mercredi 25 mai 2022

Communiqué

Démissions au Conseil Municipal de Davayé

Elus à Davayé depuis juin 2020, nous sommes six conseillers municipaux à avoir présenté notre démission du Conseil Municipal. Il nous semble indispensable de vous expliquer les raisons qui ont motivé notre décision.

Le Conseil Municipal, issu de deux listes, sans couleur politique, aurait pu s’enrichir des compétences et expériences de chacun des quinze élus... ce qui n’a pas été le cas, malgré nos tentatives de rapprochement dès avant les élections du 2ème tour. Un management bienveillant avec une volonté de cohésion aurait pu permettre d’avoir un bon conseil,
rassemblant toutes les ressources.

Cependant, dès la mise en place du Conseil Municipal, les neuf élus de la « majorité » avaient décidé en amont, et sans aucune concertation ni rencontre préalable avec nous :

- de la création du 4ème poste d’adjoint,
- des attributions aux différents postes,
- du montant des indemnités revues à la hausse et au plafond,
→ env. +78 000 € de frais supplémentaires, uniquement en indemnités, pour la commune sur ce mandat.

Le mode de fonctionnement est clair, bien que nous représentons 40% du conseil municipal, nous ne serons pas intégrés et la création d’une équipe municipale n’est pas envisagée.

Toujours considérés comme les élus de « la liste d’opposition », nous découvrons les sujets en séance de conseil, présentés dans le sens de la décision attendue, sans dialogue constructif possible.

Nos demandes légitimes d’explications complémentaires avant délibération sont systématiquement mal perçues et jugées comme une perte de temps... Nous dérangeons !
Nos propositions d’alternative ou moins onéreuses sont sans cesse reboutées.
Finalement, les dossiers sont soumis en l’état au vote du Conseil Municipal, qui ne devient, dès lors, plus qu’une simple chambre d’enregistrement.
Ce fonctionnement non participatif induit une ambiance délétère, tendue et pesante.

Malgré tout, nous avons souhaité nous impliquer et avons initié quelques actions et projets :

- Remise en service du véhicule des pompiers, dispensant de l’acquisition d’un véhicule neuf,
- Idée et gestion du repas des aînés 2020,
- Idée du bâtiment modulaire dès la date de réquisition de la salle des fêtes, le temps des travaux de cantine et proposition d’ouverture aux associations,
- Refonte des conventions avec les associations et création de la 1ère réunion conviant l’ensemble des associations du village,
- Création de la commission jeunesse et citoyenneté.

 

Par ailleurs, il nous semble regrettable qu’il n’existe aucun projet global et structuré, à moyen terme, pour le devenir de la commune. Les chantiers ou interventions relèvent davantage du rustinage que d’une réflexion construite ou d’un réel besoin :

- Aire de lavage votée dans l’urgence, avec un bac phyto déjà inutile,
- Choix de l’emplacement du modulaire discutable, montage de dossier administratif coûteux et non optimisé,
- Sujets ajournés par manque d’informations initial,
- Travaux effectués par des entreprises extérieures sans concertation avec le conseil au complet.

 

Après un an et demi de présence, nous déplorons un manque d’information général.
Nous ne souhaitons plus être complices de ce fonctionnement ne correspondant pas à la vision que nous avions de la gestion de la commune, et ne répondant pas aux attentes d’une part significative des habitants de Davayé.

Eprouvés de subir cette situation malsaine voire haineuse à notre encontre, nous avons décidé de démissionner.
Nous remercions les personnes qui avaient permis notre présence au sein du Conseil Municipal, afin de les représenter, mais le dédain à notre égard n’est plus acceptable.

En tant qu’administrés responsables, nous restons volontaires et disponibles pour participer à la vie de la commune.

Mmes AKO Rachel, COLLOVRAY Caroline, CORSIN Armelle - MM. FAVIER Nicolas, JOLY Didier, SAVERET Eric

 

 

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Valérie Gaudillère, suppléante de Christophe Juvanon (Les Républicains)

Le candidat LR de la première circonscription de Saône-et-Loire a également présenté ses soutiens et dévoilé son programme.

POLITIQUE - Législatives : La NUPES, union de la gauche, une réalité aussi pour le Mâconnais-Clunisois

Mieux vaut tard que jamais dit l’adage. J.-L. Mélenchon, arrivé 3ème à la présidentielle, a pris le pari de devenir Premier ministre grâce à un succès de l’Union populaire écologique et sociale aux prochaines législatives, union de la gauche dont le candidat est Patrick Monin sur la 1ère circonscription. Celui-ci lançait sa campagne vendredi à la salle Pavillon.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Benjamin Dirx (LREM) fait valoir son bilan

Lors d’un entretien accordé à macon-infos, l’actuel député de la 1ère circonscription de Saône et Loire a affirmé sa volonté de poursuivre les efforts entrepris et menés lors du quinquennat d’Emmanuel Macron.

LÉGISLATIVES : Les Républicains de la 1re circonscription en ordre de bataille pour la défense du Mâconnais

Mardi, Jean-Philippe Belville, délégué LR de la 1re circonscription du Mâconnais Clunisois, avait donné rendez-vous à ses adhérents et militants pour donner le coup d’envoi des élections législatives. Et ce, dans la suite des investitures décidées le week-end dernier par les instances nationales du parti.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Ce sera Patrick Monin (EELV) pour l'Union populaire écologiste et sociale

Le maire d'Azé aura Catherine Amaro (LFI), conseillère municipale à Mâcon, pour suppléante.

POLITIQUE - Législatives : Quatre investitutures pour la Majorité présidentielle en Saône-et-Loire

Pour l'heure, 450 candidats.es sont investis par la Majorité présidentielle en France. Olivier Véran a été investi aussi, tout comme Jean-Michel Blanquer, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne... mais pas en Saône-et-Loire bien sûr.

POLITIQUE : Les Départements de France veulent une meilleure collaboration avec l'État

Par la voix de son président François Sauvadet, élu de Bourgogne, l'association d'élus rappelle que, dans un pays fracturé, les Départements sont aussi les « garants de l'équilibre ville-campagne »

EDITO - Présidentielle : macon-infos, l'avocat du diable

Plaidoirie pour le respect de la souveraineté du peuple français.

PRÉSIDENTIELLE : Dernière ligne droite pour le Rassemblement National de Saône-et-Loire

Les partisans saône-et-loiriens de Marine Le Pen mènent de nombreuses opérations sur le terrain lors de ce week-end pascal. A commencer par leur présence sur le marché de Mâcon ce samedi matin.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Budget 2022 adopté !

Le Conseil municipal s'est réuni lundi soir pour adopter le budget 2022 présenté en détail et débattu le mois dernier (lire ici). L'opposition a critiqué « une stratégie du bas de laine » et adressé, par communiqué, des propositions. Ce conseil fut aussi l'occasion pour le maire d'annoncer la fin des travaux en centre-ville pour début mai, et une reprise en janvier 2023.

LÉGISLATIVES : Céline Vinaugier candidate du PCF sur la circonscription

Elle sera accompagnée par Olivier Taviot, candidat à la suppléance. 

Message aux citoyennes et citoyens - Et le grand cirque de la présidentielle se déroule, au ras des paquerettes...

Comme à chaque fois, nous sommes sollicités dans les dernières heures en tant média pour publier du communiqué de presse de partis politiques, d'associations à caractère politique et des supporters des différents candidats.es pour mettre un dernier grain de sel avant le silence radio des 24 dernières heures avant 1er tour.

PRÉSIDENTIELLE : Réunion publique jeudi soir à Mâcon de l'Union populaire (Mélenchon), avec Émilie Marche

Emilie Marche sera soutenue par Catherine Amaro et Olivier Leprévost, chef.fe.s de file Union Populaire de la 1ère circonscription de Saône-et-Loire, et les militants pour l'U.P. du Mâconnais Clunysois.

GUERRE EN UKRAINE : Le député Benjamin Dirx réaffirme son soutien total au peuple ukrainien

Volodymyr Zelensky s’est adressé ce mercredi aux parlementaires français…

LÉGISLATIVES : Jean-Philippe Belville (LR) candidat à la députation

C'est le premier à se déclarer officiellement. Il a annoncé sa candidature cette fin d'après-midi au restaurant Les Mouettes à Mâcon devant quelques adhérents du parti et aux côtés de son directeur de campagne Patrick Lafarge. 

EXPRESSION CITOYENNE - Guerre en Ukraine : «Les civils ne sont pas des cibles !»

Un collectif d'associations et de syndicats appellent à un rassemblement le 17 mars à Mâcon.

PRESIDENTIELLE : Les Républicains du Mâconnais en nombre à Sennecé pour Valérie Pécresse

1ère réunion du comité de soutien à Valérie Pécresse ce soir à Sennecé-les-Mâcon, proposé par Marie-Jeanne Philippe, ex-rectrice et responsable société civile du comité de soutien. Une réunion en présence de l'ex-sénateur Jean-Paul Emorine pour évoquer deux points de programme de la candidate LR : l'agriculture et l'éducation.

POLITIQUE : Le comité municipal du parti Horizons est lancé à Mâcon

Claude Cannet, conseillère municipale de Mâcon, vice-présidente du Conseil départemental, en a été nommée déléguée.