samedi 22 janvier 2022

Communiqué :

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé.

Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

Patrick Molinoz, vice-président de la Région en charge du numérique et Françoise Tenenbaum, conseillère régionale déléguée à la santé, ont pu échanger avec le Professeur Yannick Bejot, chef de service neurologie au CHU, en présence de Cédric Duboudin, directeur de l’innovation et de la stratégie de l’ARS, de Lucie Ligier, directrice générale adjointe du CHU de Dijon, et de Pascal Louis, président du GRADeS*. Ces équipements numériques, mis en place récemment au service neurologie du CHU de Dijon, permettent une prise en charge à distance plus rapide des patients atteints d’AVC lors de l’événement aigu (Télé AVC) et un suivi qualitatif au retour à domicile. Ils ont été financés par la Région dans le cadre de son Plan d’accélération de l’investissement régional et par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté, et déployés par le GRADeS.

La télémédecine au service du plus grand nombre La Bourgogne-Franche-Comté a été pionnière dans la prise en charge des AVC et des urgences neurologiques, avec un maillage hospitalier complet de tous les sites d’urgences du territoire. Elle compte trois centres experts (CHRU de Besançon, CH de Chalon-sur-Saône, CHU de Dijon) pour 25 centres demandeurs régionaux. Le GRADeS a déployé près de 150 nouveaux sites en 2021.

En 2020, dans un contexte de pandémie, les téléconsultations ont été plébiscitées : 33 000 téléconsultations avaient été réalisées par 10 500 professionnels de santé. La Région investit 4 M€ pour accélérer le développement de la e-santé.

Cette visite était aussi l’occasion de faire le point sur les actions menées par la Région pour accélérer le développement de l’e-santé (infrastructures, déploiement et nouveaux services), une priorité du PAIR, avec une enveloppe de 4 M€ votée en décembre 2020 : - 1,6 million d’euros dédié aux infrastructures, pour renforcer les performances et la capacité de l’hébergement régional de données de santé du GRADeS ; - 1 million d’euros pour le déploiement de services aux patients : portail numérique de résultats en biologie et imagerie, aide au diagnostic grâce au recours à des solutions d’intelligence artificielle en dermatologie et neurologie ; - 1 million d’euros consacré à la poursuite du déploiement, avec la mise en place des points d’accès de télémédecine (250 sites déployés en ambulatoire) en ville et en milieu rural, dans les établissements de santé ou médico-sociaux, les EHPAD…

* GRADeS : Groupement régional d’appui au développement de l’e-santé

ÉCOLE ET CRISE SANITAIRE : L'Union des collectifs de parents appelle à faire l'école buissonnière le 25 janvier

Pour une école sans test covid, sans discrimination et sans obligation de port de masque.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Saône et Loire, département le plus dynamique sur le front de l'emploi salarié

Au troisième trimestre 2021, l'emploi continue sa progression en Bourgogne-Franche Comté et pour le 5e trimestre d'affilé selon la dernière étude publiée par l'INSEE.

COVID-19 : 172 classes fermées dans l'académie de Dijon

Elles étaient 98 lundi 10 janvier. Les détails par département.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La plateforme de données socio-économiques Décidata est ouverte au public

Premier dispositif de ce type en France, Décidata est un système partenarial d'observation et d'analyse regroupant toutes les informations économiques de Bourgogne-Franche-Comté, au service des entreprises, des acteurs économiques et des territoires. Décidata est issu d’une démarche partenariale inédite.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Comment les ligues et comités sportifs régionaux ont évolué dans la crise sanitaire

Le Comité régional olympique et sportif de Bourgogne-Franche-Comté a réalisé une enquête auprès de ses adhérents, pour comprendre l’impact de la crise sanitaire sur leurs pratiquants. La présidente du CROS, Chrystel Marcantognini, en fait le bilan.

SANTÉ : Une faculté de chirurgie dentaire pour la Bourgogne - Franche-Comté !

Les premiers étudiants feront leur rentrée en 2022, à Dijon et à Besançon.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Logement social : Naissance de l'Union Sociale pour l'Habitat

Ce vendredi 3 décembre à Dole, l’assemblée générale extraordinaire de la nouvelle USH a procédé à la fusion absorption des deux associations territoriales de Bourgogne et de Franche-Comté avec l'objectif de poursuivre les innovations.