samedi 4 décembre 2021

Salaires, emplois, conditions de travail, les mobilisations se multiplient dans de nombreux organismes de Sécurité sociale. Sont concernés quelques 146 322 salariés en CDI dont 2/3 d’employés et 78,50 % de femmes. Il est plus que temps de reconnaitre leur professionnalisme et leur implication. Même le Ministre a dû saluer leur mobilisation massive pour assurer la continuité des missions de la Sécurité sociale qui a permis d’éviter qu’une éventuelle crise sociale ne s’ajoute à la crise sanitaire, notamment parmi les plus précaires de nos assurés sociaux et allocataires. Malheureusement, en coulisse, il missionne l’IGAS et l’IGF afin de trouver de nouvelles pistes pour effectuer davantage d’économies de gestion à l’occasion des futures COG pour 2023. Toujours plus d’activités avec toujours moins de moyens, ce qui se traduit inévitablement par la dégradation du service public rendu à l’usager et des conditions de travail des personnels.

A son tour, les syndicats CGT de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie 71 et de la Caisse d’Allocations Familiales 71 sont entrés dans le mouvement et ont décidé des actions suivantes : Appel à la grève tous les mardis 55min, ½ journée ou 1 journée pour l’augmentation de la valeur du point, des déclarations ont été faites dans les CSE.

Pour la CGT, le double enjeu d’attractivité et de fidélisation des métiers de l’institution passera prioritairement par l’augmentation immédiate de la valeur du point. En effet, la valeur du point à 7,24342 € n’a augmenté que de 0,5 % depuis 2010 et la grille de classification des employés voit un troisième niveau de rémunération sur quatre se faire dépasser aujourd’hui par le SMIC.

Les quelques mesures individuelles encore permises en période de budgets contraints ne permettent absolument pas de compenser le décrochage par rapport au coût de la vie, pour le plus grand nombre. Le constat est que tout augmente sauf les salaires ! Et pourtant, tous sont impactés par l’envolée du coût de l’énergie, de l’essence, des produits de premières nécessité, etc, qui diminue d’autant le reste à vivre.

Les personnels de la Sécurité sociale avec la CGT maintiendront la pression sur l’employeur et la tutelle afin d’obtenir satisfaction sur leur légitime revendication salariale à l’occasion de la réunion paritaire de négociation sur les salaires du 13 décembre 2021. Et pas question que l’employeur se dérobe en proposant des mesures cosmétiques comme la seule revalorisation des bas salaires ou des métiers en tension sur le marché de l’emploi.

Le syndicat CGT de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie 71 et de la Caisse d’Allocations Familiales 71 rappellent les revendications des personnels de l’organisme :

- L’attribution d’une prime de 500 € en rattrapage de la perte de salaire subie depuis 15 ans

- Le remplacement de la prime d’intéressement par un ½ mois de salaire avec un minimum de 1 000 €

- La mise en place d’une classification qui permette un véritable déroulement de carrière avec la reconnaissance des compétences, des qualifications et des diplômes.

- L’embauche de 30 000 agents en CDI dans la Sécurité sociale pour compenser tous les emplois supprimés.

- L’arrêt des suppressions de postes et le remplacement de tous les départs par des embauches en CDI.

- La transformation de tous les CDD en cours en CDI

- Le respect et le maintien de toutes les dispositions de la Convention Collective Nationale

 

 

POLITIQUE : La sénatrice du 71 Marie Mercier solidaire des communes face à la stagnation de la DGF

« Le projet de loi de Finances 2022 qui sera bientôt examiné au Sénat ne répond pas aux difficultés structurelles » déclare-t-elle dans un communiqué

PRÉSIDENTIELLE : Pour la GRS, c'est Arnaud Montebourg

Après avoir débattu lors de conférences régionales, les adhérents.es de la Gauche Républicaine et Socialiste ont départagé les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et Fabien Roussel, dont les noms ont été parrainés par au moins un membre du collectif d’animation national de la GRS.

200 millions d'€ sur 3 ans pour 5 000 équipements sportifs de proximité

Le député de la 1ère circonscription Benjamin Dirx, rapporteur spécial du budget sport, salue cette annonce présidentielle en matière de financement des équipements sportifs. « Elles sont dans la continuité de l’engagement de la majorité pour le sport, notamment en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. »

POLITIQUE – Conseil municipal de Mâcon : Un vœu partagé mais qui tombe à l'eau...

Lundi soir en clôture du Conseil municipal, l'opposition a proposé au conseil d'adopter un vœu portant sur la crise climatique et intitulé « Répondre ensemble à l'urgence environnementale ». D'accord sur le fond, la majorité l'a néanmoins rejeté pour le principe.

COVID-19 : Quatre soignantes appellent à l'aide les citoyennes et les citoyens pour sauver la santé et l'hôpital

À la veille de l'obligation vaccinale pour les soignants, quatre d'entre elles ont pris la plume pour exprimer leur incompréhension, leurs doutes et leur colère bien légitimes devant ce qui va advenir ce 15 septembre. « Bonjour à vous tous qui serez peut-être un jour patients ou qui l’êtes, aidez-nous à préserver la santé et l’hôpital !

POLITIQUE : Arnaud Montebourg candidat à la présidentielle...

...pour « éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen ».