L’Étoile Sportive Prissé Mâcon a été vaillante pour arracher la victoire dans le dernier quart temps de ce match.

Samedi soir, les tangos accueillaient, à domicile, une équipe du Top 3, Gennevilliers pour le compte de la douzième journée de NM2. Prissé, avec son match en moins à cause du report du dernier déplacement à La Charité, compte 16 points et est classé neuvième avant cette rencontre.

Après le coup d’envoi fictif donné par les bénévoles de la Croix Rouge, les Prisséens annoncent la couleur dans ce début de match avec un jeu offensif, un pressing haut et mènent rapidement 5-0 après 45 secondes de jeu avec notamment un dunk rageur de Kevin Mbelo. Même si les visiteurs du soir reviennent au score, ils commettent beaucoup trop d’erreurs avec déjà 5 fautes en 3 minutes. Le match reste très serré jusqu’à la cinquième minute et les Tangos repassent devant avec des réalisations signées Aziz Dia, Mathieu Constant sur une belle récupération de balle et surtout un panier à 3 points sur le buzzer pour Thibault Chevigny, 21-12 à la fin du premier quart temps.

Le deuxième quart temps débute avec un panier d’Aleska Simovic qui obtient la faute en prime et rajoute donc 3 points au compteur pour donner douze points d’avance à Prissé, 24-12. Les locaux connaissent ensuite une période plus difficile et voient les joueurs de la région parisienne revenir à égalité de points à la sixième minute de ce quart temps, 27-27.

Sur une belle action individuelle, Kevin Mbelo ajoute 2 points et Thibault Chevigny donne un peu d’air aux oranges avec un nouveau panier à 3 points et un à 2 points suite à une contre-attaque, 36-29. Le numéro 5 adverse, Rudy Zulemie, lui répond avec un panier en dehors de la raquette, avant une confusion totale dans la défense prisséenne, 36-36 à 8 secondes de la fin et temps mort demandé par le coach Frédéric Brouillaud. Juste avant la pause, Thomas Gauchet obtient une faute pour Gennevilliers et marque ses deux lancers francs. Difficile à croire, mais après avoir mené quasiment toute la première période, avec même 12 points d’avance, l’ESPM rentre aux vestiaires avec 2 points de retard, 36-38.

Les Tangos reviennent sur le parquet avec de bonnes intentions à l’image de David Haziza qui marque à 2 points et Mathieu Constant qui réalise un joli block et transforme un lancer franc sur deux, 39-38 après 2 minutes. Le troisième quart temps voit les deux équipes au coude à coude avec notamment une belle activité d’Aleksa Simovic qui marque un panier à 3 points après 6 minutes de jeu, 47-44. Mais son adversaire Éric Terry lui répond avec 2 points plus la faute, lancer franc qu’il ne transforme pas, 47-46.

Les deux équipes se rendent coup pour coup, Luc Raoult qui vient de rentrer pour Prissé, 2 points et deux lancers francs de Boubakar Diawara qui égalise pour Gennevilliers, 49-49 à une minute de la fin de ce troisième quart temps. Dans la foulée, l’ailier des tangos, Simovic inscrit un lancer sur deux et son équipier Thibault Chevigny ne connait pas la même réussite qu’en fin de premier quart temps avec un échec à 3 points juste avant la fin de ce troisième quart temps, 50-51.

Le quatrième quart temps commence et le capitaine de Gennevilliers, Barney Zora, inscrit un panier à 3 points, 50-54. Les locaux réagissent avec Aziz Dia et David Haziza en contre-attaque, 54-54 après 3 minutes. Sur la mise en jeu adverse, les Tangos défendent bien et reprennent de suite la possession pour permettre à Mathieu Constant de marquer à 3 points, 57-54. Il finira meilleur marqueur de Prissé à égalité avec Aleksa Simovic avec 17 points chacun. Le meilleur marqueur du match sera finalement le francilien Eric Terry avec 26 points. Match très disputé, 61-61, il reste 3 minutes à jouer. Encore lui, Aleksa Simovic, redonne l’avantage à Prissé avec 3 points de plus. Un avantage définitif que les Prisséens ont su garder, aidé il est vrai par cette fin de match hachée avec une multitude de fautes commises par Gennevilliers dans les 2 dernières minutes de ce match.

Score final 77-65, bravo Prissé !

Cette belle victoire permet à l'ESPM de bien finir l'année en championnat. Prochain match en Coupe de France le week-end prochain avant le match en retard à La Charité début janvier 2022.

Anthony Litaudon

Le président de l'ESPM Jean-Philippe Lachaize et le coach Frédéric Brouillaud satisfaits après le match