Une semaine après sa défaite à Sète, le VCM retrouvait le palais des sports et son public avec la réception de Hyères… Et jamais les Mâconnais n'ont été en mesure de faire douter leurs adversaires…

Manque de rigueur et non respect des consignes. À la fin de la rencontre, le constat était sans appel pour l’entraîneur mâconnais, Benjamin Oriot. Son équipe avait les moyens de faire quelque chose ce soir, mais a complètement raté son match. « Et c’est vraiment dommage parce qu’on réussit à bien jouer la semaine dernière à Sète à leur prendre un set, et aujourd’hui, ça ne passe pas. Si on avait été au même niveau sur ces deux matchs, ça serait certainement passé ce soir… »

Malheureusement, la rencontre s’est achevée sur une défaite sans contestation 3 sets à 0 (22-25 en 29 minutes, 15-25 en 26 minutes et 24-26 en 31 minutes). Pourtant les volleyeurs mâconnais ont bien entamé les deux premiers sets face au block sudiste, avant de s’écrouler. « Il y avait de quoi faire quelque chose, on commence à fond et puis plus rien. On ne peut même pas parler de relâchement, c’est juste que derrière ces bonnes entames on fait des fautes, on ne joue pas correctement, on conteste les changements qui sont faits. On manque clairement de rigueur, d’esprit d’équipe et on ne respecte pas les consignes en attaque. On fait une vingtaine de services sur le même joueur, alors que la consigne était de l'éviter, ça ne peut pas passer dans ces conditions. »

La semaine prochaine, le match à Sennecey s’annonce déterminant avec une victoire impérative. Place ensuite à la Coupe de France avec la réception de la N1 de Beauvais le samedi 11 décembre à 20 h. « Un gros match où l’objectif sera de prendre des risques et d’accrocher au moins un set ! »

D. C.