mercredi 10 août 2022

Les premiers étudiants feront leur rentrée en 2022, à Dijon et à Besançon.

 

Communiqué de l'ARS


Accéder aux soins dentaires constitue un enjeu de santé publique majeur. L’ensemble des acteurs qui ont porté le projet de création d’une formation en odontologie pour la région se réjouissent de la décision annoncée ce 2 décembre par le Premier Ministre. C’est l’aboutissement d’un travail partenarial engagé depuis plusieurs années.


Les premiers étudiants d’une formation complète en odontologie seront accueillis en Bourgogne-Franche-Comté dès la rentrée 2022.

La décision annoncée ce 2 décembre par le Premier ministre concrétise un projet qui revêt un enjeu de santé publique majeur pour toute la population de la région.
L’ARS, la Région, le Rectorat de région académique, les métropoles de Dijon et de Besançon, l’université de Bourgogne, l’université de Franche-Comté, les CHU de Besançon et de Dijon, les représentants de la profession, le conseil de l’ordre de Bourgogne-Franche-Comté des chirurgiens-dentistes : l’ensemble des acteurs mobilisés depuis plusieurs années pour doter la Bourgogne-Franche-Comté de cette offre de formation se réjouissent de cet engagement national fort.


Deux sites

L’université de Bourgogne et l’université de Franche-Comté seront co-accréditées pour proposer cette formation complète portée par un département d’odontologie commun et partagé au sein des UFR de santé de Besançon et de Dijon, avec une forte mutualisation et complémentarité de moyens.
Cette formation commune sera répartie sur les deux sites, et s’appuiera sur un maillage de lieux de stage permettant d’irriguer au mieux l’ensemble du territoire.
Les partenaires ont pris l’engagement d’accompagner financièrement ce projet et de contribuer activement à son portage. Cela se traduit concrètement par la mobilisation d’une part des crédits prévus au Contrat de Plan État-Région 2021-2027, grâce à un co-financement État-Région-Dijon Métropole-Grand Besançon.


Pour une offre de soins homogène qui réponde aux besoins du territoire

Le travail conjoint pour proposer un projet au ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, d’une part, et au ministère des Solidarités et de la santé, d’autre part, avait été engagé en 2018 sur la base du constat qu’en l’absence de formation universitaire, les étudiants de Dijon et Besançon ayant réussi la PACES étaient amenés à quitter la Bourgogne-Franche-Comté pour poursuivre leurs études en odontologie dans d’autres régions.


Ce constat avait été confirmé par les travaux conduits par l’observatoire national de la démographie des professions de santé. Il faisait état d’une répartition des chirurgiens-dentistes sur le territoire régional qui ne permettait pas de garantir une offre de soins homogène et suffisante.


Au 1er janvier 2020, 1 369 chirurgiens-dentistes exerçant à titre libéral, salarié, ou mixte étaient recensés en Bourgogne-Franche-Comté (STATISS 2020).


La densité moyenne dans les départements de la région va de 35 professionnels pour 100 000 habitants (Yonne, Haute-Saône), à un peu plus de 55 (Côte-d’Or, Doubs, Territoire-de-Belfort), soit plus de 10 points en-dessous de la densité moyenne observée en France, proche de 69 pour 100 000 habitants (chiffres de l’Ordre national des chirurgiens-dentistes).


Une nouvelle étape s’ouvre à compter d’aujourd’hui. Le comité de pilotage qui réunit les parties prenantes du projet a été mis en place il y a un an, avec un groupe technique opérationnel. Il va désormais s’attacher à parachever ce nouveau cursus qui offre une chance à la région Bourgogne-Franche-Comté de marquer des points décisifs dans sa lutte pour garantir l’accès aux soins en tout point du territoire.

 

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Appel à projets de la Fondation Orange pour l’inclusion numérique des jeunes

Les associations d’insertion peuvent déposer leurs projets autour du numérique jusqu’au 18 septembre.

BOURGOGNE : Les douaniers saisissent 7,76 kg de cocaïne à Brognon

La brigade des douanes de Dijon a réalisé une nouvelle interception de produits stupéfiants.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Près de 90 000 personnes vivent dans une structure collective

Internats scolaires, casernes militaires, maisons de retraite... 3,2% de la population de la Bourgogne-Franche-Comté vit dans une communauté selon une enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE : On pourra voir l'ISS ce dimanche soir

Rendez-vous à la tombée de la nuit

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Un nouveau pont rail à Chagny, sur la ligne SNCF Dijon-Nevers-Tours-Montchanin-Paray le Monial

SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré national, réalise des travaux de remplacement du pont ferroviaire franchissant la Dheune à Chagny pour un montant de 5,2 M financés par SNCF Réseau.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de demandeurs d'emploi baisse de 15,2% au deuxième trimestre 2022

Sur un an glissant, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A au deuxième trimestre 2022 s'inscrit en baisse de 15,2%. Il augmente de 0,6% par rapport au trimestre précédent.

CANICULE : Les solutions pour aider les oiseaux à supporter la vague de chaleur

La Ligue de protection des oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté donne «les gestes simples» pour aider les oiseaux, les petits mammifères et les insectes qui eux aussi ont chaud et soif.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay se félicite des retombées du plan européen pour l’hydrogène propre

Un projet important d'intérêt européen commun (PIIEC) intitulé «Hy2Tech», portant sur l’hydrogène décarboné, a été approuvé le 15 juillet par la Commission européenne, pour un montant de financements publics à hauteur de 5,4 milliards d'euros concernant quinze États membres.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Lente progression de l’emploi dans la région au 1er trimestre 2022

L'INSEE analyse que la croissance de l’emploi régional repose surtout sur le secteur marchand hors intérim.

BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ : Le Tour de France a traversé la région, et le département de Saône-et-Loire était à l'affiche

Partie de Dole dans le Jura ce samedi midi, l'édition 2022 du Tour de France a fait un passage dans la région Bourgogne-Franche-Comté avant de se rendre en Suisse direction Lausanne, en passant par les monts du Jura.

BISON FUTÉ : Un samedi rouge sur les routes

Et même noir en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le sens des départs !

BAC 2022 : 86,40 % de réussite à l'issue du 1er groupe d'épreuves dans l'académie de Dijon

Tous bacs confondus, ce taux est en net recul par rapport aux années 2021 et 2020, mais bien supérieur à celui de 2019. Tous les chiffres de cette première session. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les plaisirs de l'eau sous contrôle

Plus de 82 % des sites d'excellente qualité

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La baisse de la natalité se poursuit

La population régionale diminue depuis 2015. Le déficit naturel poursuit sa dégradation et figure parmi les plus élevés de France métropolitaine. Les détails de l'enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Forte chaleur attendue entre jeudi et samedi

Une vague de chaleur arrive ce mercredi. L'ARS rappelle les gestes simples mais essentiels pour prévenir les effets de la chaleur.