauvegarde du pont et celle de l’hôtel, ajoute M. Prost. Nous disons haut et fort qu’il faut préserver ces deux édifices historiques. L’Architecte des Bâtiments de France, le maire et le promoteur se battent avec leurs armes. Nous, nous luttons avec nos convictions pour préserver l’avenir. Nous préservons le passé pour permettre à l’avenir d’être harmonieux. On a l’habitude de dire aujourd’hui qu’il faut donner du sens. Donner du sens à Saint-Laurent c’est préserver son patrimoine, c’est vivre dans des conditions satisfaisantes avec un regard qui ne soit pas altéré par des bâtiments qui n’ont rien à faire là où on veut les mettre. »

A l’issue des déclarations, les personnes présentes ont chanté « Les riverains de la place publique », sur l’air de la chanson de Georges Brassens, Les Amoureux des Bancs Publics, avant de se disperser.

David Delecroix

Les ballons devaient matérialiser l'impact visuel du projet d'hôtel. Le vent a joué les troubles fête.

Anne Perret

Olivier Legroux

Le projet d'hôtel devrait masquer l'hôtel des Ducs de Savoie, datant du XVème ou XVIème siècle

André Prost

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS : “Tous au compost !” deux semaines d’animations autour du compostage jusqu'au 9 avril

Pour la 7ème année, MBA participe à l’opération nationale « Tous au compost ! » qui revient du 25 mars au 9 avril pour sa 10ème édition. Plusieurs événements sont organisés sur le territoire de l’agglomération pour sensibiliser à cette pratique éco-responsable et pour accompagner la population dans la réduction des déchets.

IMPÔTS : Les bases de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires et de la taxe foncière vont bondir à 7,10%

Le Conseil d'agglomération prévoit également une augmentation des tarifs services publics communautaires, ce qui a fait réagir une élue de gauche, force d'opposition certes, mais aussi force de proposition... 

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : De bons vœux et des médailles

La cérémonie des voeux du président Jean-Patrick Courtois s’est déroulée ce jeudi soir à la salle des fêtes de Sancé. À voir aussi, les médaillés du jour.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Les lignes périurbaines sont ouvertes

Vous habitez Azé, Senozan, Hurigny ou Romanèche-Thorins et vous travaillez à Mâcon ? Les trajets en voiture sont contraignants et coûteux ? Bonne nouvelle : depuis ce lundi, des bus relient les communes les plus éloignées au centre de Mâcon grâce à l’agglomération.

ST-MARTIN-BELLE-ROCHE : Deux repreneurs potentiels pour l’usine Eurosérum

L’annonce a été faite ce jeudi soir par le président du conseil communautaire Jean-Patrick Courtois en introduction du conseil. 

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une soirée détente pour les assistantes maternelles du territoire

Vendredi soir, à l’occasion de la Journée nationale des assistants maternels, MBA a proposé une soirée pour que chacun prenne soin de soi. Au programme : yoga et kinésiologie. Michelle Jugnet, vice-présidente de MBA chargée de la Petite Enfance, a accueilli les personnes inscrites à ce temps fort organisé par le relais Petite Enfance de MBA.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION – Conservatoire : Une signature pour un pas de plus dans l'inclusion

Le conservatoire Edgar Varèse de Mâcon vient d'adhérer au Réseau National Musique et Handicap. macon-infos vous dit ce que ça change. « Le corps est un instrument de musique » - Marie-Claude Valette, sa présidente.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : 380 km de sentiers de randonnée adoptés en Conseil Communautaire

 Le Conseil Communautaire réunit ce jeudi soir, à la salle du Pavillon à Mâcon, a examiné le rapport relatif au schéma directeur de la randonnée.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Un nouveau service public de transport interurbain adopté en Conseil Communautaire

Le Conseil communautaire s'est réuni ce soir à la salle du Pavillon à Mâcon. Les élu.e.s ont eu à examiner 40 rapports au cours de la soirée.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Bilan à mi-parcours de l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de renouvellement urbain (OPAH)

Lancée en juin 2019 pour une durée de 5 ans, Mâconnais Beaujolais Agglomération porte une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) jusqu’en juin 2024.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : En piste pour le 2ème challenge de la mobilité

Mâconnais-Beaujolais Agglomération souhaite fédérer sur son territoire les acteurs économiques sensibles à cette cause, afin de relever ensemble le défi d’une mobilité la plus respectueuse de l'environnement. Les inscriptions sont ouvertes.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Des petits ambassadeurs de la propreté à Mâcon

Les élèves de l’école Jules Ferry de Mâcon ont assisté mardi à une manœuvre d’un camion grue de relevage de colonnes de déchets sur un point d’apport volontaire, situé quartier des Gautriats, rue de l’île de France.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Une exposition itinérante sur les violences éducatives à l’enfance

Lundi, la direction de la petite enfance de la MBA a lancé son projet de sensibilisation sur le thème des violences éducatives ordinaire (VEO) dans le cadre du schéma départemental des services aux familles de Saône-et-Loire.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : L’aire de grand passage fait peau neuve et reprend du service

En travaux depuis le début de l’année, l’aire d’accueil des gens du voyage, située lieudit le Grand Pré à Sennecé Lès Mâcon, a été inaugurée aujourd’hui, lundi 2 mai 2022.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : La liaison cyclable La Salle-Senozan inaugurée

Depuis son ouverture, amateurs de vélos, sportifs et familles se retrouvent régulièrement sur cette portion totalement sécurisée de 750 m entre La Salle et Senozan, chemin des Chevaux.

MÂCON : Le bassin d’agrément va ouvrir le 2 mai

Fermé trois ans et demi, entre les phases de travaux, de négociations et de modifications, le bassin extérieur va à nouveau être accessible dès le 2 mai prochain. Il sera complètement couvert dans un premier temps…

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : 632 000 € pour INOBYZ ; Eurosérum dans le débat

Volet économique important évoqué ce jeudi soir en conseil communautaire, avec une délibération concernant l’association Inobyz, et intervention d’une élue de l’opposition pour Eurosérum, site basé à St-Martin-Belle-Roche et qui va fermer très prochainement.

Jean-Patrick Courtois : «Une contribution au redressement des comptes publics à hauteur de 10 milliards d’€ est demandée par le président de la République»

Le président de Mâconnais-Beaujolais Agglomération a annoncé la couleur dans son propos liminaire ce jeudi soir en conseil communautaire, tout en se montrant rassurant sur la continuation des projets engagés et du soutien aux communes. 

BUSSIÈRES : La semaine ’’Tous au compost !’’ menée par le jeune Nino, 8 ans

Ce lundi 4 avril, le maire de Bussières, Remy Desplanches, accompagné de Nino, a officialisé la mise en place d’un site de compostage collectif communal.