Communiqué de EELV71

EELV salue la décision du tribunal administratif de suspendre les travaux. Elle confirme la pertinence de la solution alternative au projet du Conseil Départemental de Saône et Loire et de l’Ain et défendue par les associations « bien vivre à Replonges » et France Nature Environnement Saône-et-Loire.

En effet, elle répond pleinement aux exigences du trafic routier et s’avère moins couteuse avec une économie 4.5 m€ par rapport au projet portée par les 2 collectivités. De plus, l’empreinte écologique globale (pollution de l’air, préservation de la biodiversité, réduction des émissions de CO2…) est meilleure.

Alors que tous les signaux sont au rouge et que nous avons 10 ans pour adapter nos territoires au changement climatique, le projet des présidents des conseils départementaux de l’Ain et de Saône et Loire est contrecourant de l’urgence.

En défilant le 14 novembre sur l’actuel pont de Fleurville les élus présent-e-s, enfermés dans une logique productiviste et extractiviste, ont témoigné leur mépris pour le climat et l’amélioration du cadre de vie des habitant-es.

EELV s’associe et appuie la demande formulée par l’association « bien vivre à Replonge » et FNE Saone-et-Loire pour que le projet de nouveau pont soit reconsidéré et redimensionné en tenant compte des recommandations des experts.

 

Philippe Henri Secrétaire Départemental EELV 71 et D.Cornet SR EELV Bourgogne, Claire Mallard Présidente du groupe Ecologiste et Solidaire à la Région Bourgogne Franche-Comté.