vendredi 21 janvier 2022

Communiqué de l'Appel du Peuple France Bonapartiste :

Ce 2 décembre, comme chaque année partout en France, France Bonapartiste et L'Appel au Peuple (parti bonapartiste) célèbrent avec ferveur le sacre de l'Empereur Napoléon et de l'Impératrice Joséphine ainsi que la victoire d'Austerlitz et tous les soldats de la Grande Armée.

Ce jour nous célébrons également, avec force, les 170 ans du 2 décembre 1851 qui voit le premier président de la République, élu au suffrage universel, Louis-Napoléon Bonaparte, devançant un coup de main conservateur, conservé le pouvoir. Une initiative que le peuple a légitimité par référendum avec 92,03 % de OUI des voix exprimées.

Face à une constitution qui avait instauré le suffrage universel, mais qui permettait au parlementarisme de l'emporter sur la volonté nationale, face au conservatisme qui bridait le progrès économique et sclérosait le progrès social, l'action du Prince Président fut salvatrice pour le pays dans sa globalité. Louis-Napoléon Bonaparte dira avec raison "La France a compris que je n’étais sorti de la légalité que pour rentrer dans le droit". En 2021, malgré les mensonges entretenus par une certaine classe politique, la France n'oublie pas ce qu'elle doit à celui qui lui donna 19 ans de progrès, de fierté et de solides fondations à l'égal de Napoléon 1er et du général de Gaulle.

En ce 2 décembre, partout en France, nous crions symboliquement « Vive l'Empereur », mais surtout, comme les Napoléon se plaisaient à le dire « VIVE LES FRANÇAIS ! »

 

 

 

PRÉSIDENTIELLE : Arnaud Montebourg renonce

À voir, la vidéo de son allocution à Bibracte

POLITIQUE : Les Jeunes avec Macron présentent leurs voeux

Ce samedi soir, Alexandre Vuillot, référent départemental du mouvement les Jeunes avec Macron, a présenté ses vœux à la presse, place Saint Pierre devant la Mairie.

Professeur Peyromaure : «L'hôpital est à genoux, ce ne sont pas quelques centaines de patients covid en plus ou en moins qui vont changer la donne»

Un entretien avec Sonai Mabrouk à écouter et ré-écouter en ces temps d'hystérie collective, de petites phrases vulgaires et assassines au plus haut sommet de l'Etat, et de stigmatisation d'une partie de la population.

POLITIQUE : Le député Benjamin Dirx à l'heure des voeux

Le député de la 1ère circonscription de Saône-et-Loire s’est exprimé sur l’année écoulée et fait le point sur les projets réalisés, les chantiers en cours lors d'un point presse, les cérémonies de voeux étant annulées.

VOEUX 2022 : macon-infos vous souhaite une année 2022 éclairante, pour un avenir joyeux et lumineux

Se retrouver, danser, chanter, jouer ensemble, avancer main dans la main, se serrer les coudes, s'embrasser, respirer à plein poumon dans la cour, sourire, rire aux éclats, se donner l'accolade, se taper dans le dos... tout cela, c'est la vie, l'amitié, la fraternité...

EXPRESSION POLITIQUE : «L’État a institué la vaccination obligatoire de facto, il doit en assumer les conséquences !»

Deux parlementaires, l'un de Bourgogne, l'autre de la Manche, s'élèvent contre ce qu'ils nomment l'hypocrisie de l'Etat quant à sa politique vaccinale contre le covid.

EDITO : Covid, ton univers impitoyable !...

Nous attendions un démenti aux propos du professeur Montagnier, nous l'avons eu... Mercredi soir, Alain Fisher, spécialiste de la thérapie génique et président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, promoteur inconditionnel des vaccins Pfizer et Moderna, a donné une conférence de presse sur le sujet, conférence organisée par l'ARS de Bourgogne–Franche-Comté.

POLITIQUE : SDECA et opération "Quartiers de Noël" posent questions aux élus du groupe Mâcon citoyens

Ève Comtet-Sorabella et Gabriel Siméon, élus communautaires de gauche, ont voté contre le Schéma de développement économique et d'accueil des entreprises (SDECA) jeudi dernier lors de la présentation par les cabinets AID et MODAAL. Ils ont souhaité expliquer leur opposition sur ce dossier au cours d'une conférence de presse ce mardi.

POLITIQUE : La sénatrice du 71 Marie Mercier solidaire des communes face à la stagnation de la DGF

« Le projet de loi de Finances 2022 qui sera bientôt examiné au Sénat ne répond pas aux difficultés structurelles » déclare-t-elle dans un communiqué

PRÉSIDENTIELLE : Pour la GRS, c'est Arnaud Montebourg

Après avoir débattu lors de conférences régionales, les adhérents.es de la Gauche Républicaine et Socialiste ont départagé les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et Fabien Roussel, dont les noms ont été parrainés par au moins un membre du collectif d’animation national de la GRS.